Se développer ou périr

Cette deuxième édition du classement des entreprises en croissance nous a réservé bien des surprises. Passage en revue.

Cette deuxième édition du classement des entreprises en croissance nous a réservé bien des surprises. Passage en revue.

La première est que seuls 15 % d’entre elles sont parvenues à maintenir leur présence au sommet. Au niveau européen, cette proportion tombe même à 5 %. D’autre part, toutes les entreprises françaises et européennes ayant réussi cet exploit ont progressé dans le classement. Preuve que, si maintenir une croissance soutenue n’est pas facile, le meilleur moyen pour y arriver est d’accélérer. Enfin, l’âge moyen de ces sociétés n’a pas évolué et se situe toujours autour de cinq ans, ce qui est relativement bas quand on sait que l’espérance de vie moyenne d’une entreprise se situe autour de vingt ans, un nombre en baisse constante depuis les années 2000.

DE LA DIFFICULTÉ DE DURER

Comment expliquer un tel renouvellement de notre classement ? Dans un environnement de plus en plus réactif et compétitif, les organisations doivent s’adapter pour se développer, faute de quoi elles disparaissent. En quarante ans, le taux de mortalité à cinq ans des entreprises américaines cotées est ainsi passé de moins de 10 % à plus de 30 % ! Mais tout s’accélère également dans l’autre sens… Aux États-Unis, les 500 sociétés à plus forte croissance voyaient leur revenu passer de 1,2 million d’euros à 8,2 millions de dollars entre 1992 et 1995, soit, sur trois ans, une multiplication par sept du chiffre d’affaires et un doublement des effectifs. Vingt ans plus tard, sur une période identique, le chiffre d’affaires des entreprises a été multiplié par seize. La croissance est donc deux fois plus rapide ! Dernière surprise : nous avons pu identifier des entreprises à forte croissance dans tous les secteurs d’activité, même les plus moribonds, tel que l’industrie. Preuve que, dans un monde en perpétuel mouvement, tout est possible. Partez à la découverte de ces sociétés bien souvent méconnues mais au potentiel considérable.

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Growth leaders 2018 : les 1000 meilleures entreprises de croissance

Cette deuxième édition du classement des entreprises en croissance réserve bien des surprises : 85 % des sociétés n’apparaissaient pas dans la version précédente. Avec une croissance moyenne de plus de 100 %, nos pépites affichent des performances records. Partez à leur découverte.
Sommaire Jean-Louis Mentior (M5): « La croissance des entreprises est aujourd’hui deux fois plus rapide » Notre méthodologie du Growth Leaders 2018 Les dix plus belles croissances du Growth Leaders 2018 Les dix premières entreprises du Growth Leaders 2018 Transport : les dix plus belles croissances Services : les dix plus belles croissances Internet et des NTIC : les dix plus belles croissances Santé : les dix plus belles croissances Industrie : les dix plus belles croissances
L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

Aux yeux de Matias Möttölä 2018 aura été une année décevante mais pas désastreuse pour les fonds long/short Actions Europe. En moyenne, ils ont perdu...

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des personnes vulnérables"

R.Leban (CGPC) : "Les CGP n’ont pas conscience des enjeux autour de la gestion du patrimoine des per...

L’Association française des conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC) compte près de 1 700 membres et a certifié plus de 2 600 professionnels...

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Taxe Gafa : Amazon contre-attaque

Explicitement visé par l’adoption de la taxe Gafa, Amazon a choisi de riposter. En prévoyant de répercuter le coût du nouvel impôt sur les vendeurs fr...

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

F. Puzin (Corum AM) : "L’immobilier n’est en rien une valeur refuge"

Les prix de l’immobilier de bureaux parisiens s’envolent tandis que les SCPI collectent toujours plus. Une situation qui inquiète Frédéric Puzin, le p...

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiques"

E. Préaubert (Sycomore AM) : "Nous allons lancer des fonds plus globaux, sans contraintes géographiq...

Depuis dix ans, Sycomore AM a largement fait évoluer sa gamme d’OPCVM avec le lancement de fonds flexibles, long/short et thématiques. La société de g...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message