Subprime : bis repetita ?

La dette totale des ménages américains s'élève à près de 13 000 milliards de dollars, un montant supérieur au pic atteint lors de la crise de 2007. Cette fois-ci, la faille pourrait venir des prêts automobiles.

La dette totale des ménages américains s'élève à près de 13 000 milliards de dollars, un montant supérieur au pic atteint lors de la crise de 2007. Cette fois-ci, la faille pourrait venir des prêts automobiles.

Le secteur bancaire américain ne semble pas apprendre de ses erreurs. Dix ans après la crise des subprimes qui a ébranlé l’ensemble du système financier, la Fed de New York met en garde sur l’endettement des ménages américains qui s’élève à 12 960 milliards de dollars au troisième trimestre 2017, soit une hausse de 0,9 % sur un an. Pour mémoire, en 2008, la dette s'élevait à 12 675 milliards de dollars. Pour autant, l'institution ne tire pas encore la sonnette d’alarme.

Shadow banking

Depuis la crise, les banques américaines ont en effet sécurisé le recours aux prêts immobiliers. Leur taux de défaillance ne s'élève plus qu’à 1,2 %. Et comme ces derniers représentent, 8 740 milliards d’encours, soit 67 % du total, ils limitent la création d’un risque systémique. Mais on ne peut malheureusement pas dire que les institutions bancaires américaines aient appris de leurs erreurs. Car dans le même temps, les crédits automobiles ont explosé et les banques se montrent très accommodantes dans leur obtention. En un an, leurs encours ont progressé de 1,9 % pour atteindre 1 117 milliards d’euros.  Sur ce total, la part des crédits subprime représente 24 % des crédits auto, soit 300 milliards de dollars. 23 millions d'Américains ont ainsi souscrit un prêt de ce type.

La Fed est d’autant plus préoccupée par ce phénomène qu’il se passe en dehors de tout contrôle. Ces prêts « subprime » sont en effet accordés en majorité par des fabricants ou des concessionnaires, c'est-à-dire des non-banques. Non soumis aux réglementations bancaires, les acteurs du shadow banking prennent plus de risque. Le taux de défaut y est d'ailleurs bien plus élevé : il atteint 9,7 % dans ces shadow bank contre 4,4 % dans les banques traditionnelles. Heureusement, les montants en jeu sont beaucoup moins importants que lors de la crise de 2007. De plus, la conjoncture économique favorable limite la probabilité d’une explosion du système.

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Coralie Oger et son équipe arrivent chez Scotto Partners

Coralie Oger et son équipe arrivent chez Scotto Partners

Grâce à l’arrivée de Coralie Oger, de Pierre Lumeau et de Caroline Vieren en provenance de FTPA, la boutique française spécialiste du management packa...

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

Amazon France comptera 14 500 collaborateurs à la fin de l'année et se place aujourd'hui comme un acteur de la digitalisation. Frédéric Duval, son dir...

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Les deux grandes chaînes de la distribution alimentaire, Intermarché et Casino, annoncent un partenariat stratégique pour une période de 5 ans, en mat...

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

Diplômé de HEC, cet ophtalmologue a déroulé sa carrière dans le privé avant de fonder Point Vision. Gérés comme des entreprises, ses centres médicaux...

Démarrage réussi pour Stellantis

Démarrage réussi pour Stellantis

Quelques semaines après l’officialisation de leur fusion, PSA et FCA dévoilaient des résultats 2020 dans le vert malgré un contexte difficile pour le...

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

Certaines entreprises ont vu leur croissance de 2019 fondre l’année suivante. Pour le concepteur franco-italien de semi-conducteurs, c’est l’inverse....

VallJet, la bonne altitude

VallJet, la bonne altitude

La compagnie aérienne VallJet, spécialisée dans l’aviation privée, se déploie en France et devrait bientôt se lancer en Europe. En un an, son chiffre...

Sommet Education met le cap sur l'Afrique

Sommet Education met le cap sur l'Afrique

Le groupe d’enseignement spécialisé dans l’hôtellerie, les arts culinaires et pâtissiers, Sommet Education, a annoncé l’acquisition de la majorité du...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte