F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur la belle opération réalisée avec Alvest, l'équipementier aéroportuaire.

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur la belle opération réalisée avec Alvest, l'équipementier aéroportuaire.

Frédéric Stolar n'est pas le genre de personne à y aller par quatre chemins, affirmant d'entrée de jeu que « Sagard est peu présent dans les médias afin de garantir une forme de confidentialité aux familles qui lui font confiance ». Et quelles familles ! C'est l'un des plus beaux réseaux de noms d'influences de la place qui s'est constitué autour du fonds de private equity : la famille d'origine canadienne Desmarais bien sûr, qui est à l'origine de l'activité, mais aussi Dassault, Peugeot ou d'autres rattachées à des groupes du CAC 40. Si la discrétion est donc de rigueur chez ce spécialiste de l'investissement dans des entreprises non cotées du mid-market en France (entre 50 et 300 millions d'euros de valeur) –, on retrouve dans son portefeuille des sociétés telles que le distributeur Grand Frais ou le chimiste Safic-Alcan –, elle l'est un peu moins lorsqu'il s'agit d'évoquer « l'une des plus belles histoires de la maison », Alvest.


L'associé fondateur de Sagard le concède volontiers, « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur ». Faire ce type de d'acquisition en 2015, au vu des fondamentaux de l'entreprise et de l'activité de fabrication d'équipements aéroportuaires, très liée aux cycles du trafic aérien, cela requérait une bonne dose « d'intuition et surtout de confiance dans l'équipe de direction emmenée par Jean-Marie Fulconis ». Pour Frédéric Stolar, beaucoup de fonds n'y seraient pas allés, mais c'est exactement pour ce genre de deal qu'il aime son métier et les responsabilités qu'on lui a confiées. Son vrai « plaisir» dit-il, est à rechercher dans des dossiers qui échappent aux processus d'enchères « pour se cristalliser dans une relation d'homme à homme, de dirigeant-actionnaire à investisseur ». Loin de prétendre que son instinct n'a jamais connu de faille, M. Stolar se réjouit à l'idée de pouvoir continuer à soutenir Alvest dans le cadre d'un nouvel LBO arrangé par le duo Ardian-CDPQ. Le fonds Sagard réinvestit à cette occasion 100 millions d'euros, ce qu'il avait érigé comme condition sine qua non à la conclusion d'un deal. Leader mondial du Ground Support Equipment (GSE) avec 550 millions d'euros de revenus (350 millions en 2015), 80 millions d'euros d'Ebitda et 23 % de part de marché, Alvest n'a probablement pas eu à se faire prier pour voir son partenaire de long terme rester à ses côtés. Pour sa part, Sagard récolte ce qu'il a semé. De la confiance et de la transparence.

 

@ Firmin Sylla

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les recettes du succès de ManoMano

Les recettes du succès de ManoMano

Après une levée de fonds de 110 millions d’euros en 2019 puis de 125 millions l’année suivante, la start-up ManoMano, une marketplace spécialisée dans...

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

La start-up spécialisée dans les titres restaurants étend son offre. Elle vise désormais les comités d’entreprise en proposant des chèques cadeaux et...

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Entre les confinements et le télétravail, la livraison de repas à domicile connaît un succès sans précédent depuis maintenant un an. Melvina Sarfati e...

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

Alors que la 5G se déploie en France, Orange lance des laboratoires où les entreprises peuvent expérimenter et s’approprier cette nouvelle technologie...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Les deux géants français, Veolia et Suez, en pourparlers depuis de nombreux mois, sont arrivés à un accord de principe sur le projet de fusion des deu...

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific, un des leaders mondiaux de services bio-analytiques, a annoncé ce jeudi l’acquisition du groupe IESPM, acteur majeur de l’analyse...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte