Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Aides aux entreprises, baromètre, mentorat… Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées revient sur les initiatives destinées à accompagner douze millions de personnes vers l’emploi.

© Granier

Aides aux entreprises, baromètre, mentorat… Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées revient sur les initiatives destinées à accompagner douze millions de personnes vers l’emploi.

Décideurs. Quel pourcentage de son PIB la France consacre-t-elle aux personnes en situation de handicap ?

Sophie Cluzel. Notre pays consacre cette année 51 milliards d’euros aux politiques publiques handicap, soit 2,2% de sa richesse produite chaque année (PIB). Pour donner un ordre d’idée, c’est autant que pour la Recherche, ce qui nous classe à la troisième place européenne derrière la Suède et le Danemark. La France peut être fière. La plus importante partie du budget, 11 milliards, est dédiée à l’Allocation Adultes Handicapés (AAH) mais nous investissons aussi 4 milliards pour favoriser l’intégration dans l’emploi. Le handicap est la première cause de discrimination en France.

Le plan de relance prévoit-il des mesures pour les personnes handicapées dans les entreprises ?

Oui. Il s’agit d’une aide à l’embauche de 4 000 euros pour tout recrutement en CDI ou en CDD de plus de trois mois d’un salarié en situation de handicap, sans limite d’âge. Ce dispositif, valable jusqu’au 31 juin, a permis de signer déjà 10 000 contrats, dont une majorité de CDI. Une aide de 5 000 à 8 000 euros existe également pour les contrats d’apprentissage ou de professionnalisation. L’objectif est de continuer à soutenir ce type de contrats. Il serait dommage que la crise sanitaire porte atteinte à un bilan vraiment satisfaisant. Depuis 2019, la réforme de la formation a permis de dépasser le cap du demi-million d’apprentis.

"Le handicap est la première cause de discrimination en France"

Pour les personnes handicapées, la hausse est de 70% sur le champ de l’apprentissage. Précisons que 66% des demandeurs d’emploi bénéficiaires d’une reconnaissance de handicap ont un diplôme inférieur au bac, alors que la moyenne est de 57%.

Les entreprises peuvent également compter sur un accompagnement humain…

Tout à fait, la construction d’une société inclusive ne se traduit pas uniquement par des subventions. Les entreprises de plus de 250 salariés et les CFA disposent désormais d’un référent handicap. Est également déployé depuis le début du quinquennat un système de job coach externe qui se rend gratuitement dans les entreprises afin d’aider le salarié concerné mais aussi les managers. Ce dispositif permet, notamment, pour les situations de handicap psychique, d’éviter des licenciements pour inaptitude ou des congés maladie à répétition. 1 000 employeurs ont bénéficié de la mesure et les remontées du terrain sont très encourageantes.

La France s’est également inspirée de l’Irlande en lançant le DuoDay qui permet une rencontre d’une journée entre professionnels et handicapés. Ce système de mentorat s’est poursuivi à distance cette année. À la clé : 10 000 binômes dont 10% se sont transformés en contrats.

Quelles sont vos prochaines priorités en matière d’emploi ?

Cet été sera lancé le premier baromètre emploi handicap qui permettra d’établir un état des lieux de l’engagement des entreprises et d’identifier les entreprises en pointe sur le sujet afin de partager les bonnes pratiques. De nombreux grands groupes donnent déjà l’exemple. Il faudra également se concentrer sur l’accompagnement des personnes qui arrivent en situation de handicap en cours de vie, ce qui est 80% des cas. Il y a ici, à mon sens, un sujet de fond à mieux traiter.

Propos recueillis par Lucas Jakubowicz 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pour qui votent les catholiques ?

Pour qui votent les catholiques ?

De moins en moins nombreux, historiquement à droite, convertis au macronisme mais allergiques à Marine Le Pen. Alors que l'Ascension et les régionales...

Exclu Décideurs. Entreprises en difficulté, ce qui se prépare

Exclu Décideurs. Entreprises en difficulté, ce qui se prépare

Oui, l’État est bel et bien adepte du "quoi qu’il en coûte". Mais les prêts qu’il a garantis s’arrêteront bien un jour. Avec à la clé une hausse inévi...

O.Nasrou : "Valérie Pécresse incarne le vote utile"

O.Nasrou : "Valérie Pécresse incarne le vote utile"

Lycées, sécurité, transports, dette… Selon le premier vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse peut se reposer sur un bila...

Édito. Haro sur les déviants

Édito. Haro sur les déviants

De nombreuses personnalités "issues de la diversité" prennent position pour défendre l’universalisme, combattre le communautarisme et l’essentialisati...

T.Lentz (Fondation Napoléon) : "L'UE ne bâtit pas son unité autour de personnages historiques"

T.Lentz (Fondation Napoléon) : "L'UE ne bâtit pas son unité autour de personnages historiques"

Historien et directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz revient sur les célébrations du bicentenaire de la mort de l’Empereur à l’échelle europ...

Quand l’UE enterre Napoléon

Quand l’UE enterre Napoléon

Le bicentenaire de la mort de l’Empereur ne sera pas célébré par l’Union européenne malgré une vraie popularité du personnage dans de nombreux États m...

UE vs Astra Zeneca : tout savoir sur les enjeux juridiques

UE vs Astra Zeneca : tout savoir sur les enjeux juridiques

La Commission européenne a saisi la justice belge vendredi 23 avril dans le cadre de son contrat conclu avec Astra Zeneca. L’Europe proteste contre le...

Régionales. Valérie Pécresse peut-elle perdre ?

Régionales. Valérie Pécresse peut-elle perdre ?

Pour de nombreux observateurs de la vie politique, pas besoin de faire campagne en Ile-de-France. Les jeux sont déjà faits. Grâce à son bilan et à une...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte