Jour du dépassement : Terre à crédit

A compter d'aujourd'hui, les 7,5 milliards d'habitants de la planète ont consommé plus que ce que la Terre peut produire en un an.

A compter d'aujourd'hui, les 7,5 milliards d'habitants de la planète ont consommé plus que ce que la Terre peut produire en un an.

Comme chaque été, le Global Footprint Network, un think tank spécialisé dans les causes environnementales et l’empreinte écologique, annonce la date du fameux "jour de dépassement", date à partir de laquelle l'humanité a épuisé toutes les ressources renouvelables de la planète peut créer en douze mois. En 2019, c'est ainsi à partir du 29 juillet que nous vivons à crédit écologique : un record ! L'année dernière, l'échéance est arrivée le 1ert août. Celle-ci est avancée chaque année puisqu'elle a été atteinte le 24 décembre 1980, le 4 novembre 2000, le 23 septembre 2010, le 9 août 2017…

En détaillant par pays, si toute la population mondiale vivait comme celle des Etats-Unis, il faudrait 5 planètes Terre pour une année de consommation, contre 3,2 pour la Russie, 3 pour l’Allemagne, 2,2 pour la Chine et seulement 0,7 pour l’Inde. En moyenne mondiale, on estime qu’il faudrait 1,75 planète pour satisfaire les besoins annuels de la population mondiale. Si l'humanité vivait au diapason des français, 2,7 planètes seraient nécessaires, le jour de dépassement ayant été atteint le 5 mai dans l'hexagone, à la même date que l'an passé.

Global Footpring Network calcule cette date à partir d'une simple équation : (biocapacité de la planète/empreinte écologique) × 365 = jour du dépassement. En macroéconomie, la biocapacité correspondrait à l’offre de la nature tandis que l’empreinte écologique équivaudrait à la demande humaine. Global Footprint Network s’appuie pour cela sur les milliers de données de l’ONU, notamment celles du Fonds des Nations unies pour l’alimentation (FAO), de l’Agence internationale de l’énergie et du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Ce mode de calcul fait cependant débat, Leo Hickman, ancien patron du WWF au Royaume-Uni, la dénonçait en 2010 : « Comment pouvez-vous coller ensemble des faits concernant, par exemple, les gaz à effet de serre, la destruction des forêts tropicales et le rendement du maïs, pour arriver à un seul chiffre ? »

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 8 août 2019

La veille immo du 8 août 2019

Ascencio qui augmente son contrôle du retail park Le Parc des Drapeaux à Caen, la fréquentation touristique qui rebondit… Décideurs vous propose une s...

La veille immo du 6 août 2019

La veille immo du 6 août 2019

KSL Capital Partners qui acquiert Les Hôtels d’en Haut, MGallery qui continue son expansion en France… Décideurs vous propose une synthèse des actuali...

La veille immo du 5 août 2019

La veille immo du 5 août 2019

GSE qui livre une plateforme de 60 000 m² à Goodman, la Caisse d’Epargne CEPAC qui achète un immeuble de 3 000 m² à Sainte-Marie à La Réunion… Décideu...

La veille immo du 2 août 2019

La veille immo du 2 août 2019

Icade qui signe une promesse de vente sur 49 % de la tour Eqho, Archer Hotel Capital qui cède le Paris Marriott Rive Gauche, les prévisions du groupe...

S. Eymard : "Frey veut atteindre rapidement une taille critique sur le marché des centres commerciaux de plein air dans la péninsule ibérique"

S. Eymard : "Frey veut atteindre rapidement une taille critique sur le marché des centres commerciau...

Frey vient d’investir dans un projet de centre commercial de plein air en Catalogne et d’acquérir un actif de 60 000 m² au Portugal. Sébastien Eymard,...

La veille immo du 1er aout 2019

La veille immo du 1er aout 2019

Fidelity International en passe de s’offrir le Prélude à Boulogne-Billancourt, la première implantation de Frey au Portugal, AVIV qui va acquérir Meil...

La veille immo du 31 juillet 2019

La veille immo du 31 juillet 2019

Paref en passe d’acquérir 12 000 m² dans la tour Franklin à La Défense, EasyHotel qui va ouvrir son premier établissement français cette année à Nice,...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message