Sébastien Constant (L'Addition) : « Le marché des caisses enregistreuses dans le milieu de la restauration était assez désuet »

Créée en 2012, L’Addition est le leader du marché de la caisse enregistreuse sur iPad en France. La start-up, qui a levé 5 millions d’euros auprès d’investisseurs bordelais en février 2017, a encore de beaux jours devant elle avec l’entrée en vigueur en janvier 2018 de la loi obligeant les commerçants à utiliser un équipement permettant à l’administration fiscale de contrôler les données qui y sont enregistrées. Sébastien Constant, cofondateur de L’Addition, revient pour Décideurs sur le succès de l’entreprise ainsi que sur ses ambitions pour l’avenir.

Créée en 2012, L’Addition est le leader du marché de la caisse enregistreuse sur iPad en France. La start-up, qui a levé 5 millions d’euros auprès d’investisseurs bordelais en février 2017, a encore de beaux jours devant elle avec l’entrée en vigueur en janvier 2018 de la loi obligeant les commerçants à utiliser un équipement permettant à l’administration fiscale de contrôler les données qui y sont enregistrées. Sébastien Constant, cofondateur de L’Addition, revient pour Décideurs sur le succès de l’entreprise ainsi que sur ses ambitions pour l’avenir.

Décideurs. Quel est le concept derrière l’Addition ?

Sébastien Constant. L’Addition développe une application de caisse enregistreuse sur iPad, à l’attention des bars et restaurants. En 2011, nous nous sommes rendu compte au travers de l’expérience de la compagne d’un des fondateurs, que le marché des caisses enregistreuses dans le milieu de la restauration était assez désuet. Avec la sortie de l’iPad, nous avons décidé de développer un outil d’encaissement innovant, ergonomique et mobile pour les professionnels du secteur. Aujourd’hui, nous équipons plus de 4 500 restaurants de toute taille. Notre plus petit client est d’ailleurs un triporteur mais nous équipons beaucoup des brasseries indépendantes et de grands groupes.

Quelles sont les clés de votre succès ?

Il y a en France environ 170 000 restaurants à équiper. Nous avons ainsi développé une technologie de rupture en proposant un logiciel pour iPad facile d’utilisation et permettant de gérer de nombreuses fonctionnalités en même temps ainsi qu’un reporting très abouti. Nous avons mis en place une stratégie commerciale principalement digitale. En 2014, 50 % de nos clients venaient directement d’Internet ! En février 2017, nous avons effectué une levée de fonds de 5 millions d’euros nous permettant de continuer le développement de notre activité afin d’équiper toujours plus de restaurateurs. Nous sommes passés de 17 salariés à plus de 80 aujourd’hui !

« Notre plus petit client est un triporteur ! »

Quelles sont vos ambitions pour les mois à venir ?

Nous espérons augmenter notre chiffre d’affaires en France, qui était de 3 millions d’euros au 30 juin 2017, pour l’exercice 2016-2017. Aujourd’hui, nous en sommes à 6 millions sur les 12 derniers mois glissants ! Depuis le 1er janvier 2018 en France, la réglementation impose à tous les commerçants qui utilisent une caisse enregistreuse que celle-ci soit certifiée afin de lutter contre la fraude à la TVA, ce qui nous permet d’augmenter nos ventes.

Nous souhaitons également nous développer à l’international. En septembre 2018, nous allons ouvrir notre première filiale en Espagne et nous visons prochainement le Luxembourg, la Suisse, et pourquoi pas le Maroc !

Quel est l’apport de l’Association Bordeaux Entrepreneurs ?

Je ne connaissais personne en arrivant à Bordeaux, et pour faire du commerce, il faut un réseau. Je me suis donc inscrit dans plusieurs associations lorsque j’ai fondé L’Addition. C’est ainsi que j’ai découvert Bordeaux Entrepreneurs. J’apprécie y rencontrer d’autres entrepreneurs bordelais, en avance ou en retard par rapport à mon parcours. Nous discutons, lors d’événements, de problématiques techniques auxquels nous sommes quotidiennement confrontés (par exemple concernant les ressources humaines ou l’automatisation des systèmes d’information) et échangeons sur nos expériences. Je suis également régulièrement jury lors de prix remis par l’association.

Propos recueillis par Margaux Savarit-Cornali

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Intermarché et le groupe Casino signent un nouveau partenariat en matière d’achats

Les deux grandes chaînes de la distribution alimentaire, Intermarché et Casino, annoncent un partenariat stratégique pour une période de 5 ans, en mat...

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

François Pelen, comment le fondateur de Point Vision casse les codes

Diplômé de HEC, cet ophtalmologue a déroulé sa carrière dans le privé avant de fonder Point Vision. Gérés comme des entreprises, ses centres médicaux...

Démarrage réussi pour Stellantis

Démarrage réussi pour Stellantis

Quelques semaines après l’officialisation de leur fusion, PSA et FCA dévoilaient des résultats 2020 dans le vert malgré un contexte difficile pour le...

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

STMicroelectronics, c'est l'heure des semi-conducteurs

Certaines entreprises ont vu leur croissance de 2019 fondre l’année suivante. Pour le concepteur franco-italien de semi-conducteurs, c’est l’inverse....

VallJet, la bonne altitude

VallJet, la bonne altitude

La compagnie aérienne VallJet, spécialisée dans l’aviation privée, se déploie en France et devrait bientôt se lancer en Europe. En un an, son chiffre...

Sommet Education met le cap sur l'Afrique

Sommet Education met le cap sur l'Afrique

Le groupe d’enseignement spécialisé dans l’hôtellerie, les arts culinaires et pâtissiers, Sommet Education, a annoncé l’acquisition de la majorité du...

Bertrand Andriani (Linklaters) : "Nous visons une équipe corporate de huit associés ou plus"

Bertrand Andriani (Linklaters) : "Nous visons une équipe corporate de huit associés ou plus"

Le spécialiste du financement Bertrand Andriani est la tête du bureau de Paris de Linklaters depuis début 2019. Aux commandes d’une équipe de 170 avoc...

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus, prendra la tête du leader mondial de la beauté à compter du 1er mai. La récompense ultime pour ce fidèle de la maison qui a grimpé...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte