Stéphanie Smatt-Pinelli, l'hyperactive

Directrice juridique en charge du règlement des grands contentieux d'Orano, Stéphanie Smatt-Pinelli  figure parmi les personnalités incontournables du droit à retrouver dans notre dossier "Contentieux et Arbitrage 2021-2022".

Directrice juridique en charge du règlement des grands contentieux d'Orano, Stéphanie Smatt-Pinelli figure parmi les personnalités incontournables du droit à retrouver dans notre dossier "Contentieux et Arbitrage 2021-2022".

Si enfant elle se rêvait petit rat de l’Opéra, une fois adolescente, Stéphanie Smatt-Pinelli aspirait à exercer un métier de la diplomatie et des affaires internationales, ou à devenir grand reporter. Alors qu’elle est au lycée, elle effectue un séjour de plusieurs semaines dans une famille américaine à Baltimore dont la mère est avocate commis d’office à la Juvenile Court de la ville qui concentre une grande violence. "J’ai été fascinée par cette femme extraordinaire et son engagement ainsi que par la vie du tribunal", dévoile-t-elle. Une fois le bac en poche, elle se dirige vers la faculté de Droit, "sans vraiment savoir à quoi m’attendre", avoue-telle, mais prend rapidement goût à ses études et s’engage auprès de la Ligue des Droits de l’Homme, ce qui lui permet d’appréhender la réalité de l’accompagnement juridique. En master, elle privilégie le droit international privé dont elle apprécie la gymnastique intellectuelle, avant de se concentrer plus spécifiquement sur le contentieux et l’arbitrage international. En 2006, elle rentre à l’EFB Paris et étudie en parallèle le droit des affaires internationales à l’Essec. Deux ans plus tard, elle prête serment et décroche sa première collaboration chez DLA Piper. 

D’avocate à directrice juridique

Après dix ans d’avocature au sein de grandes structures parmi lesquelles Hogan Lovells, White & Case, Orrick et Altana, elle est repérée par un chasseur de têtes et quitte la robe pour rejoindre Orano en tant que directrice du contentieux. Parfois nostalgique de la vie de Palais et très attachée à la profession d’avocat et à sa déontologie, Stéphanie Smatt-Pinelli ne regrette cependant pas son choix. "J’ai toujours été captivée par le monde industriel", révèle-telle. "Le projet qui m’était proposé par Orano présentait de forts aspects stratégiques, liés notamment au caractère primordial de la question énergétique dans le contexte actuel, outre une très grande variété de dossiers. J’avais envie de responsabilités managériales plus importantes mais également de donner une nouvelle impulsion à ma carrière et de relever de nouveaux défis : je suis servie !"

"J’ai toujours été captivée par le monde industriel"

Aujourd’hui plus épanouie que jamais dans son travail, l’ancienne avocate se saisit des enjeux stratégiques qui transforment le secteur de l’énergie. Elle a à cœur de contribuer à faire du droit l’un des piliers de la stratégie du groupe : "la place du juriste en entreprise ne cesse d’évoluer. Nous sommes écoutés par la direction générale et les directeurs d’activité, ce qui nous permet d’endosser pleinement le rôle de partenaires et de véritables conseils dans l’anticipation des risques, et pas uniquement dans la résolution des litiges. Notre implication est très transversale", explique-t-elle.

Pour une justice environnementale et climatique

En tant que directrice contentieux du groupe Orano, Stéphanie Smatt-Pinelli contribue à la sécurisation des activités du groupe et de ses filiales au travers de la gestion de ses précontentieux et du règlement de ses différends complexes, tant devant les juridictions que dans le cadre d’arbitrages internationaux et de divers modes alternatifs de règlement des différends. Elle intervient dans différents domaines du droit, dont notamment celui de la responsabilité civile, des contrats, de la construction, de l’énergie, de l’environnement, mais également de plus en plus en matière de RSE et de compliance. L’enjeu climatique est également au cœur de son activité : "le droit est en pleine construction dans cette matière, et en particulier le contentieux, certains grands principes juridiques sont bousculés au profit d’une nécessaire adaptation, ce qui implique de faire part de beaucoup de rigueur mais aussi de créativité et d’agilité", déclare-t-elle. Et d’ajouter : "Orano est au cœur de ces sujets." Elle a ainsi lancé au sein de son groupe le grand chantier de la justice environnementale et climatique.

