Swiss Life AM en passe d’acquérir 28 actifs dans le QCA de Paris

Un protocole d'accord a été signé avec Terreïs pour ce portefeuille de bureaux valorisé à 1,7 Md€.

Un protocole d'accord a été signé avec Terreïs pour ce portefeuille de bureaux valorisé à 1,7 Md€.

Swiss Life Asset Managers est sur le point d'acquérir dans le quartier central des affaires (QCA) de Paris, un portefeuille de bureaux prime de Terreïs. Un protocole d'accord a été signé pour un total de 28 actifs valorisés à 1,7 Md€. Le transfert de propriété devrait intervenir au 2ème trimestre 2019.

Les actifs seront acquis par des fonds immobiliers gérés par des entités de Swiss Life Asset Managers situées en Suisse, France, Allemagne et au Luxembourg. 90 % du portefeuille concerne des actifs de bureaux primes situés dans Paris QCA. Ces immeubles de style « haussmannien » sont principalement localisés dans les 1er, 2e, 8e, 9e et 10e arrondissements.

« Nous sommes fiers d'avoir sécurisé ce portefeuille exceptionnel sur le secteur des bureaux à Paris, très recherché par nos investisseurs, se félicite Frédéric Bôl, CEO France de Swiss Life Asset Managers. Il y a peu de transactions majeures sur le marché et les actifs ciblés sont très rares actuellement. Nous offrons ainsi à nos clients de bénéficier d'un accès unique au marché des bureaux de Paris QCA en leur permettant de se positionner sur des immeubles de grande qualité, rarement accessibles, dans des emplacements « prime » mais avec une réserve de potentiel locatif à activer via notre asset management. »

Dans cette opération, Les Notaires du Trocadéro (Vincent Gérard) ont conseillé Swiss Life Asset Managers. 

La cession externalise une prime de 7% par rapport à la valeur d’expertise au 31 décembre 2018 (hors droits) du portefeuille cédé selon Terreïs. Elle fait suite à une offre « non sollicitée » de la part de Swiss Life. 

« Depuis la création de Terreïs, nous nous sommes attachés à constituer un patrimoine d’actifs immobiliers principalement parisiens dans des conditions optimales, explique Fabrice Paget-Domet, directeur général de la foncière Cette stratégie a pleinement porté ses fruits puisque Terreïs s’est développée pour devenir un acteur majeur de l’immobilier de bureaux parisien. La proposition de Swiss Life AG d’acquérir une part significative de notre patrimoine nous permet d’externaliser pleinement cette création de valeur. »

A la suite de la transaction, Terreïs conservera un portefeuille d’actifs d’une valeur d’expertise au 31 décembre 2018 d’environ 600 M€, dont 150 M€ d’actifs non stratégiques.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à 7 Mds€ d’ici 2023"

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à...

L'heure du bilan de l'année 2020 a sonné pour les acteurs immobiliers. Celui de Perial s'avère positif. Eric Cosserat, président du groupe, nous expli...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

La veille urbaine du 19 janvier 2021

La veille urbaine du 19 janvier 2021

Le lancement de la consultation éco-quartier sur le secteur de la gare du Grand Paris Express à Cachan, Hype qui lève 80 M€ pour développer le taxi à...

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas en ce début...

La veille urbaine du 18 janvier 2021

La veille urbaine du 18 janvier 2021

EQT qui cède l’immeuble Trideca à Batipart, Amandine Dumont, Stéphanie Fauré et Catherine Rondot qui rejoignent Upside Partners, l'annonce des lauréat...

La veille urbaine du 15 janvier 2021

La veille urbaine du 15 janvier 2021

Real I.S. qui s’offre le Grand Large à Marseille pour 70 M€, Mata Capital qui signe quatre Monoprix en Île-de-France pour 117 M€, Réalités qui devient...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre activité de MOD et les CPI"

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre act...

Alors qu’Altarea Entreprise se positionne comme le premier promoteur de bureaux en France, son président Adrien Blanc partage les premiers enseignemen...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte