Sheppard Mullin Richter & Hampton réduit ses activités en Chine

Sheppard Mullin Richter & Hampton cesse ses activités à Pékin pour renforcer celles de Shangai.

Sheppard Mullin Richter & Hampton cesse ses activités à Pékin pour renforcer celles de Shangai.

Le cabinet international Sheppard, Mullin, Richter & Hampton, basé à Los Angeles, ferme son bureau de Pékin pour renforcer sa pratique en fusions-acquisitions et propriété intellectuelle transfrontalière à Shanghai. Cette fermeture fait écho aux départs successifs de deux anciens associés du cabinet en 2018 pour Perkins Coie : James Zimmerman, ancien directeur du bureau de Pékin et Scott Palmer, spécialiste de la propriété intellectuelle.

À la suite de ces départs, Tony K.Mou, associé à Shangai, avait été nommé représentant principal du bureau de Pékin. L’antenne est aujourd’hui dirigée par le managing partner Don Williams, spécialiste du droit des sociétés et des fonds de capital-investissement. Une équipe de onze avocats dont sept associés exerce à ses côtés à Shangai. En s’installant en Chine en 2007, puis en ouvrant ses portes à Pékin en 2011, Sheppard Mullin Richter & Hampton avait pour objectif de répondre à la demande croissante de ses clients et de se rapprocher du siège du gouvernement du pays.

Ces dernières années, d’autres cabinets ont réduit leurs activités en Chine : Troutman Sanders, Davis Wright Tremaine et Winston & Strawn ont fermé leur bureau à Pékin. Cadwalader, Wickersham & Taft a à la fois cessé ses activités à Pékin et Hong Kong. Fried, Frank, Harris, Shriver & Jacobson a également fermé les portes de ses bureaux de Hong Kong et Shanghai.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Loi Pacte et droit des sociétés : révolution ou coup marketing ?

Loi Pacte et droit des sociétés : révolution ou coup marketing ?

Conçue comme le « plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises », la loi Pacte votée le 22 mai 2019 promettait de modifier en...

C.Cattoir (M comme Mutuelle) : "Nous privilégions les actifs de rendement"

C.Cattoir (M comme Mutuelle) : "Nous privilégions les actifs de rendement"

Les marchés obligataires sont largement influencés par les politiques menées par les banques centrales. Et avec des taux historiquement bas, il est a...

Sonepar vs AFA, retour sur la fin de la procédure

Sonepar vs AFA, retour sur la fin de la procédure

Près d'une semaine après le blanchiment de son groupe, le secrétaire général de Sonepar, Olivier Catherine, revient sur la situation.

Rapport Gauvin : entre promesses et principe de réalité

Rapport Gauvin : entre promesses et principe de réalité

Le député LREM Raphaël Gauvain a débattu, sur invitation de l’École de formation des barreaux, avec les représentants des juristes d’entreprise (AFJE...

Deux nouveaux associés chez BMH Avocats

Deux nouveaux associés chez BMH Avocats

BMH Avocats poursuit sa croissance en élevant deux collaborateurs au rang d’associés : Thibaut Houssel et Stéphane Dassonville.

LegalPlace lève 6 millions

LegalPlace lève 6 millions

LegalPlace lève 6 millions d’euros pour accélérer la digitalisation des opérations juridiques de ses clients.

S. Vidal (Primonial) : "Nous devrions accueillir un nouvel actionnaire aux cotés de Bridgepoint"

S. Vidal (Primonial) : "Nous devrions accueillir un nouvel actionnaire aux cotés de Bridgepoint"

Détenu depuis 2017 par le fonds d'investissement Bridgepoint, Primonial a fait récemment l'objet de nombreuses rumeurs concernant un changement d'acti...

Michel Sapin : "Protéger le lanceur d'alerte n'était pas une évidence dans notre culture"

Michel Sapin : "Protéger le lanceur d'alerte n'était pas une évidence dans notre culture"

C’est en tant que "retraité", comme il le revendique avec un sourire, que Michel Sapin participait lors des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence a...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message