Le contrat du comité stratégique de filière « industries pour la construction » 2018-2022 signé

Le contrat ratifié par le gouvernement s’articule autour de six projets structurants. Présentation.

Le contrat ratifié par le gouvernement s’articule autour de six projets structurants. Présentation.

François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Julien Denormandie ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, Agnès Pannier- Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, et André Flajolet, vice-président de l’Association des maires de France et présidents d'Intercommunalité ont signé aux côtés des représentants des industries de construction, ce 13 février, le contrat du Comité Stratégique de Filière « Industries pour la construction ».

Le contrat signé aujourd’hui s’articule autour de six projets structurants :

1.       Créer une plateforme numérique pour renforcer la compétitivité des acteurs de la filière : elle doit notamment permettre de faciliter la description numérique des projets de construction entre l’ensemble des acteurs de la filière.

2.       Développer de nouveaux concepts de bâtiments et routes : bâtiments réversibles et modulables, « zéro déchet » et routes adaptées aux nouveaux usages (véhicule autonome, production d’énergie, etc.).

3.       Déployer une offre de rénovation énergétique pour lutter contre les « passoires thermiques », à destination des particuliers et des campus universitaires.

4.       Promouvoir les technologies françaises à l’export pour la ville durable et créer une offre française de logement abordable pour déploiement à l’international.

5.       Accélérer la croissance des entreprises pour augmenter le nombre d’ETI dans la filière à travers le dispositif « Accélérateur PME » de Bpifrance. Une première promotion d’une trentaine d’entreprises sera lancée en novembre 2019.

6.       Développer les emplois et les compétences de la filière aval des industries pour la construction. Le projet vise à mettre en place un engagement de développement de l’emploi et des compétences dans la filière et à mobiliser l’ensemble des parties prenantes pour augmenter le nombre d’apprentis.

François de Rugy commente : « Le secteur de la construction est au cœur de la lutte contre le réchauffement. A travers les travaux de rénovation, longtemps délaissés, il joue un rôle majeur dans la baisse de la consommation d’énergie, en particulier fossiles, et offre des emplois de plus en plus qualifiés et spécialisés sur le territoire. La construction neuve est par ailleurs en passe de se réinventer en pensant le bâtiment sur tout son cycle de vie pour minimiser son impact carbone. Pour soutenir ces innovations, nous avons besoin d’une filière forte et structurée autour de ces défis : la feuille de route de ce contrat de filière nous met sur la bonne voie pour atteindre ces objectifs. »

Et Julien Denormandie de compléter : « Le comité stratégique de Fflière part des projets concrets d’intérêt pour la filière de la construction, et plus largement pour le logement, que sont le numérique, la transition énergétique et doivent pouvoir associer et bénéficier à l’ensemble de la filière. Il est essentiel de pouvoir tester et déployer ces outils au plus près des territoires pour qu’ils répondent aux besoins. C’est là que se trouvent les forces vives et les enjeux d’emploi et d’activité. »

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 24 février 2021

La veille urbaine du 24 février 2021

Nouvelle augmentation de capital en vue pour AccorInvest, Jocelyn de Verdelon nommé head of transactions Europe de PGIM Real Estate… Décideurs vous pr...

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en France"

T. Laquitaine (Circolab) : "Nous allons lancer le premier label du réemploi pour le bâtiment en Fran...

Plus de trois ans après son lancement officiel, l’association Circolab a défriché un certain nombre de dossiers et développé une boîte à outils utilis...

La veille urbaine du 23 février 2021

La veille urbaine du 23 février 2021

CBRE GI qui signe une plateforme logistique de 36 000 m² à Villette d’Anthon, Juergen Fenk qui prend en charge les activités immobilières de Primonia...

La veille urbaine du 22 février 2021

La veille urbaine du 22 février 2021

Les lauréats de l'appel à projet pour la revitalisation du Village des Crottes à Marseille, Icade qui signe deux promesses de vente pour plus de 320 M...

La veille urbaine du 19 février 2021

La veille urbaine du 19 février 2021

Aventim et Aire Nouvelle qui vont développer le projet Écho à Euralille, Immovalor Gestion qui acquiert le « Woopa » à Lyon, le mandat de Thomas Georg...

Bernard Mounier devient président de Bouygues Immobilier

Bernard Mounier devient président de Bouygues Immobilier

Annoncée en novembre dernier, la nomination de Bernard Mounier à la tête de Bouygues Immobilier a été entérinée par le conseil du développeur-ensembli...

La veille urbaine du 18 février 2021

La veille urbaine du 18 février 2021

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois, la Cour de Cassation qui donne raison à la Ville de Paris sur la régulation des plateformes to...

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois

L’entrée en vigueur de la RE2020 repoussée de six mois

Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon ont détaillé ce 18 février les conditions d’entrée en vigueur de la RE2020. Analyse des principales évolutions et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte