T. de Bourayne (Credit.fr) : "Nous avons étendu notre activité au crowdfunding immobilier à travers l’acquisition d’Homunity"

Président de la plateforme de crowdfunding Credit.fr, Thomas de Bourayne revient sur les avantages de sa solution pour les entreprises financées, mais aussi les prêteurs.

Président de la plateforme de crowdfunding Credit.fr, Thomas de Bourayne revient sur les avantages de sa solution pour les entreprises financées, mais aussi les prêteurs.

Décideurs. Pouvez-vous revenir sur la création de Credit.fr et sa raison d’être dans l’univers du financement des TPE-PME ?

Thomas de Bourayne. Nous avons créé Credit.fr en 2014 et notre activité de prêt aux TPE et PME a vraiment démarré en mars 2015. À ce jour, notre équipe est composée de 18 personnes, réparties essentiellement en France, et en Suisse, où nous venons d’ouvrir un service de crowdlending local, neocredit.ch. Depuis notre lancement, nous avons financé plus de 600 entreprises pour un montant total de 57 millions d’euros. Le ticket moyen se situe donc entre 90 000 et 150 000 euros par dossier. Les prêteurs sont remboursés chaque mois et ils bénéficient d’un bon ratio rendement/risque puisque le TRI moyen est d’environ 5 % quand l’impact du risque sur leurs investissements est de l’ordre de 1,4 %. De notre côté, nous nous rémunérons auprès des emprunteurs en prélevant 3 % de commission sur chaque prêt. Le service est totalement gratuit pour les prêteurs.

Quelle est la stratégie de votre plateforme pour gagner des parts de marché dans le crédit aux entreprises, très concurrentiel ?

Pour réussir dans le crowdfunding, il faut d’abord s’armer d’outils puissants dédiés à la sélection des dossiers (scoring) et au sourcing. C’est ce que nous avons fait en interne. Par le biais de ses algorithmes, notre solution analyse des quantités significatives de données, et passe notamment au peigne fin les KPIs de l’entreprise, afin de lui donner un score. Sur cette base, nous décidons, en quarante-huit heures maximum, d’accepter un dossier ou non. Si tel est le cas, nous nous engageons à livrer les fonds sous dix jours. Aucune caution personnelle n’est exigée et le remboursement anticipé du prêt est libéré de toute pénalité. Tout cela dans l’idée de simplifier la vie des dirigeants et d’accélérer le développement de leurs sociétés. Nous recevons 17 000 demandes par an et en finançons 200.

Nous soutenons des projets divers et variés. Cela va du simple besoin de trésorerie, au financement de l’immatériel, stock, ou bien à l’acquisition d’un fonds de commerce.

En outre, Credit.fr a significativement investi pour lutter contre la cyberfraude. L’un des grands risques liés à notre métier est la transmission de documents et d’informations trompeuses, voire mensongères (bilans, Kbis…). Je crois que nous sommes l’une des seules plateformes françaises de financement participatif à ne pas avoir connu de dossiers frauduleux acceptés.

Les prêteurs ont-ils la faculté de sélectionner librement les dossiers qui les intéressent, de “panacher” leur portefeuille de prêts ?

C’est l’autre grande particularité du modèle. Nous faisons appel à deux types de population. D’abord, les prêteurs individuels, personnes physiques, à qui nous réservons 100 % des collectes inférieures à 100 000 euros. Au-delà de ce montant, nous sollicitons, en complément des prêteurs individuels, les prêteurs institutionnels qui peuvent engager des sommes plus significatives. Nous avons créé un fonds ad hoc avec notre actionnaire TKO Capital, fonds qui co-investit aux côtés des particuliers.

Quel est le type de projets que vous acceptez de financer pour les TPE-PME ?

Nous soutenons des projets divers et variés. Cela va du simple besoin de trésorerie, au financement de l’immatériel, stock, ou bien à l’acquisition d’un fonds de commerce. Credit.fr n’hésite pas à accompagner toute volonté de développement ambitieux d’une entreprise, tout en lui allégeant les contraintes liées aux délais et aux démarches administratives. La plateforme finance des projets sur tout le territoire métropolitain. Enfin, nous avons récemment étendu notre activité au crowdfunding immobilier à travers l’acquisition d’Homunity. Cette plateforme permet aux particuliers d’obtenir un rendement intéressant en finançant des projets solides de promoteurs immobiliers. Avec ce rachat, nous doublons de taille et élargissons notre coverage.            

Comment gérez-vous la concurrence plus traditionnelle des banques ?

Credit.fr est un partenaire des banques classiques. Nous avons d’ailleurs formalisé deux alliances. La première avec Hello bank! qui rend possible, pour ses clients, l’investissement dans les entreprises que nous trions sur le volet, jusqu’à 2 000 euros par individu. L’opération est encore une fois très simple puisqu’elle se fait en quelques clics depuis l’espace personnel du client dont les informations sont déjà connues de la banque. Le deuxième partenariat a été signé avec Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels. À cet égard, l’ambition est d’offrir aux clients PME de ce réseau bancaire une nouvelle modalité de financer leur croissance avec la solution de Credit.fr. Les prêts peuvent grimper jusqu’à un million d’euros.   

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Gafa : les Américains songent à serrer la vis

Gafa : les Américains songent à serrer la vis

Des projets de lois visant à instaurer davantage de concurrence ont été dévoilés en fin de semaine dernière. Apple, Amazon ou encore Google pourraient...

Tribune. Repensons la dynamique entrepreneuriale et réarmons l’industrie française

Tribune. Repensons la dynamique entrepreneuriale et réarmons l’industrie française

Un groupe de travail composé d’élus LR vient de rendre un livret de 30 propositions pour une relance économique durable. Dans cette tribune, les déput...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

P.-O. Bernard (Opleo Avocats) : "Les enjeux de gouvernance varient selon la maturité de l’entreprise"

P.-O. Bernard (Opleo Avocats) : "Les enjeux de gouvernance varient selon la maturité de l’entreprise...

Plus que jamais aujourd’hui, les sociétés se reposent sur leur capital humain longtemps mis de côté au profit du capital financier. Pierre-Olivier Ber...

Scor et Covéa signent un accord de paix

Scor et Covéa signent un accord de paix

En conflit depuis la tentative de rachat de Scor par Covéa en août 2018, les deux grands acteurs du secteur de l’assurance ont finalement signé un acc...

X.Ouvrard (Babilou Family) : "Il nous fallait un partenaire qui relève le défi et nous pousse à aller plus loin"

X.Ouvrard (Babilou Family) : "Il nous fallait un partenaire qui relève le défi et nous pousse à alle...

Le réseau de crèches Babilou Family, créé en 2003 en France, leader en Europe et très présent à l’international, poursuit sa croissance malgré une ann...

S. Andries (Vestiaire Collective) & le cabinet Dechert : "La connaissance de la société par le conseil est prioritaire"

S. Andries (Vestiaire Collective) & le cabinet Dechert : "La connaissance de la société par le conse...

En 2021, Vestiaire Collective, spécialiste de la vente de vêtements et d’accessoires d’occasion de luxe, est devenu l’une des licornes françaises de l...

Ledger intègre le troupeau des licornes françaises

Ledger intègre le troupeau des licornes françaises

Le courtier de portefeuille de cryptomonnaies Ledger boucle un nouveau tour de table de 380 millions de dollars. Désormais valorisé 1,23 milliard de d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte