Snapchat : le P-DG roule sur l’or

À seulement 27 ans, le P-DG de l’application star Snapchat entre dans l’histoire des dirigeants les mieux payés des États-Unis. En 2017, Evan Spiegel a reçu 637,8 millions de dollars de rémunération. Pourtant, la société a connu une année mitigée.
Evan Spiegle, P-DG de Snapchat

À seulement 27 ans, le P-DG de l’application star Snapchat entre dans l’histoire des dirigeants les mieux payés des États-Unis. En 2017, Evan Spiegel a reçu 637,8 millions de dollars de rémunération. Pourtant, la société a connu une année mitigée.

Evan Spiegel a reçu en 2017 la troisième plus forte rémunération jamais versée à un directeur général, faisant de lui un des dirigeants les mieux payés des États-Unis. Dan Marcec, directeur du contenu chez Equilar, notamment chargé de compiler des études sur les P-DG les mieux rémunérés, a déclaré qu’il s’agissait du « plus grand montant constaté au cours de ces dix dernières années ». Le P-DG de 27 ans a en effet perçu 637,8 millions de dollars. Dans le détail, il a touché 636,6 millions de dollars en actions et 1,2 million en salaire. Voilà qui devrait faire gonfler un peu plus sa fortune déjà estimée, fin 2016, à 3,9 milliards de dollars.

Une année mitigée

Pourtant, 2017 n’avait pas très bien commencée pour Snapchat qui a passé les trois premiers trimestres de l’année dans le rouge. En tout, c’est 3,4 milliards de dollars de pertes nettes qui ont été enregistrées en 2017. Pire encore, après avoir réalisé la plus grosse introduction d’une entreprise de la tech outre-Atlantique depuis celle de Facebook en 2012, la start-up voyait passer le cours de son action en-dessous du prix d’introduction en juillet. L’application ne fait pas encore le poids contre ses rivaux puisqu’elle rassemble 187 millions d’utilisateurs quotidien, là où Instagram, par exemple, en compte 700 millions. Heureusement, les chiffres du dernier semestre sont prometteurs. Les refontes totales de l’interface et du modèle économique de Snapchat voulues par Evan Spiegel semblent porter leurs fruits. De quoi être confiant pour 2018.

Morgane Al Mardini 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Le dropshipping, entre bon plans et arnaques

Souvent relayés par les influenceurs sur leurs réseaux sociaux, les sites de revente de type "dropshipping" pullulent sur la toile... et les arnaques...

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte