SEB va produire Angell, le vélo électrique connecté made in France

SEB Alliance prend une participation minoritaire dans la société éditrice du vélo électrique Angell, Zebra. Le numéro un mondial du petit équipement domestique va produire les vélos connectés de Marc Simoncini, dont la demande a explosé en raison des mesures de distanciation sociale mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

© Angell

SEB Alliance prend une participation minoritaire dans la société éditrice du vélo électrique Angell, Zebra. Le numéro un mondial du petit équipement domestique va produire les vélos connectés de Marc Simoncini, dont la demande a explosé en raison des mesures de distanciation sociale mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Le marché de la mobilité urbaine propre est en plein essor et les vélos électriques s’inscrivent pleinement dans cette dynamique. La crise du coronavirus pousse, en outre, les urbains à délaisser les transports en communs. « Depuis le confinement, on a multiplié nos volumes de commandes par trois », déclare Marc Simoncini, créateur de Meetic et co-fondateur de Zebra, la société conceptrice du vélo électrique connecté Angell. Avec 2 000 précommandes à l’heure actuelle, l’entrepreneur table désormais sur 10 000 unités vendues la première année contre un objectif initial de 1 500, et environ 60 000 sur les trois premières années.

La société s’est « retrouvée face à un mur industriel », poursuit Marc Simoncini, et a donc donné le premier coup de pédale nécessaire au démarrage de la production. Grâce au partenariat avec SEB, les vélos seront produits dans l’usine d’Is-sur-Tille, en Côte-d’Or, à environ 25 kilomètres au nord de Dijon. Avec 50 nouveaux emplois en production et une quinzaine dédié au logiciel, l’entreprise peut se targuer de produire les deux tiers de la valeur dans l’Hexagone. « Cela nous paraissait intéressant de pouvoir contribuer à garder et développer un savoir-faire industriel en France », a déclaré Thierry de La Tour d'Artaise, PDG du groupe SEB. D’autant que le marché reste encore monopolisé par des industriels asiatiques. Le partenariat prendra la forme d’une prise de participation minoritaire, chiffrée en millions d’euros, de l’industriel au capital de la start-up.

Le vélo en question sera accessible pour près de 2 700 euros. Haut de gamme, il présente de nombreuses fonctionnalités technologiques. Ses utilisateurs pourront ainsi profiter d’un « cockpit intelligent » présentant des informations utiles comme la météo, l’indice de pollution, le niveau de la batterie, les modes de conduite, les programmes d’assistance, la vitesse ou encore le GPS. Angell fait également étalage de plusieurs dispositifs de sécurité novateurs comme des vibreurs dans les poignées pour indiquer la direction, un dispositif d’alerte chute, une alarme anti-vol, etc. Enfin, avec un design épuré, qu’il doit au français Ora-ïto, Angell se place parmi les vélos les plus légers du marché, avec seulement 13,9 kilos.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

Pierre Loustric, président de Scentys, partage son expérience managériale des dernières semaines. Le chef d'entreprise revient également sur sa straté...

B. Guimbal (Hélicoptères Guimbal) : "Je me prépare à une diète salutaire"

B. Guimbal (Hélicoptères Guimbal) : "Je me prépare à une diète salutaire"

Patron de la PME Hélicoptères Guimbal, Bruno Guimbal évoque sa réorganisation dans le contexte de crise sanitaire et son cap pour les années à venir....

J. Ginart (Relais vert) : "La solution se trouve dans le collectif"

J. Ginart (Relais vert) : "La solution se trouve dans le collectif"

Grossiste biologique, Relais vert se compose de 250 salariés sur site. En période de crise sanitaire, l'entreprise s'adapte. Son patron, Jérémie Ginar...

L. Pottier Caudron (Temporis) : "L’économie n’est qu’une succession de crises et de relances"

L. Pottier Caudron (Temporis) : "L’économie n’est qu’une succession de crises et de relances"

Bien s'entourer : l'un des secrets des leaders pour resister à la crise. Laurence Pottier Caudron, présidente fondatrice de Temporis, partage son expé...

Covéa met fin aux négociations avec Exor pour le rachat de PartnerRe

Covéa met fin aux négociations avec Exor pour le rachat de PartnerRe

L’incertitude liée aux conséquences de la pandémie Covid-19 rend difficile la valorisation du réassureur PartnerRe, détenu par la famille Agnelli. Cov...

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

Malgré les difficultés économiques provoquées par les mesures de confinements imposées pour enrayer l’épidémie de Covid-19, les sociétés de gestion im...

F. Bieber (Kwanko) : "Cette période de crise exacerbe les émotions"

F. Bieber (Kwanko) : "Cette période de crise exacerbe les émotions"

Entreprise de croissance spécialisée dans la performance marketing, Kwanko a rapidement anticipé la crise. Son patron, François Bieber, revient sur le...

A. Hezez (Richelieu) : "Christine Lagarde fera tout pour maintenir la stabilité économique de l’UE"

A. Hezez (Richelieu) : "Christine Lagarde fera tout pour maintenir la stabilité économique de l’UE"

Contrairement à la crise de 2008, les banques centrales ont répondu de manière rapide et massive face à la crise du coronavirus. Pour assurer leurs rô...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message