S.Gaymay-Palczynski (Vinci Facilities) : « Faire autorité en matière de compétences et entretenir un pouvoir d’influence »

Directrice des Ressources humaines de Vinci Facilities depuis quatre ans, Stéphanie Gaymay-Palczynski doit s’adapter aux spécificités d’un groupe dispersé sur plusieurs sites, pour mener à bien une politique RH ambitieuse.

Directrice des Ressources humaines de Vinci Facilities depuis quatre ans, Stéphanie Gaymay-Palczynski doit s’adapter aux spécificités d’un groupe dispersé sur plusieurs sites, pour mener à bien une politique RH ambitieuse.

Décideurs. Quelle est la particularité de Vinci Facilities ?

Stéphanie Gaymay-Palczynski : Vinci Facilities appartient au pôle Vinci Energies du groupe Vinci. Notre organisation est très décentralisée, chacun de nos centres de profits, appelé « entreprise » dispose d’une forte autonomie. Nos structures sont complètement libres de la définition de leur positionnement sur le marché. Nous ne fonctionnons absolument pas de manière pyramidale.

Qu’est-ce que cela implique au niveau de l’exercice de la fonction RH ?

Je dois faire autorité en matière de compétences et entretenir un pouvoir d’influence. Quand j’identifie une problématique RH, cela suppose de convaincre le comité de direction et les chefs d’entreprise de la pertinence du sujet. Et les moyens que j’utilise sont très en lien avec le business : je dois justifier de ce que le projet va apporter aux différentes business units, notamment en matière de performance globale et plus particulièrement commerciale.

La question de la qualité de vie au travail illustre bien mon propos. Elle a émergé de manière un peu anecdotique dans une entreprise qui se soucie du bien-être de ses salariés. Je me suis saisie d’une demande concernant la charge de travail, pour instrumenter ce sujet et mener une démarche plus large et ambitieuse que l’action initiale, allant sur le terrain de l’excellence managériale et organisationnelle. Il fallait expliquer à nos managers que ce que nous allions mettre en place était profitable commercialement. Nous devions nous-même être exemplaires.

Par ailleurs, nos collaborateurs sont très dispersés géographiquement et souvent chez nos clients. Là aussi, cela suppose des complications. Je dois donc embarquer systématiquement nos lignes managériales, dans nos différents projets. Pour cela, je peux m’appuyer sur un réseau RH et des managers qui considèrent qu’ils doivent être impliqués dans les processus RH.

Quels sont vos autres chantiers en cours ?

Nous avons été très occupés par la création d’un Institut du Facility Management visant à accompagner la transformation profonde de nos métiers qui est en cours. Notre cœur de métier initial est la compétence technique, mais la dimension service devient déterminante et il fallait s’emparer du sujet afin d’en tirer profit. Je fais partie du comité de pilotage et me suis concentrée sur le design de cet institut, et notamment l’architecture de l’offre de formation et la définition de nos ambitions pédagogiques.

Comment Vinci Facilities appréhende les liens avec son territoire ?

Du fait de son positionnement de groupe privé d’intérêt public, le groupe Vinci a pour vocation de demeurer un acteur de développement des territoires. Des dispositifs au niveau du groupe, comme la Fondation Vinci nous permettent de soutenir des associations, créatrices de lien social. Notre organisation en plusieurs centres de profits qui doivent se développer sur un territoire donné, encourage également fortement ces liens avec le territoire : nous sommes présents auprès des institutions locales et soutenons les actions engagées.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Bras droits des directions des ressources humaines, au premier plan pour accompagner l’évolution des métiers, les directeurs de la formation se sont i...

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Arrivé chez Renault en 2018, Patrick Benammar y dirige les activités de formation et de développement des compétences et anime une large communauté d’...

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet a accompagné la transformation de différentes sociétés telles Scor, Vivendi, EDF, Le Monde dans des postes RH avant de rejoindre GD...

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Global learning director chez Alstom depuis cinq ans et chez Alstom depuis treize, les projets en digital learning de Franck Gaillard ont retenu l’att...

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Arrivée chez L’Oréal en avril 2020, Ilhem Alleaume est convaincue que la flamme de l’apprentissage doit être entretenue. Forte de 23 années d’expérien...

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Learning & development manager au sein de Canal+, Bérengère Vuaillat a été sélectionnée par la rédaction de Décideurs RH pour figurer parmi les st...

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Après une quinzaine d’années passées dans la conduite de projets, Jean-Roch Houllier a rejoint le département formation de Thales. En 2020, il intègre...

Adilson Borges (Carrefour), le Growth Mindset

Adilson Borges (Carrefour), le Growth Mindset

Du Brésil à la France, en passant par les États-Unis et l’Asie, Adilson Borges cumule plus de vingt-cinq ans d’expérience entre monde de l’entreprise...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message