Stéphane Boujnah (Euronext) : "Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gagne"

Après l’annonce de la signature d’un accord pour l’acquisition du groupe Borsa Italiana, Euronext s’impose encore dans le paysage boursier européen. Stéphane Boujnah, président du directoire et directeur général d’Euronext depuis 2015, revient sur les raisons stratégiques de cette opération.

Après l’annonce de la signature d’un accord pour l’acquisition du groupe Borsa Italiana, Euronext s’impose encore dans le paysage boursier européen. Stéphane Boujnah, président du directoire et directeur général d’Euronext depuis 2015, revient sur les raisons stratégiques de cette opération.

Décideurs. Quelles raisons ont poussé Euronext à se positionner sur le rachat de Borsa Italiana ?

Stéphane Boujnah. Il était naturel d’accueillir au sein d’Euronext les infrastructures de marché d’un pays du G7 et de la troisième économie d’Europe. Les actifs de Borsa Italiana regroupent non seulement la place boursière d’un membre du G7, mais aussi une plateforme de compensation dont Euronext ne disposait pas à ce jour. Borsa Italiana gère également la plus grande plateforme de négociations des obligations souveraines en Europe. Dans un environnement où les dettes souveraines sont la classe d’actifs qui devrait connaître la plus forte croissance dans les mois et années à venir, la capacité à prendre le contrôle d’une telle infrastructure prend tout son sens. L’assemblée générale des actionnaires d’Euronext a approuvé cette acquisition à la quasi-unanimité des votes. Ce qui reflète le soutien et la confiance de nos investisseurs.

Quelle a été la stratégie mise en place par le groupe pour finaliser cette opération, en concurrence avec SIX Group et Deutsche Börse ? 

La clef de cette opération a été l’anticipation. Nous avons établi très en amont un dialogue avec toutes les parties prenantes en Italie pour qu’elles comprennent l’intérêt d’un rapprochement. Ce travail de fond a été réalisé depuis plus de deux ans. Le deuxième point important était de dire la vérité, à tout le monde et tout le temps. Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gagne. Ce n’est pas le cas quand le chemin est sinueux, imprécis et que l’on change d’avis en cours de route. La raison du succès repose sur la cohérence de la démarche et la détermination qui a été la nôtre. En matière de gouvernance, nous proposons à nos partenaires ce que nous avons mis en place depuis déjà vingt ans pour les autres pays qui nous ont rejoints et dont ils peuvent vérifier la mise en œuvre et le fonctionnement au quotidien. Nous n’avons pas promis de choses nouvelles, nous avons proposé des modes de gouvernance équilibrés qui existaient déjà.

Quelles perspectives d’avenir peuvent être attendues pour Euronext ?

Nous pensons que le sens de la Bourse, ce sont les entreprises, et leur accès aux fonds propres, nécessaires à leur croissance, contrairement à d’autres acteurs. Le financement de l’économie réelle, les métiers de la cotation et la négociation de titres sont au cœur de nos ambitions. Nous avons donc trouvé une manière, fidèle à l’ADN d’Euronext, de satisfaire nos clients avec les métiers d’actions.

"Nous sommes engagés dans une démarche de diversification de notre base de revenus"

Cela étant, nous sommes engagés dans une démarche très déterminée de diversification de notre base de revenus. Nous avons notamment racheté la Bourse de Dublin, dont l’essentiel de l’activité réside dans la cotation d’obligations, mais aussi Fastmatch, maintenant appelée Euronext FX, une plateforme de négociation de devises, et Nord Pool pour entrer dans le secteur de la négociation d’électricité. Nous sommes également présents dans les métiers de la post négociation, notamment grâce au projet d’acquisition de Borsa Italiana et de sa plateforme de compensation, CC&G. Notre détermination à nous diversifier est très forte, mais nous gardons un mandat historique qui reste la construction d’une infrastructure de marché pour financer l’économie réelle en Europe.

La recette du succès d’Euronext est simple : notre principal concurrent est la résignation et Notre devise, "Unis dans la diversité". Nous sommes guidés par la philosophie formulée par Thucydide, dans La Guerre du Péloponnèse : "Il faut choisir : se reposer ou rester libre." Nous avons choisi de rester libres et de créer une plateforme de marché européenne en croissance et profitable tout en nous engageant dans une diversification de nos sources de revenus.

Propos recueillis par David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Deals de l'année : les opérations les plus marquantes de 2020

Si l’économie mondiale est sérieusement secouée par la crise sanitaire, les deals, eux se portent plutôt bien. Dans les secteurs du luxe et du pétrole, la conjoncture offre de belles opportunités avec, à la clé, de petites ristournes. C’est ainsi que LVMH a obtenu un rabais de 3% pour racheter Tiffany ou qu’Alstom s’est offert Bombardier Transport à un prix plus bas que la fourchette initiale. Des futurs géants ont également vu le jour ces derniers mois. C’est notamment le cas de ConocoPhilipps Concho dans le secteur des hydrocarbures ou des Capgemini Altran et Mirakl dans la tech. Fusions, OPA, levées de fonds, restructurations… Décideurs vous fait revivre les opération les plus marquantes d’une année pas comme les autres.
Sommaire Capgemini-Altran, cap sur le monde d’après Conocophillips-Concho : objectif, devenir le roi du pétrole Carbone Savoie, retour sur un retournement exemplaire Unibail Rodamco Westfield, l’animateur du marché immobilier C. Dugardin (France Messagerie) : "On m’appelle pour des situations désespérées" D'épicier à milliardaire, l'incroyable destin d'Ilson Mateus Veolia-Suez : la guerre de tranchées aura-t-elle lieu ? L’activité transactionnelle reprend des couleurs G. Debit (Closd) : "La crise accélère le changement de mentalités"
Lancel, de tradition et d'audace

Lancel, de tradition et d'audace

À la fois ancrée dans son époque et garante d’un héritage, rigoureuse dans sa maîtrise de la confection et furieusement créative dans son style, la ma...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

J.-M. Noe (Korian) : "Le M&A est un instrument de transformation du business model d’une entreprise"

Korian, leader européen du bien-vieillir et du soin aux personnes fragiles n’a pas cessé de multiplier les transactions ces dernières années. Jean-Mic...

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Primonial rachète la fintech Net-investissement

Dans le contexte pandémique actuel, Primonial a décidé de s’associer avec Net-investissement, une marketplace de l’investissement immobilier et financ...

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

Thales-Gemalto : chronique d’une fusion réussie

En avril 2019, le groupe de défense et d’électronique, Thales, rachetait le spécialiste des cartes à puces. Si depuis, la crise est passée par là, l’i...

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour nous en ces temps troublés"

F.Fernandez (Groupe PSA) : "Le maintien du lien avec les créateurs et inventeurs est capital pour no...

Le groupe PSA a retrouvé sa place de 1er déposant de brevets en 2019 dans le célèbre palmarès de l’INPI, devant Valéo, Safran, le CEA et Renault, pour...

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Steve Ballmer, le milliardaire qui aime le show

Personnage atypique et haut en couleur, Steve Ballmer fait carrière et fortune à la tête de Microsoft de 2000 à 2014. Sixième milliardaire mondial du...

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

L.Levy (Freelance.com) : "Le CDI ne fait plus nécessairement rêver"

Entreprises comme freelances sont souvent à la recherche d’un accompagnement pour sécuriser leurs collaborations. Un soutien que propose Freelance.com...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte