Swile, anciennement Lunchr, lève 70 millions d’euros

Le spécialiste de la dématérialisation de tickets-restaurant, Lunchr, rebaptisé Swile pour l’occasion, lève 70 millions d’euros auprès d’Index Ventures, Idinvest et Bpifrance. Une opération qui financera la mise en place de nouveaux services ainsi que son expansion à l’international.

Le spécialiste de la dématérialisation de tickets-restaurant, Lunchr, rebaptisé Swile pour l’occasion, lève 70 millions d’euros auprès d’Index Ventures, Idinvest et Bpifrance. Une opération qui financera la mise en place de nouveaux services ainsi que son expansion à l’international.

Swile annonce avoir bouclé, avant le confinement, une levée de fonds, en série C, de 70 millions d’euros. Cette opération est financée à 90 % en fonds propres par Index Ventures, Idinvest et Bpifrance, qui signe son entrée au capital de la start-up. Daphni et Kima Ventures, sortent à cette occasion. Les sept millions de financement non-dilutifs restants sont apportés par BNP Paribas et Bpifrance. Conséquence logique pour une entreprise qui a rapidement fait ses preuves et réalise un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros par an. La carte embarquant les titres-restaurants développée par Swile a convaincu 8 000 entreprises et compte aujourd’hui 210 000 utilisateurs. "Nous avons conquis 7% du marché en deux ans, ce qui montre qu’on a su adresser la totalité du marché", se réjouit Loïc Soubeyrand, fondateur de la start-up. 

Place à la diversification…

"Nous avons toujours eu vocation à gérer la totalité des avantages salariés, intégrés à une seule et unique carte", rappelle Loïc Soubeyrand. C’est dans cette optique de diversification que l’entreprise a, en mars, changé de nom, pour sortir de la case déjeuner. L’offre de Swile sera donc étoffée de titres-cadeaux dès la rentrée et de titres-mobilité d’ici la fin de l’année. La conquête de ces nouveaux marchés sera surement plus rapide car, "contrairement aux titres-restaurants, on part déjà avec une base de 8 000 clients qui peuvent être intéressés par ces nouvelles activités", poursuit le fondateur. Dans ces dernières, Swile vise 20 % de parts de marché d’ici trois ans.

Swile compte aussi développer des services collaboratifs, adaptés à la vie en entreprise et qui permettraient, entres autres, d’échanger entre collègues, d’organiser facilement des cagnottes ou encore de prévoir des rendez-vous d’équipe. La start-up s’inspire ici de solutions déjà existantes, comme Lydia ou Leetchi, mais compte les adapter aux besoins de l’entreprise. De plus, "notre idée est de lutter contre l’hétérogénéité des solutions en centralisant les usages sur notre plateforme", précise Loïc Soubeyrand.

… et à l’internationalisation

La levée de fonds servira également à démarrer l’exportation de sa solution à l’étranger. Cela commencera par le Brésil qui est "le marché numéro 1 mondial du titre-restaurants, un marché cinq fois plus important que la France, où l’on pourra rapidement déployer également notre offre dédiée à l’engagement collaborateurs", explique Loïc Soubeyrand. Après avoir ouvert son bureau au Brésil, Swile se tournera vers d’autres marchés, même si "seulement 33 pays dans le monde disposent [de titres-restaurants] et ils sont principalement latins. Et même dans ces pays-là, cela concerne peu d’entreprises – 25% en France !"

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le pionnier des objets connectés de santé Withings lève 53 millions d’euros

Le pionnier des objets connectés de santé Withings lève 53 millions d’euros

Le spécialiste du suivi de données médicales à distance Withings annonce la collecte de 53 millions d’euros pour consolider son titre de leader mondi...

G. Thevenin (Instagram) : "Nous voulons devenir une plateforme de "shopping social""

G. Thevenin (Instagram) : "Nous voulons devenir une plateforme de "shopping social""

Guillaume Thevenin, aujourd’hui responsable des partenariats médias et des personnalités publiques pour la France et l’Europe du Sud chez Instagram re...

F.Floribert (Infinite Square) :  "La plateforme inwink permet d’optimiser sa stratégie événementielle"

F.Floribert (Infinite Square) :  "La plateforme inwink permet d’optimiser sa stratégie événementiell...

L’éditeur Infinite Square a développé la plateforme inwink qui permet d’orchestrer l’organisation d’événements via la collecte de données en temps rée...

Aide à la prescription médicamenteuse : Synapse Medicine lève 7 millions d’euros

Aide à la prescription médicamenteuse : Synapse Medicine lève 7 millions d’euros

Synapse Medicine a annoncé la levée de 7 millions d’euros le 6 juillet dernier. Cette start-up bordelaise qui offre des solutions d’aide à la prescrip...

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

Le gouvernement vient de retenir parmi les six projets collaboratifs de recherche et de développement de solution contre la Covid-19 celui mis en œuvr...

Hollywood vs Bollywood : le match

Hollywood vs Bollywood : le match

Les États-Unis construisent leur puissance sur le soft power dont Hollywood est la locomotive. Avec Bollywood, l'Inde espère rivaliser à moyen-terme....

Le Ségur pose les fondations de l’avenir du système de santé

Le Ségur pose les fondations de l’avenir du système de santé

Après l’accord salarial, l’heure est aux changements structurels du système de santé. Plus qu’une transformation en profondeur, il s’agit d’abord de d...

E. Newton (We Are) : "Nous offrons un espace dédié aux acteurs des industries"

E. Newton (We Are) : "Nous offrons un espace dédié aux acteurs des industries"

C’est inédit, un espace uniquement dédié à la création vient de voir le jour. Eric Newton, directeur marketing de profession et fondateur de la sociét...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message