SendinBlue lève 30 millions d’euros pour faire revivre l'email et le SMS

Cinq ans après sa création, l’expert français des solutions de marketing digital pour PME lève 30 millions d’euros auprès du fonds Partech Ventures, investisseur spécialisé dans le numérique et les nouvelles technologies.

Cinq ans après sa création, l’expert français des solutions de marketing digital pour PME lève 30 millions d’euros auprès du fonds Partech Ventures, investisseur spécialisé dans le numérique et les nouvelles technologies.

Non, le routage emailing n’est pas un outil dépassé. SendinBlue, spécialiste des solutions Saas de marketing relationnel dédiées aux petites structures vient de lever 30 millions d’euros auprès du fonds californien Partech Ventures. Créée en 2013 par Armand Thiberge et Kapil Sharma, la plate-forme en ligne permet aux petites entreprises, associations, collectivités et e-commerçants de réaliser simplement des campagnes marketing en optimisant la gestion d’envoi d’emails ou de SMS. Contrairement aux idées reçues, l’email reste selon les fondateurs de SendinBlue le meilleur levier marketing pour une entreprise en tant que canal de fidélisation. Leurs interlocuteurs réaliseraient 10 % de leur chiffre d’affaires grâce aux emails. Or, seuls les grands comptes ont les moyens de se doter d’outils performants pour réaliser ces campagnes. De ce constat est née SendinBlue. L’objectif principal de la jeune pousse est de démocratiser le marketing en le simplifiant et en le rendant accessible à tous afin que les petites entreprises puissent rester dans la course. Elle propose à ses clients d’envoyer des emails ou des SMS, tant marketing (une newsletter) que transactionnels (un message de réinitialisation du mot de passe) en toute autonomie, grâce à des parcours personnalisés.

Pour Omri Benayoun, general partner chez Partech Ventures, « SendinBlue est l’un des joyaux du Saas européen ». 50 000 utilisateurs dans plus de 140 pays font déjà appel aux solutions de la start-up qui réalise 60 % de son chiffre d’affaires à l’international. Ce nouveau tour de table (en 2013, SendinBlue avait déjà levé près d’1 million d’euros auprès de Caloga), devrait permettre à la société de se doter de nouveaux canaux de fidélisation du client. « Nous souhaitons démultiplier l’efficacité des campagnes marketing de nos clients en ouvrant de nouveaux canaux de communication » a en effet confié son fondateur, Armand Thiberge. Entourée de plusieurs partenaires clés dans les solutions pour PME, comme Magento, Wordpress ou encore Prestashop, SendinBlue souhaite également développer de nouvelles coopérations et prévoit de renforcer ses équipes en recrutant une centaine de personnes d’ici à 2018 pour ses trois bureaux (Paris, Noida et Seattle). Reposant sur un modèle économique fondé sur un abonnement de type freemium, la jeune pousse propose des services additionnels moyennant une dépense de quelques dizaines d’euros par mois selon les services désirés.

Marion Robert 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numérique"

Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numériq...

Dans une interview accordée à Décideurs, le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, évoque les grands enseignements de la crise sur la digitalisatio...

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Des entreprises historiquement industrielles peuvent pivoter peu à peu leur business model. En France, c’est notamment le cas de Schneider Electric, p...

Mon Qualiticien confirme son engagement dans la transformation digitale des centres médicaux-sociaux

Mon Qualiticien confirme son engagement dans la transformation digitale des centres médicaux-sociaux

La startup confirme son engagement dans la digitalisation des établissements du secteur de la santé en centralisant désormais toutes les données sur u...

Les nouveaux moteurs de la santé digitale

Les nouveaux moteurs de la santé digitale

Dans un contexte de crise sanitaire mondiale, les soins de santé accélèrent leur digitalisation. Le secteur, porté par des start-up, approche en même...

Tesla, moteur de la transformation digitale automobile

Tesla, moteur de la transformation digitale automobile

Malgré une production très limitée et des résultats qui peinent à entrer dans le vert, Tesla s'est imposé en quelques mois comme la première capitalis...

Cécile Jouclas (Inotrem) : "Il est très gratifiant d’améliorer la vie des patients"

Cécile Jouclas (Inotrem) : "Il est très gratifiant d’améliorer la vie des patients"

En plein coronavirus, les entreprises du domaine de la santé sont toutes sollicitées. Cécile Jouclas, directrice financière d’Inotrem, fait part des a...

Gafa. La crise, quelle crise ?

Gafa. La crise, quelle crise ?

La santé économique de Google, Amazon, Facebook et Apple est plus forte que jamais. Une situation qui contraste tellement avec le reste de l’économie...

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

P. Pouletty (Abivax) : "La première clé de l’indépendance, c’est l’innovation "

Le gouvernement vient de retenir parmi les six projets collaboratifs de recherche et de développement de solution contre la Covid-19 celui mis en œuvr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message