Skyrock : Ardian s’en va

L’emblématique radio française dédiée à la culture urbaine assiste au départ de son actionnaire Ardian. Ce dernier aurait souhaité partir, tout comme Orange avant lui.

L’emblématique radio française dédiée à la culture urbaine assiste au départ de son actionnaire Ardian. Ce dernier aurait souhaité partir, tout comme Orange avant lui.

Il est des histoires qui finissent bien et d’autres qui terminent aussi mal qu’elles ont commencé, et celle unissant Skyrock et Ardian fait partie de cette dernière catégorie. La relation entre le média « premier sur le rap » (son slogan) et l’investisseur aux 90 milliards d’euros d’actifs sous gestion remonte à 2006. À l’époque, l’ancien Axa Private Equity monte au capital de la radio axée sur la culture urbaine à hauteur de 70 % pour 35,5 millions d’euros, tout en lui octroyant une dette obligataire de 30 millions d’euros. Les 30 % restants sont alors détenus par le président-fondateur Pierre Bellanger.

De l’eau dans le gaz

Assez vite, les affaires se gâtent. Dès 2008, Ardian est contraint de remettre la main à la poche pour une dizaine de millions d’euros. Malgré cette aide, la situation financière de Skyrock ne s’améliore pas, et la société d’investissement dirigée par Dominique Senequier met la pression sur le patron de la radio, Pierre Bellanger, au point de vouloir le débarquer. Outre ses piètres résultats financiers, ses méthodes de management ne sont pas appréciées par l’actionnaire financier. Ce dernier riposte et obtient de l’investisseur qu’il cède une partie (54 %) de sa participation à lui-même, le Crédit Agricole et Orange. Peut-être Ardian aurait-il dû sortir totalement du capital à cette date! À l’instar d’Orange, qui s’est finalement retiré du projet en 2016, Ardian solderait aujourd’hui sa position de 16,3 % auprès de la holding Sammas (Pierre Bellanger, Crédit Agricole) pour un montant des plus symboliques ‒ seule la dette obligataire aurait été remboursée côté Ardian.  

Skyrock de moins en moins audible?

À l’origine des maux des uns et des autres se trouve Skyrock, bien sûr. Le média créé par Pierre Bellanger a connu un énorme trou d’air entre 2008 et 2013 : sur cette période, il a perdu près de la moitié des visiteurs sur son site, l’audience a lourdement chuté et ses effectifs ont été divisés par deux. Son chiffre d’affaires est passé de 44,3 millions d’euros en 2009 à 26,1 millions d’euros en 2014. Lueur d’espoir, depuis 2015, le rap renaît de ses cendres auprès du grand public ‒ il n’y a qu’à voir le nombre de nominations des artistes du genre aux Victoires de la Musique ou les disques de diamant de Damso ou de PNL ‒ et Skyrock bénéficierait grandement de ce plébiscite. En 2018, Skyrock a réalisé l’une de ses meilleures saisons, doublant Europe 1 selon les résultats d’audience calculés par Médiamétrie, et elle arbore désormais le statut de deuxième radio musicale de France derrière NRJ. Pour Ardian cependant, il était temps de mettre fin à cette vie commune conflictuelle d’une dizaine d’années.

 

@Firmin Sylla

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’IA est-elle une arme de destruction massive ?

L’IA est-elle une arme de destruction massive ?

Nous connaissions l’intelligence artificielle (IA) qui joue au jeu de Go, l’IA qui conduit une voiture. Voici l’IA qui s’attaque aux systèmes informat...

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Belgique : les éditeurs juridiques Legitech et Anthemis fusionnent

Grâce à l’acquisition de son homologue belge Anthémis, l’éditeur juridique luxembourgeois Legitech mise sur la création d’une offre multisupport.

Yan Hascoet, (Kapten) :  « Londres représente un marché supérieur au marché parisien »

Yan Hascoet, (Kapten) : « Londres représente un marché supérieur au marché parisien »

En pleine expansion européenne, Chauffeur Privé laisse tomber la cravate et change de nom pour Kapten. Le leader français des VTC, qui a construit son...

Eurazeo acquiert le néerlandais DORC

Eurazeo acquiert le néerlandais DORC

En phase de négociation exclusive avec le Montagu Private Equity, la société d’investissement cotée Européenne devrait acquérir DORC, une entreprise s...

Doctolib : la nouvelle licorne française

Doctolib : la nouvelle licorne française

La valorisation de Doctolib a dépassé le milliard d’euros lors de l’augmentation de capital de 150 M€. La start-up française devient ainsi le plus gro...

Arnaud de la Tour (Hello Tomorrow) : « Nous questionnons la technologie avec les gens qui la font »

Arnaud de la Tour (Hello Tomorrow) : « Nous questionnons la technologie avec les gens qui la font »

Arnaud de la Tour, vice-président et cofondateur de Hello Tomorrow, principal événement en France consacré aux Deep Tech en France, fait le point sur...

Pieter Lammens (Lafayette Plug and play) : "Les futurs clients sont les millennials d’aujourd’hui”

Pieter Lammens (Lafayette Plug and play) : "Les futurs clients sont les millennials d’aujourd’hui”

Les Galeries Lafayette se sont associées au célèbre accélérateur américain Plug and Play depuis 2016. Objectif : Accélérer chaque année une vingtaine...

Roxanne Varza (Station F) : "Nous essayons d’être plus proche d’un modèle méritocratique"

Roxanne Varza (Station F) : "Nous essayons d’être plus proche d’un modèle méritocratique"

L’incubateur Station F a ouvert ses portes le 1er juillet 2017. Financé par Xavier Niel, installé dans l’ancienne Halle Freyssinet, il est devenu le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message