Stéphane Bensimon : "Wojo se donne trois ans pour devenir un leader européen du coworking"

Quelques semaines après avoir pris à bail l’ensemble des espaces de bureaux développés dans le cadre du projet des Ateliers Gaîté à Montparnasse, Wojo vient d’annoncer l’ouverture d’ici la fin de l’année d’un nouveau site le 2 décembre à proximité de la Madeleine. Stéphane Bensimon, président de l’opérateur, nous détaille sa stratégie de développement.
Stéphane Bensimon (©Wojo)

Quelques semaines après avoir pris à bail l’ensemble des espaces de bureaux développés dans le cadre du projet des Ateliers Gaîté à Montparnasse, Wojo vient d’annoncer l’ouverture d’ici la fin de l’année d’un nouveau site le 2 décembre à proximité de la Madeleine. Stéphane Bensimon, président de l’opérateur, nous détaille sa stratégie de développement.

Décideurs. Pouvez-vous présenter Wojo ?

Stéphane Bensimon. Wojo a été lancé par Bouygues Immobilier en 2015 sous la marque Nextdoor. En 2017, Bouygues Immobilier et Accor se sont associés à 50/50 au capital de la société. Cette dernière a changé de nom en mars dernier pour se doter d’une véritable griffe et affirmer ses ambitions à l’international. Nous avons ainsi choisi la contraction de work et de mojo. Désormais, nous nous donnons trois ans pour devenir un leader européen du coworking afin de répondre aux transformations à l’œuvre dans le monde du travail. Notre offre s’inscrit dans les tendances du bien-être au travail, de création de nouvelles communautés, de mobilité accrue des collaborateurs, de réduction de l’empreinte carbone, de recherche de flexibilité immobilière par les entreprises et les indépendants, et de networking pour développer son activité. Aujourd’hui, Wojo compte huit sites à Paris et en Ile-de-France et deux à Lyon, répartis sur 50 000 m², accueillant plus de 5 000 membres et plus de 400 entreprises. Nous couvrons tout le spectre des travailleurs, du free-lance aux grands comptes en passant par les PME, TPE et start-up, ce qui constitue un véritable atout en termes de communauté.

Quelles sont les grandes lignes de votre stratégie de développement ?

Nous nous différencions de nos concurrents par trois aspects. Le workspitality constitue le premier. Il adresse la notion de services au sein des espaces avec une approche similaire à l’hôtellerie, l’accompagnement au quotidien de nos membres, le design spécifique de chacun de nos sites et notre intégration au sein des écosystèmes locaux. Nous visons l’excellence sur chacun de ces items pour proposer une expérience client premium. Deuxièmement, Wojo a mis en place des équipes de business partners. Ils ont pour missions de faciliter la vie de chacun des membres et d’être un accélérateur de business, notamment à travers l’organisation d’une multitude d’évènements qualifiés. Enfin, nous misons sur l’extension de notre réseau physique. Nous voulons constituer un maillage solide afin que chaque nomade ou coworker puisse trouve un espace à dix minutes de l’endroit où il se situe. Pour ce faire, nous avons lancé les offre Wojo Spot et Wojo Corners. La première consiste à labelliser des tiers lieux pour indiquer aux nomades et coworkers qu’ils trouveront le minimum nécessaire pour travailler dans de bonnes conditions. Nous le déployons à l’heure actuelle dans les hôtels du groupe Accor mais nous nous adressons de manière générale à tous les partenaires qui offrent ces conditions indispensables dans leurs parcours clients. Nous proposons une formule freemium et les usagers les plus réguliers peuvent prendre un abonnement pour devenir membres et bénéficier d’avantages. Pour l’instant, 76 sites ont été labellisés. Nous ambitionnons d’en compter 500 d’ici la fin de l’année, puis nous nous déploierons en Europe avant de passer au reste du monde. Wojo Corner consiste pour sa part à transformer des espaces en véritable lieu de coworking dans des hôtels, des gares… Un premier a été réalisé dans l’hôtel Mercure Montmartre. Nous espérons en compter une centaine d’ici cinq ans.  

Quid des centres Wojo « classiques » ?

Ils restent évidemment le cœur de notre business et nous allons continuer à en ouvrir. Dans notre plan de développement, nous avons imaginé en compter une cinquantaine d’ici cinq ans au cœur des métropoles françaises et européennes. Nous ouvrirons le Wojo Madeleine au 18 boulevard Malesherbes dans le 8e arrondissement de Paris d’ici la fin de l’année et nous avons récemment signé un bail pour louer l’intégralité des futurs espaces de bureaux de l’îlot Gaîté-Montparnasse. Nous cherchons également à travailler de plus en plus avec les investisseurs pour leur proposer des contrats de management sur un modèle similaire à celui de l’hôtellerie. Certains de mes bailleurs auraient des rendements supérieurs à ceux qu’ils génèrent actuellement avec cette formule.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Ÿnsect : la foodtech qui fait le buzzzz

Ÿnsect : la foodtech qui fait le buzzzz

Fondée en 2011, Ÿnsect veut révolutionner l’alimentation humaine, végétale et animale en transformant les insectes en ingrédients premium. Une solutio...

Rémi Tardivo rejoint Paris La Défense comme directeur général adjoint

Rémi Tardivo rejoint Paris La Défense comme directeur général adjoint

Auparavant secrétaire général de Grand Paris Aménagement, Rémi Tardivo a rejoint Paris La Défense le 22 novembre dernier en qualité de directeur génér...

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l’IoT"

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l...

En charge du digital et des systèmes d’information du groupe Engie, Yves Le Gélard revient sur les effets de la crise sanitaire, la stratégie multi-cl...

La logistique regagne la ville

La logistique regagne la ville

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de la logistique dans l’économie française et, par voie de conséquence, de la logistique urbaine dan...

La révolution du partage B2B

La révolution du partage B2B

Dans un rapport pour le think tank Terra Nova, Navi Radjou, conseiller en innovation et leadership, explore le potentiel d’une économie du partage int...

Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Une étude publiée par l’Ifop, en partenariat avec Ovo Energy France, interroge les Français sur la transition vers les mobilités alternatives. Et démo...

Charrel & Associés : écouter, partager, résoudre

Charrel & Associés : écouter, partager, résoudre

Experts reconnus du droit public, Charrel & Associés accompagne ses clients depuis plus de vingt-cinq ans dans la gestion stratégique de leur acti...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte