Showroomprivé lève 40 M€ pour devenir rentable

L’e-commerçant français souhaite redresser la barre grâce à l’internalisation de sa logistique et le rachat intégral de Beautéprivée.
Thierry Petit et David Dayan.

L’e-commerçant français souhaite redresser la barre grâce à l’internalisation de sa logistique et le rachat intégral de Beautéprivée.

La concurrence est rude sur le marché de la vente en ligne de produits et accessoires à prix cassés issus du déstockage de grandes marques, et Showroomprivé l’apprend à ses dépens. Pour reprendre une bonne bouffée d’air, l’e-commerçant français procède à une augmentation de capital de 40 millions d’euros sur Euronext. Affichant une décote de 25 % par rapport au cours actuel du titre, elle est souscrite par le duo d’actionnaires fondateurs, Thierry Petit et David Dayan, et surtout par Carrefour qui avait acquis une participation minoritaire de 17 % dans les mains de Conforama pour 79 millions d’euros en début d’année. Tout le monde garde bon espoir quant à la relance du groupe. Dans le vert côté chiffre d’affaires avec 21 % de croissance annuelle à 655 millions d’euros en 2016, Showroomprivé affiche cependant une perte nette de 5,2 millions d’euros lors du dernier exercice. Et la prochaine publication des résultats annuels pourrait décevoir davantage encore. À court terme, le concurrent de Vente-privée en France compte racheter 40 % des parts de Beautéprivée pour en prendre le contrôle intégral. Il pourrait lui en coûter 25 millions d’euros. L’internalisation de la logistique est aussi à l’ordre du jour et devrait lui permettre de dégager plusieurs millions d’euros d’Ebitda à l'horizon 2020.     

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Marco Simonetti (Segro) :  « La logistique fera partie intégrante du paysage urbain »

Marco Simonetti (Segro) : « La logistique fera partie intégrante du paysage urbain »

Acteur incontournable de l’immobilier logistique, Segro a connu une activité des plus chargées en 2018. Marco Simonetti fait le point des derniers pro...

Eurovia devient un des constructeurs routiers majeurs des États-Unis

Eurovia devient un des constructeurs routiers majeurs des États-Unis

Eurovia, la filiale routière de Vinci, vient d'acquérir des activités industrielles et de travaux de Lane Construction anciennement détenu par l'ital...

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

Internet mobile : Cuba s’ouvre (un peu) sur le monde

La grande île caribéenne connaît une petite révolution dans le secteur des nouvelles technologies avec le déploiement d’un réseau 3G.

IKKS fait peau neuve

IKKS fait peau neuve

Lourdement endetté, le groupe de prêt-à-porter premium a dû restructurer son capital pour régler sa situation financière. Les créanciers ont accepté d...

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi et Bioverativ, un deal sans effusion de sang

Sanofi a enfin mis un pied dans le secteur des maladies rares ! En rachetant la biotech américaine Biovertiv pour 11,6 milliards de dollars, Sanofi s’...

Safran décolle enfin avec Zodiac

Safran décolle enfin avec Zodiac

La patience de Safran a fini par payer. Huit ans auront été nécessaires pour que l’OPA amicale engagée sur Zodiac Aerospace aboutisse. Outre les quest...

EssilorLuxottica voit les choses en grand

EssilorLuxottica voit les choses en grand

Ils se sont dit oui. Depuis octobre, Essilor et Luxoticca font maison commune pour devenir leader mondial de l’optique. Au sein de la direction, la pa...

Idex souffle le froid et le chaud

Idex souffle le froid et le chaud

Valorisé près de 1,5 milliard d’euros à la suite d’un LBO tertiaire, l’opérateur intégré d’infrastructures énergétiques ambitionne de franchir la barr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message