Sécurité : que proposent les candidats à la présidentielle ?

Sécurité : que proposent les candidats à la présidentielle ?

D’un côté de l’échiquier, on parle "brigades coup de poing", armement des forces de l’ordre, présomption de légitime défense. De l’autre, suppression de la BAC, limitation des contrôles au faciès, abrogation de certaines lois. Le point sur les principales mesures des candidats.

ll y a ceux qui consacrent des pages de leur programme à la sécurité et veulent "rétablir l’ordre en France" (Nicolas Dupont-Aignan), "inscrire dans la Constitution le droit à la sécurité pour tous" (Valérie Pécresse), "traiter le mal à la racine" (Éric Zemmour)… Et ceux qui, plutôt, voudraient redonner aux Français "confiance en la police". Autrement dit, il y a la droite et il y a la gauche. Les deux bords peuvent se rejoindre sur un point : celui du recrutement et des moyens. Nicolas Dupont-Aignan, Anne Hidalgo, Emmanuel Macron, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Valérie Pécresse et Fabien Roussel parlent d’ouvrir des postes de policiers et gendarmes et d’améliorer leur équipement. Pour le reste, l’harmonie disparaît.

La droite is watching you

Marine Le Pen et Éric Zemmour instaureraient une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre. Valérie Pécresse monterait des "brigades coup de poing" dans les quartiers difficiles, avec police, justice, fisc et armée "si nécessaire". Comme le candidat de Reconquête!, elle généraliserait l’armement obligatoire des polices municipales. Nicolas Dupont-Aignan et la candidate LR permettraient aux forces de sécurité de contrôler l’identité, d’accéder à divers fichiers, de fouiller les véhicules. Ils parlent, aussi, caméras de vidéoprotection, caméras piéton ou embarquées, drones, intelligence artificielle…

À gauche, la "désescalade"

En face, Yannick Jadot ferait plutôt porter les caméras par les patrouilles en intervention, "pour garantir le droit à l’information". Jean-Luc Mélenchon, lui, supprimerait les subventions des caméras de vidéosurveillance "inutiles", qui "coûtent cher, sont intrusives" et "contribuent à élucider seulement 1,13 % des enquêtes". Fabien Roussel ferait adopter une loi pour protéger les Français sur la surveillance numérique de masse. L’écologiste, comme les candidats LFI et communiste, limiterait les contrôles au faciès. Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou supprimeraient la BAC et prônent la désescalade. Leur promesse ? Que l’essentiel des effectifs n’aura plus d’armes létales. Certains candidats voudraient aussi abroger plusieurs textes, notamment la loi sécurité globale : c’est le cas de Jean-Luc Mélenchon, de Philippe Poutou et de Fabien Roussel.

Violences faites aux femmes

Tous les candidats projettent également d’améliorer la sécurité des femmes. Anne Hidalgo et Marine Le Pen s’inspireraient des pratiques espagnoles, qui passent par la formation des policiers, des gendarmes et magistrats, la présence d’assistantes sociales dans les commissariats et les gendarmeries, des sanctions pénales aggravées, l’éloignement des conjoints violents. Jean-Luc Mélenchon appliquerait, lui, la "méthode de Philadelphie" : création de brigades dédiées aux violences sexistes et plans de formation continue pour étudier les interrogatoires, recenser les témoins et toujours proposer l’examen médicolégal aux plaignantes.

Et pour le terrorisme ?

En matière de terrorisme, Anne Hidalgo ambitionne de renforcer les moyens humains et technologiques des services de renseignement. Ses opposants de droite ont d’autres idées : Nicolas Dupont-Aignan propose de rendre automatique la déchéance de nationalité, Marine Le Pen parle "d’éradiquer l’islamisme", Éric Zemmour de perpétuité réelle non compressible et d’expulsion des fichés S étrangers. Valérie Pécresse, quant à elle, créerait un délit de consultation de sites terroristes, prévoirait une surveillance des terroristes à leur sortie de prison, utiliserait la reconnaissance faciale à l’entrée des transports en commun en croisant les résultats avec les fichiers antiterroristes "pour mieux repérer les personnes recherchées".

Olivia Fuentes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Présidentielle 2022. Que contiennent les programmes ?

Défense, sécurité, justice, pouvoir d'achat, fiscalité, logement... Dans ce dossier spécial, Décideurs Magazine décrypte et analyse les projets des candidats à la présidentielle.
Sommaire Défense : que proposent les candidats à la présidentielle ? Présidentielle : la question de l'énergie électrise la campagne Présidentielle 2022 : quelles propositions pour le logement ? Présidentielle 2022 : quelles propositions pour la Justice ? Pouvoir d'achat et fiscalité : ce que la présidentielle pourrait changer Présidentielle : travail, des propositions qui valent cher Présidentielle : l'entreprise, enjeu de société Oui, Marine Le Pen est toujours d’extrême droite ! Présidentielle 2022, l’heure du bilan pour Emmanuel Macron
Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Cela fait dix ans que des députés représentent les Français vivant à l’étranger. Voyages incessants, relations avec les électeurs, travail dans l’hémi...

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

L’un des comptes parodiques les plus célèbres de l’Hexagone a disparu de Twitter. Si certains fêtent une victoire contre la fachosphère, d’autres dépl...

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

Critique, la situation de la justice ? Oui, reconnaît le rapport sur les États généraux de la justice paru le 8 juillet. Mais pour les entreprises, l’...

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

Un détail psychologique, peu mis en avant dans la presse, pourrait empêcher un rapprochement entre LR et Renaissance à l’Assemblée nationale. Il prouv...

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Qui succèdera à Christian Jacob à la tête de LR ? Certaines voix s’élèvent pour réclamer le retour du président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui,...

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

Durant son discours de politique générale, la première ministre a déclaré que l’État reprendrait le contrôle de la totalité du capital d’EDF.

Remaniement, la macronie serre les rangs

Remaniement, la macronie serre les rangs

Des responsables LR et PS qui ne se bousculent plus au portillon, des alliés à "fidéliser", des marcheurs de combat qui montent en grade ou effectuent...

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Le maire d’Angers, proche d’Édouard Philippe et numéro deux d’Horizons, remplace Amélie de Montchalin, battue aux élections législatives, au ministère...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message