S.Ricci (AXA) : « Assurer la progression des salariés de façon positive et engageante »

AXA chief learning officer et directrice d’AXA Université, Stéphanie Ricci est à l’origine des AXA Learning Games, un challenge mondial déployé sur une application mobile qui vise à rassembler le plus grand nombre de collaborateurs.

AXA chief learning officer et directrice d’AXA Université, Stéphanie Ricci est à l’origine des AXA Learning Games, un challenge mondial déployé sur une application mobile qui vise à rassembler le plus grand nombre de collaborateurs.

Décideurs. En quoi consistent les Axa Learning Games ?

Stéphanie Ricci. Nous avons lancé les AXA Learning Games en 2018 pour sensibiliser nos collaborateurs à l’importance d’apprendre et de se former en permanence. Durant cinq semaines, tous nos employés ont participé à un défi sur une application mobile et Web, centré sur cinq thèmes. Chaque semaine, une thématique était mise à l’honneur avec le témoignage d’un membre du comex, des ressources issues de notre offre digitale (­Coursera, Ted…), des activités ludiques pour s’approprier des concepts et des quiz. Ce challenge a été conclu par le premier AXA Learning Day, le 8 novembre 2018. Cette journée dédiée au learning a été l’occasion de récompenser les gagnants, de mettre en lumière de nouvelles façons d’apprendre et de valoriser la transmission d’expertises internes.

Quelle a été votre ligne de conduite dans l’organisation de cet événement ?

Nous avons expérimenté une nouvelle manière de toucher nos collaborateurs grâce à un dispositif simple et ludique, en créant un learning challenge global qui s’inspire de l’univers des Jeux Olympiques. Cette formation digitale mise sur l’accessibilité de la formation à tous, avec la perspective de rendre accessibles les cours des meilleures universités grâce à notre partenariat avec Coursera. La meilleure façon de toucher le plus grand nombre de salariés est de traiter la ­question de l’employabilité de façon positive et engageante.

Comment concilier la dimension mondiale de l’événement et la dimension locale pour s’adapter aux enjeux spécifiques des entités ?

La démarche comporte une dimension internationale pour créer un événement digital et une dimension locale relative à l’expérience favorisant l’adaptation aux différentes cultures et enjeux spécifiques des différentes entités. Nous avions conçu une proposition globale via le canal digital sur des thèmes majeurs pour l’entreprise, et la dimension locale a permis à chaque entité de proposer un traitement de sa ­vision du learning.

Comment avez-vous mobilisé les collaborateurs sur ce dispositif ?

Le dispositif d’engagement a commencé dès septembre 2018 avec la nomination de learning captains. Leurs missions étaient de sensibiliser les collaborateurs en amont, de faire télécharger l’application au plus grand nombre et de leur donner envie de remporter la compétition.

Un dernier live game a été organisé le 8 novembre juste avant la cérémonie finale organisée à Paris avec l’intervention de la championne olympique Laure Manaudou.

Quel bilan tirez-vous de ces learning games ?

L’énergie générée par les AXA Learning ­Games a amplifié le travail entrepris depuis deux ans visant à faire du learning un enjeu stratégique. Ainsi 93 % des collaborateurs ayant participé envisagent de passer davantage de temps à apprendre. Ce chiffre s’avère encourageant alors que le manque de temps est souvent cité comme un frein à l’apprentissage. Il nous appartient donc de faire en sorte que le learning devienne une priorité dans l’agenda de chacun afin de pérenniser l’avenir de notre organisation.

Bruno Cammalleri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Chasseurs de têtes : les stars des codir

Chasseurs de têtes : les stars des codir

Avec efficacité et discrétion, ils distillent leurs conseils aux patrons des grand groupes français et internationaux...

T. Gomes, (WeUp Learning) : "La formation mixte est devenue une alternative incontournable"

T. Gomes, (WeUp Learning) : "La formation mixte est devenue une alternative incontournable"

Agence digitale, WeUp Learning propose toutes les solutions afin d’accompagner la digitalisation de la formation. Thomas Gomes, son directeur, nous li...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

La revanche du conseil RH

La revanche du conseil RH

Influenceurs, chasseurs de têtes, bâtisseurs d’empire, ils murmurent à l’oreille des comex et codir. Pourquoi les acteurs de l’univers RH ont-ils réus...

Chasseurs de têtes : les experts

Chasseurs de têtes : les experts

L'expertise et la discrétion sont leurs armes pour traquer les profils rares ou spécifiques... Sans relâche, ils recherchent la pépite qui changera la...

C. Tellier (Beyond & Associés) : "Je suis un vieux startuper"

C. Tellier (Beyond & Associés) : "Je suis un vieux startuper"

Faire de la chasse autrement, tel est le pari de Beyond & Associés. Christophe Tellier, associé fondateur du cabinet, explique comment, par-delà l...

A.Feld (LHH) : "Être utile et me rendre inutile"

A.Feld (LHH) : "Être utile et me rendre inutile"

Quelques mois seulement après avoir pris la direction générale de la filiale française de LHH, Aurélie Feld en est devenue la présidente en mai 2021...

É.Beaudouin (Oasys): " “Sois lucide”, voilà mon conseil  aux personnes en transition"

É.Beaudouin (Oasys): " “Sois lucide”, voilà mon conseil aux personnes en transition"

Pour le président et fondateur du cabinet Oasys spécialiste des évolutions professionnelles et des transformations des organisations, rien n’est plus...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte