Sébastien de Frouville (Comgest) : « Gérer une seule classe d’actif avec une seule méthode d’investissement »

Bien connue sur la place, Comgest est une société de gestion indépendante à dimension internationale. Sébastien de Frouville, responsable relations investisseurs revient sur les spécificités de sa maison.

© DR

Bien connue sur la place, Comgest est une société de gestion indépendante à dimension internationale. Sébastien de Frouville, responsable relations investisseurs revient sur les spécificités de sa maison.

Décideurs. Votre société existe depuis plus de trente ans. Pouvez-vous revenir sur l’activité de Comgest ?

Sébastien de Frouville. Comgest est une société de gestion indépendante et internationale, présente à Paris, Hong-Kong, Dublin, Tokyo, Singapour, Düsseldorf, Amsterdam, Boston et Londres. Nous comptons plus de 165 collaborateurs, dont 43 analystes. Une des singularités de Comgest est de gérer une seule classe d’actif, les actions, avec une seule méthode d’investissement, l’approche qualité et croissance. Notre démarche consiste principalement à identifier des entreprises qui présentent un potentiel de croissance visible.

Comment sélectionnez-vous vos investissements ?

Une société de croissance visible ne doit pas être trop sensible au cycle économique. Cela exclut de fait selon nous les activités liées aux matières premières, les cycliques lourdes ou encore les banques qui ont des activités d’investissement. D’autre part, la croissance est visible si la société n’est pas trop sensible à la concurrence. Cela signifie que son métier doit être difficilement copiable. Les anglo saxons appellent cela une ‘franchise’, c’est-à-dire une société qui dispose d’une forte barrière à l’entrée. Cela peut être, par exemple, une part de marché qui permet d’avoir un budget R&D très nettement supérieur à son principal concurrent. Pour chaque société, les équipes d’analyse estiment les bénéfices pour les cinq prochaines années. Ceux-ci doivent être de 10% en moyenne par an et les retours sur capitaux propres doivent s’élever à 15% minimum. Si une entreprise répond à ces critères, elle rentre alors dans l’univers d’investissement de Comgest. Ensuite, si la valorisation est intéressante, elle peut figurer dans le portefeuille. Cette méthode est utilisée pour les fonds pays, régions ou actions internationales.

A quelle typologie d’investisseurs vous adressez-vous ?

Notre gestion peut convenir à tous les investisseurs professionnels, et à travers eux, les particuliers qu’ils conseillent, qui ont un horizon de long terme. Ces investisseurs peuvent être des fondations, des banques privées, des fonds de pension, des CGP. Au-delà de la bonne exécution du process d’investissement par une équipe expérimentée et motivée, nous essayons d’offrir un service de qualité aux investisseurs, par exemple en répondant rapidement ou en essayant de bien identifier leurs périmètres et intérêts.

Quelles nouveautés peut-on attendre chez Comgest pour les mois à venir ?

Notre gamme évolue très peu, par conséquent les nouveautés ne sont pas fréquentes chez Comgest ! 2017 a fait exception à cette règle puisque nous avons lancé le Comgest Growth Global Flex. Il s’agit de notre fonds actions internationales Comgest Monde auquel une équipe ‘quant’ a ajouté un modèle permettant de gérer dynamiquement l’exposition aux risques de marché via la vente de contrats future sur indices. L’exposition nette aux actions peut ainsi varier entre 0 et 100%. L’objectif du fonds est de proposer une exposition aux actions dites de qualité et de croissance tout en limitant la volatilité.

Propos recueillis par Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Huissier de justice : la transformation est en marche

Huissier de justice : la transformation est en marche

Les huissiers de justice se sont accommodés de la loi Macron en 2015 portant ouverture des professions juridiques réglementées. L’officier public et m...

Bâtonnat 2020 : Olivier Cousi et Nathalie Roret ont gagné les élections

Bâtonnat 2020 : Olivier Cousi et Nathalie Roret ont gagné les élections

Olivier Cousi, avocat associé spécialiste de la propriété intellectuelle chez Gide, est le prochain bâtonnier de Paris. La pénaliste associée de Jean-...

Nouvelle associée chez Schmidt Brunet Litzler

Nouvelle associée chez Schmidt Brunet Litzler

Aude Le Tannou est cooptée associée au sein du cabinet Schmidt Brunet Litzler.

Thierry Lauriol  (Jeantet) : « L’adaptation des droits africains favorise la globalisation des projets »

Thierry Lauriol (Jeantet) : « L’adaptation des droits africains favorise la globalisation des proje...

Les défis de Jeantet en Afrique : sécuriser les investissements de ses clients et participer à la formation des juristes locaux. Le responsable du dép...

Avocats : carnet de mouvements du 6 décembre 2018

Avocats : carnet de mouvements du 6 décembre 2018

Antonin Lévy, Ophélia Claude, BDB Pitmans, Foley Hoag, Jeantet, Lexance … Voici les principaux mouvements qui ont marqué la quinzaine.

Droit social: six avocats parmi les meilleurs

Droit social: six avocats parmi les meilleurs

La rédaction de Décideurs Juridiques a sélectionné la crème de la crème du barreau d’affaires, présentés dans un dossier spécial. Parmi les avocats ch...

Antonin Lévy s’installe avec Ophélia Claude

Antonin Lévy s’installe avec Ophélia Claude

Le célèbre avocat pénaliste Antonin Lévy quitte Hogan Lovells avec sa collaboratrice senior pour ouvrir sa propre boutique, Antonin Lévy & Associé...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message