SoftBank : une IPO très médiatique à 23,5 MD$

Essentiellement destinée aux épargnants privés, l’introduction en Bourse de la division « mobile » du géant de la tech a fait l’objet de nombreuses publicités sur le territoire nippon.
Masayoshi Son, patron et fondateur de SoftBank.

Essentiellement destinée aux épargnants privés, l’introduction en Bourse de la division « mobile » du géant de la tech a fait l’objet de nombreuses publicités sur le territoire nippon.

La politique de forte médiatisation engagée par le groupe japonais SoftBank lors de l’introduction en Bourse de sa filiale dédiée aux télécommunications aura porté ses fruits : avec 23,5 milliards de dollars levés, il s’agit de la deuxième plus grosse IPO de l’histoire de la finance mondiale (juste derrière l’e-commerçant chinois Alibaba et ses 25 milliards). En effet, préalablement à leur cotation sur le Tokyo Stock Exchange, la levée de capitaux de la division « mobile » de SoftBank a fait l’objet de nombreuses publicités sur le territoire nippon. Des spots promotionnels télévisés aux réductions de factures en magasin de produits électroniques, Masayoshi Son avait mis le paquet pour séduire les petits porteurs japonais. Logique, 90 % de l’opération était destinée au grand public. Le patron et fondateur de l’entreprise conservera environ 66,5 % de la société désormais cotée.

SoftBank, la tech d’abord

En ce qui concerne les institutionnels et les banques, l’engouement suscité par l’opération a été bien plus timide. Ils redoutent notamment que cette IPO soit faite dans l’intérêt premier de la holding SoftBank, qui se rêve en leader mondial de l’investissement dans les secteurs technologiques. Preuve en est la récente création du Vision Fund entre Masa Son et le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane. C’est d’ores et déjà la plus grosse structure de prises de participations dans le numérique au monde avec 100 milliards de dollars de liquidités. SoftBank est ainsi actionnaire, en propre ou par l’intermédiaire de ce super-fonds, de groupes tels que Uber, WeWork, Sprint ou Alibaba. Après quelques jours d’échange, les doutes se sont matérialisés en Bourse puisque l’action de la division télécom a perdu 15 points et plusieurs milliards de capitalisation.  

 

FS


Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

PayFit lève 70 millions d’euros pour doubler de taille en 2020

PayFit lève 70 millions d’euros pour doubler de taille en 2020

La start-up qui digitalise et simplifie la gestion de paie et des RH frappe un grand coup avec l’une des plus grosses levées de fonds de l’histoire de...

N. Boudot (Softbank Robotics) : "Nous avons diffusé 25 000 robots dans le monde"

N. Boudot (Softbank Robotics) : "Nous avons diffusé 25 000 robots dans le monde"

Le géant japonais de la téléphonie mobile Softbank mène depuis plusieurs années une stratégie d’investissement frénétique dans les nouvelles technolog...

A. Gressier (La Redoute) : "Une transformation digitale, ce n’est jamais terminé"

A. Gressier (La Redoute) : "Une transformation digitale, ce n’est jamais terminé"

Le groupe a réussi, in extremis, son come-back en accélérant à partir de 2014 sa transformation digitale. Le géant de Roubaix, s'est recentré sur le e...

Cloud : Google renforce son offre avec le rachat de Looker

Cloud : Google renforce son offre avec le rachat de Looker

La transaction, d’une valeur de 2,6 MD$, est le quatrième plus gros coup de l’histoire du géant de Mountain View sur le terrain du M&A.

Google Cloud : rendez-vous le 18 juin Porte de Versailles pour accélérer votre transformation digitale

Google Cloud : rendez-vous le 18 juin Porte de Versailles pour accélérer votre transformation digita...

Le 18 juin 2019 est une date à ne pas manquer ! Google Cloud organise le Cloud Summit Porte de Versailles. Un événement immersif qui réunit l’ensemble...

Stéphane Richard, l’homme de la situation

Stéphane Richard, l’homme de la situation

Lorsque Stéphane Richard prend les commandes de France Télécom, au lendemain de la vague de suicides, les équipes sont traumatisées, l’organisation so...

Junto : quelle stratégie pour aider les start-up à se développer ?

Junto : quelle stratégie pour aider les start-up à se développer ?

Chez Junto, la croissance est un impératif pour les start-up françaises. Ce cabinet de conseil ambitieux accompagne ainsi le développement d'entrepris...

F. Mazzella (Blablacar) : "En France, on ne fait pas de publicité noble pour les métiers de l’informatique"

F. Mazzella (Blablacar) : "En France, on ne fait pas de publicité noble pour les métiers de l’inform...

Président fondateur de la plateforme de covoiturage Blablacar et vice-président de France Digitale, Frédéric Mazzella regrette que les métiers de l’in...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message