Télétravail, streaming, quand le numérique pollue

L’augmentation exponentielle des usages numériques a conduit pouvoirs publics, leaders du secteur et consommateurs à réfléchir sur les moyens à mettre en œuvre pour réduire une pollution quasi invisible, alors que des prévisions tablent sur un doublement de l’empreinte carbone du secteur d’ici à 2025.

L’augmentation exponentielle des usages numériques a conduit pouvoirs publics, leaders du secteur et consommateurs à réfléchir sur les moyens à mettre en œuvre pour réduire une pollution quasi invisible, alors que des prévisions tablent sur un doublement de l’empreinte carbone du secteur d’ici à 2025.

Alors que le confinement a mis plusieurs centaines de millions de personnes au télétravail forcé, la question de l’impact environnemental du numérique est mise brutalement sur le devant de la scène. Un chiffre des plus éloquents : à l’échelle mondiale, les émissions de gaz à effet de serre liées aux usages numériques seraient peu ou prou équivalentes à celles du secteur aérien, pourtant régulièrement vilipendé pour son prétendu rôle clé dans le réchauffement climatique. Au niveau d’un pays comme la France, 5% des émissions de CO2 sont directement imputables à la pollution numérique.

La fabrication, plus polluante que la réparation

Selon un rapport publié en juin 2020 par le collectif d’experts indépendants Green IT, le gros de la pollution numérique en France n’est pas lié à l’usage que l’on fait de ces appareils, mais bien à leur fabrication et aux ressources utilisées telles que l’eau, l’énergie et autres minerais. « Ce qui émet beaucoup de CO2, c’est la phase où l’on extrait les différents matériaux, notamment les minerais transformés en composants électroniques », explique Frédéric Bordage, expert membre du collectif Green IT. Autre problème pointé du doigt : la multiplication de ces appareils. Il y aurait actuellement en France 11 appareils par personne ! Le collectif préconise donc de favoriser la réparation afin de lutter contre l’obsolescence programmée.

5% des émissions de CO2 en France sont imputables à la pollutions numérique. 

Le streaming pollue

Pour autant, l’industrie n’est pas la seule responsable de la pollution numérique. Le streaming vidéo n’est pas en reste puisqu’il représente 60M des flux de données sur Internet en raison du poids élevé des fichiers. La consommation mondiale de streaming émet chaque année 300 millions de tonnes de CO2, soit l’empreinte carbone de l’Espagne !

Promouvoir l’écologie digitale

Se disant convaincu que « la révolution numérique et la transition écologique sont les deux grandes forces transformatrices du XXIe siècle », WWF France a mené un travail de réflexion sur les leviers permettant de tendre vers un numérique plus responsable. Cet objectif s’appuierait, selon eux, sur deux approches complémentaires : le « Green IT », à savoir l’impact environnemental des technologies numériques et de leurs usages ; « l’IT for Green », mettre au service de l’environnement des technologies numériques innovantes pour analyser, prévenir et apporter des solutions. La conception responsable de produits et services numériques, ou comment les concevoir pour qu’ils soient plus performants d’un point de vue environnemental, économique et social.

La consommation mondiale de streaming émet chaque année 300 millions de tonnes de CO2, soit l'empreinte carbone de l'Espagne

Côté usages, l’institut du numérique responsable et La Rochelle Université, soutenus par l’Ademe, ont également développé un module de formation en ligne à suivre en 30 minutes sous la forme de 11 leçons, accessible depuis l’été 2020, qui peut être complété par un programme plus complet pouvant être suivi en cinq heures. Les entreprises désireuses de s’inscrire dans une démarche plus complète peuvent désormais signer la charte numérique responsable, qui a déjà suscité l’adhésion de grands groupes tels que BPCE, Capgemini ou encore EDF. Gageons que la démocratisation de ce type de certifications permettra d’inscrire pleinement la filière sur la voie de la transition écologique.

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

Bloom poursuit son développement en réalisant une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros et scelle un partenariat stratégique avec Dassault Sy...

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Alors que la campagne de vaccination bat son plein, l’arsenal thérapeutique reste limité contre la Covid-19. Si aucun traitement n’a encore été valid...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

Comment le digital peut-il répondre aux enjeux climatiques et, par exemple, participer à la protection de l’eau ? C’est le pari ambitieux du projet me...

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Investir dans BioNTech avant la pandémie rapporte gros. Ce n'est pas Thomas Strüngmann qui dira le contraire. Le vaccin anti-covid développé par la fi...

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for business

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for...

Skema Business School et Mines ParisTech / PLS Executive Education s’associent dans la création d’un programme de formation en ligne certifiant en dat...

Mirakl, la révolution du e-commerce

Mirakl, la révolution du e-commerce

Le spécialiste des logiciels de création de marketplaces est leader dans son secteur. Une réussite française que son cofondateur et CEO explique par u...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte