T. Schaleppi (BNP Paribas) : « BNP continuera d’examiner des approches majoritaires en fonction des cas »

BNP Paribas se met à la mode des fonds Venture en interne. Rencontre avec Thibaut Schlaeppi, patron de cette structure accompagnant l'innovation dans la finance.

BNP Paribas se met à la mode des fonds Venture en interne. Rencontre avec Thibaut Schlaeppi, patron de cette structure accompagnant l'innovation dans la finance.

 

Dealmakers. Quelle est la surface financière de votre fonds dédié au financement de l’innovation dans vos métiers ?

Thibaut Schlaeppi. Nous ne souhaitons pas nous focaliser sur un montant mais plutôt sur un positionnement spécifique et différent. Notre approche sera celle d’un investisseur de moyen ou long terme capable d’accompagner les startups jusqu’à leur maturité, liquidité. Nous comptons réaliser nos premiers investissements directs en 2018, et visons ensuite un rythme de trois à cinq dossiers par an. Nous raisonnons selon un schéma de Venture Capital, et suivrons les tours ultérieurs de financement des sociétés à la lumière de leur potentiel.

L’objectif de ce nouveau fonds est d’accompagner toutes les évolutions de nos métiers, en mettant en exergue un nouvel outil d’open innovation pour être plus pertinent.

Vous comptez investir directement au capital de jeunes pousses. L’ambition est de les soutenir en tant qu’actionnaire minoritaire. Mais si vous tombez sur une pépite comme Compte-Nickel, il est difficile d’imaginer que votre groupe s’en détache, si ?

Notre objectif est d’accompagner les dynamiques de financement en minoritaire, typique du métier de VC. BNP Paribas continuera par ailleurs d’examiner des approches majoritaires en fonction des cas.

Vous investissez également des fonds visant des technologies utiles à l’industrie du futur dans son ensemble (intelligence artificielle, data, blockchain…). Ces sujets sont probablement développés en interne. Comment, alors, équilibrer les travaux que vous faites au sein du groupe avec ceux que vous allez faire via votre fonds (prises de participation…) ?

Il ne s’agit pas d’opposer les 2 approches mais de les assembler. L’open innovation permet aux équipes internes d’accélérer le delivery et la pertinence des innovations

Serena Data Venture, Viola Fintech, Ventech China… Succinctement, quelle est la nature de ces différents partenariats? Pourquoi ces acteurs plus que d’autres ?

Les partenariats avec ces fonds de VC sont de nature stratégique : à leur contact, nous cherchons à challenger nos idées, éclairer notre compréhension des marchés adressés et générer des opportunités de co-investissement. Ces fonds nous ont convaincu dans leur connaissance du sous-jacent sur lequel ils se focalisent, ainsi que dans leur volonté de développer des synergies avec notre nouvelle activité de Venture Capital.

 

@ Firmin Sylla

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Gilles et Yves-Loïc Martin (Eurofins). Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin (Eurofins). Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Mirakl, la révolution du e-commerce

Mirakl, la révolution du e-commerce

Le spécialiste des logiciels de création de marketplaces est leader dans son secteur. Une réussite française que son cofondateur et CEO explique par u...

L'Europe accélère... trop tard ?

L'Europe accélère... trop tard ?

Malgré des tours de table de plus en plus ambitieux, l’écosystème technologique européen accuse un sérieux retard sur les géants américains et chinois...

Le site Leaders League fait peau neuve et s’étoffe

Le site Leaders League fait peau neuve et s’étoffe

Quelques mois après une mise à jour de son interface, le site leader dans la recherche de classements et de sociétés poursuit son développement.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte