Teleperformance renforce sa présence aux États-Unis

Teleperformance, un des leaders mondiaux de la gestion de l'expérience client externalisée décide d’acquérir Health Advocate pour un montant de 690 millions de dollars.

Teleperformance, un des leaders mondiaux de la gestion de l'expérience client externalisée décide d’acquérir Health Advocate pour un montant de 690 millions de dollars.

La multinationale d’origine française, Teleperformance, a annoncé sa décision ferme de racheter Health Advocate, une entreprise américaine, qui elle aussi propose des solutions digitales intégrées aux sociétés, mais dans le domaine de la gestion de santé des consommateurs. Celle-ci sera acquise auprès d’Intrado Corporation, société américaine de télécommunication, filiale du fonds de capital-investissement américain, Apollo Global Management. Le coût de l’opération, soit 690 millions de dollars, sera entièrement financé par la dette bancaire.

Fondé en 2001, Health Advocate est désormais un des leaders américains des plateformes de santé en ligne pour les employeurs avec un chiffre d’affaires de 140 millions de dollars. Elle propose notamment deux types de solutions intégrées : l’assistance et le conseil, et la santé et le bien-être. Grâce à sa simplicité d’utilisation et sa capacité à personnaliser le vécu des usagers en matière de santé, ce rachat devrait renforcer la branche "services spécialisés" de Teleperformance, dans un secteur à forte valeur ajoutée. Ainsi, elle permettra d’améliorer l’efficacité du groupe Teleperformance en proposant une plateforme complète aux dirigeants afin de gérer au mieux la santé et le bien-être de leur personnel. Le champion français, qui compte des employés dans 80 pays, voit l’occasion de renforcer ses activités aux États-Unis. Et ce, dans le secteur de la santé où contrairement au modèle tricolore, il est difficile aux employeurs et travailleurs américains de savoir ce qui est couvert ou non par les différentes assurances et les montants pris en charge.

En outre, les actionnaires bénéficieront également de cette transaction, qui fait partie du plan financier à l’horizon 2022. "Une fois finalisée, l'opération sera immédiatement créatrice de valeur pour les actionnaires de Teleperformance, avec une relution du bénéfice par action d'environ + 7 % avant amortissement des actifs incorporels sur une base pro forma pour 2020", d’après Daniel Julien, PDG de Teleperformance. Comme en 2016, à la suite du rachat de LanguageLine Solutions, société de traduction, pour 1,5 milliard de dollars, le groupe espère la même réussite avec cette prochaine opération. Après l’accord des autorités compétentes, celle-ci devrait se finaliser d’ici au premier trimestre 2021.

Agathe Giraud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte