Sébastien de Frouville (Comgest) : « Gérer une seule classe d’actif avec une seule méthode d’investissement »

Bien connue sur la place, Comgest est une société de gestion indépendante à dimension internationale. Sébastien de Frouville, responsable relations investisseurs revient sur les spécificités de sa maison.

© DR

Bien connue sur la place, Comgest est une société de gestion indépendante à dimension internationale. Sébastien de Frouville, responsable relations investisseurs revient sur les spécificités de sa maison.

Décideurs. Votre société existe depuis plus de trente ans. Pouvez-vous revenir sur l’activité de Comgest ?

Sébastien de Frouville. Comgest est une société de gestion indépendante et internationale, présente à Paris, Hong-Kong, Dublin, Tokyo, Singapour, Düsseldorf, Amsterdam, Boston et Londres. Nous comptons plus de 165 collaborateurs, dont 43 analystes. Une des singularités de Comgest est de gérer une seule classe d’actif, les actions, avec une seule méthode d’investissement, l’approche qualité et croissance. Notre démarche consiste principalement à identifier des entreprises qui présentent un potentiel de croissance visible.

Comment sélectionnez-vous vos investissements ?

Une société de croissance visible ne doit pas être trop sensible au cycle économique. Cela exclut de fait selon nous les activités liées aux matières premières, les cycliques lourdes ou encore les banques qui ont des activités d’investissement. D’autre part, la croissance est visible si la société n’est pas trop sensible à la concurrence. Cela signifie que son métier doit être difficilement copiable. Les anglo saxons appellent cela une ‘franchise’, c’est-à-dire une société qui dispose d’une forte barrière à l’entrée. Cela peut être, par exemple, une part de marché qui permet d’avoir un budget R&D très nettement supérieur à son principal concurrent. Pour chaque société, les équipes d’analyse estiment les bénéfices pour les cinq prochaines années. Ceux-ci doivent être de 10% en moyenne par an et les retours sur capitaux propres doivent s’élever à 15% minimum. Si une entreprise répond à ces critères, elle rentre alors dans l’univers d’investissement de Comgest. Ensuite, si la valorisation est intéressante, elle peut figurer dans le portefeuille. Cette méthode est utilisée pour les fonds pays, régions ou actions internationales.

A quelle typologie d’investisseurs vous adressez-vous ?

Notre gestion peut convenir à tous les investisseurs professionnels, et à travers eux, les particuliers qu’ils conseillent, qui ont un horizon de long terme. Ces investisseurs peuvent être des fondations, des banques privées, des fonds de pension, des CGP. Au-delà de la bonne exécution du process d’investissement par une équipe expérimentée et motivée, nous essayons d’offrir un service de qualité aux investisseurs, par exemple en répondant rapidement ou en essayant de bien identifier leurs périmètres et intérêts.

Quelles nouveautés peut-on attendre chez Comgest pour les mois à venir ?

Notre gamme évolue très peu, par conséquent les nouveautés ne sont pas fréquentes chez Comgest ! 2017 a fait exception à cette règle puisque nous avons lancé le Comgest Growth Global Flex. Il s’agit de notre fonds actions internationales Comgest Monde auquel une équipe ‘quant’ a ajouté un modèle permettant de gérer dynamiquement l’exposition aux risques de marché via la vente de contrats future sur indices. L’exposition nette aux actions peut ainsi varier entre 0 et 100%. L’objectif du fonds est de proposer une exposition aux actions dites de qualité et de croissance tout en limitant la volatilité.

Propos recueillis par Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Revers de fortune pour UBS

Revers de fortune pour UBS

La justice française vient de prononcer une amende record de 3,7 milliards d’euros à l’encontre de la banque suisse UBS pour démarchage bancaire illég...

2018, une année record pour la legaltech

2018, une année record pour la legaltech

La legaltech connaît un record d’investissements en 2018. Elle enregistre une croissance spectaculaire de 713 %.

AGN Avocats rouvre son bureau de Limoges

AGN Avocats rouvre son bureau de Limoges

Après plusieurs rebondissements judiciaires, la cour d’appel de Limoges a tranché en faveur de l’inscription d’AGN Avocats au barreau de la ville.

DAC Beachcroft s’installe à Paris

DAC Beachcroft s’installe à Paris

Le cabinet anglais spécialiste du droit des assurances et du risque industriel Dac Beachcroft crée un bureau à Paris, dirigé par Vladimir Rostan d’Anc...

Benalla en détention : qui sont ses avocats ?

Benalla en détention : qui sont ses avocats ?

Incarcéré à la prison de la Santé le 19 février, Alexandre Benalla compte plus que jamais sur Pierre Haïk et Jacqueline Laffont, ses deux avocats.

Guillaume Aubatier nommé partner en droit immobilier chez King & Spalding

Guillaume Aubatier nommé partner en droit immobilier chez King & Spalding

Guillaume Aubatier intervient notamment pour des investisseurs, des gestionnaires d'actifs, des banques, de grandes entreprises, des family offices et...

Un ancien sénateur arrive chez DGFLA

Un ancien sénateur arrive chez DGFLA

L’ancien sénateur de la Mayenne (2001-2017) et maire de Laval depuis 2014 François Zocchetto est aussi avocat. Il rejoint la firme De Gaulle Fleurance...

Aramis nomme trois counsels

Aramis nomme trois counsels

À Paris, le cabinet Aramis nomme trois nouveaux counsel au sein de différents départements. Ils sont tous trentenaires.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message