Une femme engagée

Hyperactive, cette mère de deux enfants n’hésite pas à s’investir dans des associations.

"Mon engagement associatif m’importe beaucoup car je trouve que la place du juriste en entreprise est trop souvent délaissée dans l’écosystème juridique alors qu’il doit y avoir une place centrale et qu’il est important de se regrouper entre pairs pour faire avancer les choses. Le droit est créateur de valeur et doit être considéré comme tel. Il intervient au soutien de l’activité économique de l’entreprise et les juristes en sont les artisans majeurs", révèle Stéphanie Smatt-Pinelli. Cette dernière est membre du Cercle Montesquieu, administratrice de l’AFJE et de Paris place de droit qui lui a accordé sa confiance pour piloter avec Élodie Valette, avocate associée chez Bryan Cave Leighton Paisner, la commission Justice climatique et environnementale réunissant des praticiens du droit aux profils variés tels que des universitaires, des avocats, des juristes ou encore des représentants du Parquet, dans un contexte d’urgence climatique. Prévenir les atteintes à l’environnement et au climat fait en effet désormais partie intégrante de la stratégie des États et des entreprises. 

"Le droit est créateur de valeur et doit être considéré comme tel"

Très sensible à la transmission du savoir et soucieuse de susciter l’implication et la curiosité de ses équipes, elle les encourage vivement à communiquer et échanger : "je suis convaincue que l’énergie est contagieuse, et je me sens la responsabilité de l’insuffler. Je suis persuadée qu’apprendre est un facteur d’épanouissement au travail." Stéphanie Smatt-Pinelli intervient par ailleurs lors de conférences, tant sur la justice climatique que sur l’arbitrage.

Dans cette vie à 100 à l’heure, elle pratique le yoga depuis quelques années avec assiduité, ce qui lui procure des moments de calme et lui donne l’occasion de chercher à se dépasser. Elle essaie également de consacrer un maximum de temps à sa famille : "Il est essentiel pour moi de préserver du temps pour ma famille dans ce rythme effréné. Je suis très sensible à la soif de découvrir de mes enfants, ils me comblent et m’apprennent beaucoup par leur candeur", révèle-t-elle. Née de parents gréco-libanais, Stéphanie Smatt-Pinelli est passionnée de mer et de soleil, et tient sûrement de ses origines multiculturelles le goût des voyages, une ouverture d’esprit certaine et une grande curiosité pour les choses qui l’entourent. Elle essaie aussi d’exprimer sa créativité par divers moyens, notamment la photographie qu’elle pratique occasionnellement.

Margaux Savarit-Cornali

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Contentieux & Arbitrage 2021-2022

Retrouvez notre dossier issu du Guide Contentieux & Arbitrage 2021-2022.
Sommaire
L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

Le document-cadre sur les programmes de conformité vient d’être mis à jour par l’Autorité de la concurrence. Le texte fournit aux entreprises et aux a...

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

En 2021, l’Autorité des marchés financiers a connu une forte hausse des valorisations et des entrées en Bourse et noté la montée en puissance de l’act...

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Le cabinet, spécialiste des sujets de conseil et contentieux des entreprises, élargit son offre de services avec l’arrivée d’une nouvelle associée. Ma...

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Quentin Renaud s’associe au sein du cabinet Squair. Habitué des dossiers de propriété littéraire et artistique, droit des marques et dessins et modèle...

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

La 67e édition de la Brussels Art Fair (Brafa), l’une des plus anciennes et prestigieuses foires d’art d’Europe, rassemblera 115 galeries du 19 au 26...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message