Skyrock : Ardian s’en va

L’emblématique radio française dédiée à la culture urbaine assiste au départ de son actionnaire Ardian. Ce dernier aurait souhaité partir, tout comme Orange avant lui.

L’emblématique radio française dédiée à la culture urbaine assiste au départ de son actionnaire Ardian. Ce dernier aurait souhaité partir, tout comme Orange avant lui.

Il est des histoires qui finissent bien et d’autres qui terminent aussi mal qu’elles ont commencé, et celle unissant Skyrock et Ardian fait partie de cette dernière catégorie. La relation entre le média « premier sur le rap » (son slogan) et l’investisseur aux 90 milliards d’euros d’actifs sous gestion remonte à 2006. À l’époque, l’ancien Axa Private Equity monte au capital de la radio axée sur la culture urbaine à hauteur de 70 % pour 35,5 millions d’euros, tout en lui octroyant une dette obligataire de 30 millions d’euros. Les 30 % restants sont alors détenus par le président-fondateur Pierre Bellanger.

De l’eau dans le gaz

Assez vite, les affaires se gâtent. Dès 2008, Ardian est contraint de remettre la main à la poche pour une dizaine de millions d’euros. Malgré cette aide, la situation financière de Skyrock ne s’améliore pas, et la société d’investissement dirigée par Dominique Senequier met la pression sur le patron de la radio, Pierre Bellanger, au point de vouloir le débarquer. Outre ses piètres résultats financiers, ses méthodes de management ne sont pas appréciées par l’actionnaire financier. Ce dernier riposte et obtient de l’investisseur qu’il cède une partie (54 %) de sa participation à lui-même, le Crédit Agricole et Orange. Peut-être Ardian aurait-il dû sortir totalement du capital à cette date! À l’instar d’Orange, qui s’est finalement retiré du projet en 2016, Ardian solderait aujourd’hui sa position de 16,3 % auprès de la holding Sammas (Pierre Bellanger, Crédit Agricole) pour un montant des plus symboliques ‒ seule la dette obligataire aurait été remboursée côté Ardian.  

Skyrock de moins en moins audible?

À l’origine des maux des uns et des autres se trouve Skyrock, bien sûr. Le média créé par Pierre Bellanger a connu un énorme trou d’air entre 2008 et 2013 : sur cette période, il a perdu près de la moitié des visiteurs sur son site, l’audience a lourdement chuté et ses effectifs ont été divisés par deux. Son chiffre d’affaires est passé de 44,3 millions d’euros en 2009 à 26,1 millions d’euros en 2014. Lueur d’espoir, depuis 2015, le rap renaît de ses cendres auprès du grand public ‒ il n’y a qu’à voir le nombre de nominations des artistes du genre aux Victoires de la Musique ou les disques de diamant de Damso ou de PNL ‒ et Skyrock bénéficierait grandement de ce plébiscite. En 2018, Skyrock a réalisé l’une de ses meilleures saisons, doublant Europe 1 selon les résultats d’audience calculés par Médiamétrie, et elle arbore désormais le statut de deuxième radio musicale de France derrière NRJ. Pour Ardian cependant, il était temps de mettre fin à cette vie commune conflictuelle d’une dizaine d’années.

 

@Firmin Sylla

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alliance stratégique d'Actecil et Data Legal Drive en matière de RGPD

Alliance stratégique d'Actecil et Data Legal Drive en matière de RGPD

Data Legal Drive, n°1 français des logiciels RGPD, et la société de conseil Actecil spécialisée dans la formation et l’accompagnement RGPD, annoncent...

N. Yahchouchi (Microsoft 365) :  "Teams compte plus de 75 millions d’utilisateurs actifs par jour"

N. Yahchouchi (Microsoft 365) : "Teams compte plus de 75 millions d’utilisateurs actifs par jour"

L'application de communication collaborative Microsoft Teams, s’est inscrite durant la crise sanitaire comme un outil incontournable du télétravail. N...

J.F Brochard (Roche France) : " la santé est un sujet collectif, le Covid-19 l’a prouvé"

J.F Brochard (Roche France) : " la santé est un sujet collectif, le Covid-19 l’a prouvé"

Laboratoire de référence dans le secteur de la médecine personnalisée et leader incontesté en biotechnologies, le groupe Roche s’est inscrit comme un...

Atos annonce les projets d’acquisition d’Alia Consulting et de Paladion

Atos annonce les projets d’acquisition d’Alia Consulting et de Paladion

Leader international de la transformation digitale, le français Atos vient d’annoncer le rachat du français Alia Consulting et de l’américain Paladion...

E. Drouard (Hogan Lovells) : "La psychologie détermine 80 % de l’impact d’une cyberattaque"

E. Drouard (Hogan Lovells) : "La psychologie détermine 80 % de l’impact d’une cyberattaque"

Arrivé au cabinet Hogan Lovells en février dernier, Étienne Drouard évoque la valeur ajoutée qu’il apporte et ce qu’il compte déployer avec son équipe...

Swile, anciennement Lunchr, lève 70 millions d’euros

Swile, anciennement Lunchr, lève 70 millions d’euros

Le spécialiste de la dématérialisation de tickets-restaurant, Lunchr, rebaptisé Swile pour l’occasion, lève 70 millions d’euros auprès d’Index Venture...

O. Duvaux (Xenothera) : "Dans la recherche d’un médicament, il existe trois vagues d’approches"

O. Duvaux (Xenothera) : "Dans la recherche d’un médicament, il existe trois vagues d’approches"

La recherche d’un traitement et d’un vaccin pour lutter contre le Covid-19 est l’une des priorités des gouvernements. En France, plusieurs entreprises...

Ergon Capital entre en négociations exclusives avec le Groupe Telenco

Ergon Capital entre en négociations exclusives avec le Groupe Telenco

Le fonds d’investissement Ergon Capital entre en négociations exclusives avec le leader français de la fibre optique Groupe Telenco, pour reprendre la...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message