Sébastien de Frouville (Comgest) : « Gérer une seule classe d’actif avec une seule méthode d’investissement »

Bien connue sur la place, Comgest est une société de gestion indépendante à dimension internationale. Sébastien de Frouville, responsable relations investisseurs revient sur les spécificités de sa maison.

© DR

Bien connue sur la place, Comgest est une société de gestion indépendante à dimension internationale. Sébastien de Frouville, responsable relations investisseurs revient sur les spécificités de sa maison.

Décideurs. Votre société existe depuis plus de trente ans. Pouvez-vous revenir sur l’activité de Comgest ?

Sébastien de Frouville. Comgest est une société de gestion indépendante et internationale, présente à Paris, Hong-Kong, Dublin, Tokyo, Singapour, Düsseldorf, Amsterdam, Boston et Londres. Nous comptons plus de 165 collaborateurs, dont 43 analystes. Une des singularités de Comgest est de gérer une seule classe d’actif, les actions, avec une seule méthode d’investissement, l’approche qualité et croissance. Notre démarche consiste principalement à identifier des entreprises qui présentent un potentiel de croissance visible.

Comment sélectionnez-vous vos investissements ?

Une société de croissance visible ne doit pas être trop sensible au cycle économique. Cela exclut de fait selon nous les activités liées aux matières premières, les cycliques lourdes ou encore les banques qui ont des activités d’investissement. D’autre part, la croissance est visible si la société n’est pas trop sensible à la concurrence. Cela signifie que son métier doit être difficilement copiable. Les anglo saxons appellent cela une ‘franchise’, c’est-à-dire une société qui dispose d’une forte barrière à l’entrée. Cela peut être, par exemple, une part de marché qui permet d’avoir un budget R&D très nettement supérieur à son principal concurrent. Pour chaque société, les équipes d’analyse estiment les bénéfices pour les cinq prochaines années. Ceux-ci doivent être de 10% en moyenne par an et les retours sur capitaux propres doivent s’élever à 15% minimum. Si une entreprise répond à ces critères, elle rentre alors dans l’univers d’investissement de Comgest. Ensuite, si la valorisation est intéressante, elle peut figurer dans le portefeuille. Cette méthode est utilisée pour les fonds pays, régions ou actions internationales.

A quelle typologie d’investisseurs vous adressez-vous ?

Notre gestion peut convenir à tous les investisseurs professionnels, et à travers eux, les particuliers qu’ils conseillent, qui ont un horizon de long terme. Ces investisseurs peuvent être des fondations, des banques privées, des fonds de pension, des CGP. Au-delà de la bonne exécution du process d’investissement par une équipe expérimentée et motivée, nous essayons d’offrir un service de qualité aux investisseurs, par exemple en répondant rapidement ou en essayant de bien identifier leurs périmètres et intérêts.

Quelles nouveautés peut-on attendre chez Comgest pour les mois à venir ?

Notre gamme évolue très peu, par conséquent les nouveautés ne sont pas fréquentes chez Comgest ! 2017 a fait exception à cette règle puisque nous avons lancé le Comgest Growth Global Flex. Il s’agit de notre fonds actions internationales Comgest Monde auquel une équipe ‘quant’ a ajouté un modèle permettant de gérer dynamiquement l’exposition aux risques de marché via la vente de contrats future sur indices. L’exposition nette aux actions peut ainsi varier entre 0 et 100%. L’objectif du fonds est de proposer une exposition aux actions dites de qualité et de croissance tout en limitant la volatilité.

Propos recueillis par Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Gestion d'actifs 2019

La rédaction de Décideurs Magazine a sélectionné les leaders du secteur de la gestion d'actifs. Retrouvez les interviews de ceux qui font le marché ainsi que nos classements exclusifs.
Sommaire C. Kolb (Sycomore AM) : Zoom sur une démarche d’investisseur responsable Isabelle Cabie (Candriam) : « La gouvernance est un indicateur précurseur qu'une entreprise va pouvoir gérer des défis ESG » Jorik Van Den Bos (Kempen Capital Management) : « Notre politique consiste à investir dans des entreprises ayant un rendement su Sébastien Barbe (Arkéa IS) : « Il est nécessaire d’adopter une posture plus pédagogique vis-à-vis de la sphère retail » Ph. Sarica (SF2) : « La gestion active reste une source de performance importante. » Jean-François Boulier (AF2i) : « Une tendance se précise vis-à-vis des asset managers » Olivier Roumélian (Artésia) « La profession des CGP devra connaître une évolution dans son organisation » Frédérick Lacroix (Clifford Chance) « On devrait assister à une consolidation du marché européen » Christophe Frespuech (OFI AM) : « Le groupe s’est engagé pour soutenir une finance responsable » G. Dard (Monpensier Finance) : « La collégialité est une vertu importante pour obtenir de bonnes performances »
Décollage réussi pour Legal Pilot

Décollage réussi pour Legal Pilot

Legal Pilot est l’exemple de la bonne idée qui donne naissance à un outil pratique et efficace pour les professions du droit et les entreprises. En co...

Hélène Bourbouloux : la référence

Hélène Bourbouloux : la référence

Rallye, la maison mère de Casino a été placée en sauvegarde. Deux administrateurs ont été nommés. Dont Hélène Bourbouloux. Portrait de l’administratri...

Data Legal Drive lève un million d’euros

Data Legal Drive lève un million d’euros

La legaltech Data legal Drive, dédiée à la mise en conformité des entreprises au RGPD, lève un million d’euros. Elle fait le choix d’un acteur majeur...

C. Burtin (Bordier & Cie) : " Le private equity prend de plus en plus de place dans l’offre des banques privées "

C. Burtin (Bordier & Cie) : " Le private equity prend de plus en plus de place dans l’offre des banq...

Depuis 1844, la banque Bordier & Cie accompagne familles et dirigeants d’entreprise dans la structuration et la préservation de leur patrimoine. S...

Changement de têtes chez Fromont Briens

Changement de têtes chez Fromont Briens

Sept des avocats associés du cabinet français deviennent gérants : Cecilia Arandel, Julie Beot-Rabiot, David Blanc, Jean-Martial Buisson, Carole Codac...

Alto Avocats devient Hashtag Avocats

Alto Avocats devient Hashtag Avocats

Le cabinet français Alto Avocats créé en 2015 change de nom et devient Hashtag Avocats, signifiant ainsi la consolidation de la structure.

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Bonn Steichen & Partners devient BSP

Le cabinet luxembourgeois dirigé par Alain Steichen change de nom pour un renouvellement de son identité.

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message