Saïgon, Kaboul : même combat

Le retrait américain d'Afghanistan ressemble fâcheusement à la fin de la guerre du Vietnam. Les Etats-Unis doivent-ils pour autant avoir peur du déclin ? Pas forcément...

Le retrait américain d'Afghanistan ressemble fâcheusement à la fin de la guerre du Vietnam. Les Etats-Unis doivent-ils pour autant avoir peur du déclin ? Pas forcément...

Un hélicoptère militaire qui évacue du personnel civil sur le toit de l’ambassade des États-Unis à Kaboul. L’image est un quasi copié-collé d’une scène vécue par l’Oncle Sam à Saïgon fin avril 1975. Pour une large partie de l’opinion publique, la situation de la première puissance mondiale est la même qu’à la fin de la guerre du Vietnam : des milliers de morts et une défaite dans un conflit asymétrique. Le tout sur fond de tensions raciales, de révolution culturelle, de présidents critiqués et de doutes existentiels. Il y a quelque chose de vrai dans cette comparaison : le mouvement Black Lives Matters remplace les Black Panthers, l’idéologie woke se substitue aux hippies, la peur d’être dépassé par la Chine est la même que la crainte générée par l’URSS, Joe Biden est jugé aussi impuissant que Gerald Ford et Jimmy Carter. En bref, la peur du déclin hante l’Amérique.

Si l'Histoire est un éternel recommencement, l'Amérique n'a pas à craindre le futur

Doit-elle pour autant craindre le futur ? Une fois encore, tirons les leçons de l’Histoire. Dix ans après la débandade au Vietnam, les États-Unis n’ont jamais été aussi puissants. Les raisons de cette renaissance sont multiples : puissance financière inégalée, dépenses militaires faramineuses, maîtrise des technologies de rupture (informatique, télécoms…), force de frappe culturelle, capacité à attirer les meilleurs cerveaux du globe. En ce XXIe siècle, le pays à la bannière étoilée garde l’ensemble de ces atouts. Le Nasdaq, le Dow Jones et les Gafa règnent sur le monde, la jeunesse du monde danse toujours sur de la musique made in USA. Nous rêvons toujours devant Hollywood mais aussi Netflix, les étudiants les plus brillants du globe sont aimantés par les universités locales, la crème de la crème des geeks se rue vers la Silicon Valley où se construit le monde de demain, le pays est en pointe en matière d’IA, de biotech, de fintech ou d’industrie aérospatiale, près de la moitié des dépenses militaires du globe viennent de l’armée américaine… Lorsque qu’ils font face à une crise, les Américains sont capables de se réinventer, d’innover et d’en sortir plus forts. Rendez-vous en 2035.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Transformation de la Gare du Nord : retour sur un fiasco

Transformation de la Gare du Nord : retour sur un fiasco

Controversé depuis le début, l’immense chantier de transformation de la Gare du Nord de Paris a finalement été annulé hier soir par la SNCF qui invoqu...

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Le cabinet de conseil en stratégie de communication et gestion du capital réputation, Vae Solis Communications, accueille Vincent Le Roux au sein de s...

La loi Sapin 3 pour bientôt

La loi Sapin 3 pour bientôt

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées majeures pour la pro...

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

Hidalgo 2022, quelles sont ses chances ?

Hidalgo 2022, quelles sont ses chances ?

Ca y est. Dans un discours prononcé à Rouen le 12 septembre, Anne Hidalgo s’est officiellement lancée dans la course à l’Élysée. Objectif : finir en t...

Politique climatique : la sanction de l’inaction

Politique climatique : la sanction de l’inaction

Lorsque le dernier rapport du Giec insiste sur une action immédiate pour sauver la planète, la loi Climat et Résilience, "plus grande loi écologique d...

Amine El Khatmi, le Danois

Amine El Khatmi, le Danois

Le président du Printemps républicain publie un ouvrage programmatique. Certaines mesures sont pertinentes, d’autres plus critiquables. Mais toutes so...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte