Suez s’apprête à céder ses actifs australiens à Cleanaway

En marge des négociations avec Veolia, Suez annonce la cession de ses actifs en Australie pour 2,5 milliards de dollars australiens. Contrarié, Veolia contre-attaque.

En marge des négociations avec Veolia, Suez annonce la cession de ses actifs en Australie pour 2,5 milliards de dollars australiens. Contrarié, Veolia contre-attaque.

Le constructeur français a décidé de revendre ses actifs dédiés au recyclage dans ce pays, soit près de 70 % de ses infrastructures liées à ce domaine à l’australien Cleanaway. Pour ce spécialiste de la gestion et de la transformation des déchets, les usines tricolores sont des atouts qui peuvent lui permettre de décupler ses capacités.

Les grandes lignes de l’opération toutes tracées

L'acquisition de ces actifs de Suez pour 1,63 milliard d’euros se traduirait par un multiple d’Ebitda de 12,9 ou par un multiple d’EBE normalisé de 11,7. Les activités australiennes réalisent un chiffre d’affaires annuel de 1,5 milliard de dollars australiens couvrant près de 18 % d'un marché dont Cleanaway est le leader.

Un accord remis en question par Veolia

Veolia, outré par cette proposition de cession alors qu'il est en phase de négociations avec Suez dans le but de fusionner les deux entités qui en ferait un mastodonte mondial et tricolore des services environnementaux. Toutefois, les deux concurrents n’ont pas encore trouvé de terrain d’entente définitif quant à la valeur d’acquisition de Suez.

Dans l’attente d’un accord, ce dernier propose une cession de ses actifs asutraliens à Cleanaway afin de faire basculer les négociations en sa faveur. Effective le 21 avril, cette acquisition pourrait être annulée, si et seulement si, d’autres entreprises telles que Veolia acquièrent la totalité de Suez pour au moins 22,5 euros par action. Cependant, en cas de rupture des négociations, le seuil initialement proposé par Veolia serait ramené au-dessus des 18 euros par action. Enfin, si les deux groupes français ne s’accordent pas sur la valorisation des actions, Cleanaway rachèterait l’ensemble des centres d’enfouissement et stations de transfert en Australie de Suez

Veolia qui possède déjà une participation effective de 29,9 % dans le groupe peut toujours revoir à la hausse son offre d’achat. Ainsi, il suffirait de peu pour que l’équilibre des forces bascule. Avec la ligne rouge imposée par Suez, il reste moins d’un mois aux deux entreprises pour parvenir à une entente.

Emeric Camuset

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement renforce ainsi son expertise dans le cycle de l’eau industrielle et élargit son offre de services. Montant de la transaction : 40...

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners vont vendre à Five Arrows Principal Investments leurs participations respectives dans le groupe EDH, aux côté...

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo se retire du capital de Bimedia, acteur des solutions d'encaissement et de gestion dédiées aux commerces de proximité et aux buralistes, au pr...

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Nommé ministre délégué au Budget, le trentenaire hérite d'un poste qui sert de tremplin.

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

L'entrée sur le marché réglementé d’Euronext® à Paris, a permis à la start-up d'effectuer une augmentation de capital d’un montant de 110 millions d'e...

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

La cour d’appel de Paris, qui avait annulé la mise en examen du cimentier pour complicité de crimes contre l’humanité, a opéré hier un revirement. Laf...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message