SOS retraites : un appel à la grève le 3 Février prochain

Les avocats se font les porte-paroles des professions libérales, appelant à une grève du droit, de la santé et du transport aérien le 3 février prochain en réaction au projet d’instauration d’un régime universel des retraites.

Les avocats se font les porte-paroles des professions libérales, appelant à une grève du droit, de la santé et du transport aérien le 3 février prochain en réaction au projet d’instauration d’un régime universel des retraites.

Les professions libérales du droit, de la santé et du transport aérien, réunies au sein du collectif SOS retraites depuis début septembre, appellent à l’arrêt de travail de leurs membres. La raison de leur gronde : le projet de suppression de leurs régimes autonomes de retraite pour la création d’un régime universel. « Nous ne sommes pas des régimes spéciaux mais des régimes autonomes qui s’autofinancent depuis leur création, qui ne coûtent rien à l’État et qui fonctionnent très bien », scandent en chœur les représentants des avocats, des médecins, des chirurgiens, des infirmiers, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, des psychomotriciens, des pilotes de ligne, des navigants de l’aviation civile et du personnel naviguant. Le collectif insiste sur l’importance de distinguer les deux types de régime, raison pour laquelle il ne se joindra pas à la grève illimitée prévue à partir du 5 décembre prochain par le secteur du transport.

Selon le collectif, la manifestation du 16 septembre avait réuni 20 000 personnes dans les rues de Paris. Les avocats ont été reçus par la Chancellerie, tout comme les médecins par le ministère de la Santé, sans obtenir de réponse à leurs interrogations, là où de nombreuses autres professions ont simplement été informées du projet de réforme. Aucune d’entre elles n’a obtenu de garantie quant à la préservation de leur régime autonome. « Le gouvernement s’obstine dans le dogme du régime universel », commente Christiane Féral-Schuhl, la présidente du Conseil national des barreaux (NCB) qui recevait dans les locaux les membres du collectif vendredi 11 octobre. « La dernière fois que nous nous sommes décidés à nous mobiliser ensemble, c’était en 1968 », rappelle-t-elle.

« Beaucoup de mots mais peu de chiffres »

La date du 3 février n’a pas été choisie au hasard. Tout d’abord, elle laisse le temps aux professionnels libéraux de s’organiser pour ne pas mettre en péril leur activité. C’est aussi le moment idéal pour profiter du débat entre les candidats aux élections municipales. C’est enfin un rendez-vous qui laisse le temps au gouvernement de réagir et de revenir sur ses positions.

Le collectif rappelle que le rapport du haut-commissaire Delevoye, « qui comporte beaucoup de mots mais peu de chiffres », prévoit le doublement des cotisations pour l’élever à 28,12 %, en indiquant qu’il existe des « chemins de convergence » au besoin avec la CSG, mais sans autre détail. Cela implique que les provisions constituées par les caisses autonomes seront affectées au financement du nouveau régime, une démarche qualifiée « de nationalisation et d’expropriation » par les avocats. « Nous attendons moins de phrases, plus de faits, moins d’éléments de langage, plus d’engagement », résume Christiane Féral-Schuhl. Et ce d’autant plus que le nombre d’avocats a plus que doublé en vingt ans, passant de 34 000 en 1998 à 70 000 aujourd’hui. « Et cette croissance s’accélère, ajoute la présidente du CNB, puisque les treize écoles d’avocats en France ont formé 3 400 nouveaux confrères cette année, soit un tiers de plus qu’en 2000. Pour simplifier, nous gagnons chaque année 5 % de notre effectif. » Des données qui viennent soutenir l’idée selon laquelle la profession a de beaux jours devant elle, tout autant que son régime de retraite puisque la proportion de cotisants augmente sans cesse par rapport à celle de retraités.

C’est donc un appel à l’arrêt du droit, de la santé et du transport aérien qui est lancé.

Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Cinq anciens d’Andersen Tax & Legal fondent Berry Avocats

Cinq anciens d’Andersen Tax & Legal fondent Berry Avocats

Cinq associés d’Andersen Tax & Legal (STC Partners) ouvrent leur propre cabinet pour offrir aux ETI, aux dirigeants d’entreprise et aux fonds d’in...

Une nouvelle associée M&A chez De Pardieu Brocas Maffei

Une nouvelle associée M&A chez De Pardieu Brocas Maffei

En provenance de Franklin, Magali Masson et son équipe viennent renforcer l’équipe corporate/private equity de De Pardieu Brocas Maffei.

CMS Francis Lefebvre Avocats renforce sa présence en Afrique

CMS Francis Lefebvre Avocats renforce sa présence en Afrique

Pour développer son département dédié à l’Afrique, CMS Francis Lefebvre Avocats fait monter en grade Deana D’almeida.

Promotion chez Arsene

Promotion chez Arsene

Le cabinet de niche en droit fiscal Arsene élève au rang d’associée une de ses avocates : Nathalie Habibou.

Legalstart lance des outils gratuits pour la création d’entreprise

Legalstart lance des outils gratuits pour la création d’entreprise

La start-up met à disposition de tous de nouvelles fonctionnalités utiles pour anticiper les problématiques juridiques et administratives liées à la...

Foncia Pierre Gestion s'adosse à BlackFin Capital Partners

Foncia Pierre Gestion s'adosse à BlackFin Capital Partners

Foncia Pierre Gestion a pris son indépendance du groupe Foncia grâce au soutien de BlackFin Capital Partners, un fonds sectoriel dédié aux services fi...

Franklin est et restera indépendant

Franklin est et restera indépendant

Les derniers mois ont été déterminants pour le cabinet Franklin. Alors que d’autres ne se seraient certainement pas relevés du départ d’un tiers de le...

Lancement de Cot Law

Lancement de Cot Law

Jean-Mathieu Cot ouvre les portes de Cot Law, un cabinet dédié au droit de la concurrence.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message