S. Matty (GA Smart Building) : "La diversification initiée depuis trois ans porte ses fruits"

GA Smart Building a doublé son chiffre d’affaires en l’espace de cinq ans. Le groupe entend poursuivre son développement, notamment en misant sur la construction hors site.  Entretien avec Sébastien Matty, président de GA Smart Building.
Sébastien Matty (©Rémi Benoit)

GA Smart Building a doublé son chiffre d’affaires en l’espace de cinq ans. Le groupe entend poursuivre son développement, notamment en misant sur la construction hors site. Entretien avec Sébastien Matty, président de GA Smart Building.

Décideurs. Quel a été le bilan 2018 de GA Smart Building ?

Sébastien Matty. L’année passée a été intense pour GA Smart Building, dans la continuité des exercices précédents. Nous avons atteint un chiffre d’affaires consolidé de 300 millions d’euros alors qu’il était de 125 millions d’euros en 2014. Ossabois, qui a été intégré au groupe en 2018, a contribué à hauteur de 40 millions d’euros. La croissance organique contribue également à notre dynamique avec de nombreux projets, notamment, la réalisation de l’entrepôt logistriel de 150 000 m² d’Amazon à Brétigny-sur-Orge en treize mois. Ce fort développement a permis au groupe de doubler ses effectifs en quatre ans. Nous comptons actuellement 800 collaborateurs.

Et au niveau opérationnel ?

La diversification initiée depuis trois ans porte ses fruits. Dans le domaine de la santé, nous avons construit une plateforme autonome de chirurgie ambulatoire à la Pitié-Salpêtrière et avons remporté un concours afin de développer un nouveau bâtiment de plus de 10 000 mètres carrés pour Gustave-Roussy. Dans l’hôtellerie, nous allons réaliser un hôtel Moxy à côté de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle sur un modèle de construction bois. Et nous travaillons actuellement sur plusieurs opérations de résidences gérées avec Ossabois. Enfin, notre projet « la Cité universelle » a été désigné lauréat sur le site de la Marseillaise, au sein du 19e arrondissement, dans le cadre de « Réinventer Paris 2. L’opération intègre une diversité d’usages qui illustre bien notre stratégie, une mixité constructive qui alliera des modèles bois-béton-métal et nous permettra de réduire l’empreinte carbone du programme, et une dimension sociétale importante avec un programme inclusif et l’ambition de devenir un emblème en proposant le développement de solutions pour les personnes en situation de handicap. 

Quels sont les axes de développement de GA Smart Building ?

Sur nos métiers d’origine, le marché tertiaire, nous poursuivons notre engagement dans le développement d’immeubles de nouvelles générations avec la diffusion du numérique et l’utilisation de la data. En parallèle, nous continuons notre diversification. Nous comptons aussi sur les synergies avec Ossabois pour nous agrandir. Nous développons des procédés constructifs mixtes qui font la part belle au bois afin de limiter l’empreinte carbone de nos projets et intégrons le savoir-faire d’Ossabois en termes de construction modulaire. Enfin, nous nous positionnons comme un acteur engagé dans la fabrique de la ville et cherchons à être plus actifs auprès des donneurs d’ordres en promouvant des modèles différenciants qui engendrent un impact positif pour la société.

Quelles sont vos ambitions à moyen terme ?

Nous voulons conforter notre place de leader dans la construction hors site en France. Cette industrie se développe dans de nombreux pays car elle offre des leviers de productivité dont le monde du bâtiment a besoin pour relever les défis de la fabrique de la ville au XXIe siècle. En parallèle, nous sommes sensibles aux enjeux climatiques et sociétaux. L’immobilier a un impact majeur dans la vie de tous les jours, sur la ville et sur la planète. Nous avons la responsabilité de trouver des solutions pour limiter notre impact et, au-delà, avoir un impact positif.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du hors-série contenant les entretiens réalisés par Décideurs lors du Mipim 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Mipim 2019 : une industrie en mouvement

Contrairement à ce que son nom laisserait penser, l’immobilier est une industrie en plein développement. Et ce à tous les niveaux de la chaîne de valeur, de l’aménageur à l’organisateur de salon en passant par les développeurs, les foncières, les investisseurs, les conseils, les utilisateurs ou les financeurs. Le Mipim 2019 a été une nouvelle fois l’occasion de s’en rendre compte.
Sommaire K. Habra : "Ivanhoé Cambridge ambitionne de doubler la taille de sa plateforme européenne" Christel Zordan : "Nuveen Real Estate souhaite constituer un portefeuille très équilibré" J. Schenk et C. Luithlen : "Real I.S. espère atteindre le seuil du milliard d’euros d’actifs sous gestion en France cette année" B. Cappelle (Savills France) : "Nous réfléchissons à des opérations de croissance externe" G. Deforge, W. Morelli et O. de Molliens : "Nous ne cherchons pas à être les leaders du marché, mais les meilleurs pour nos clie Caroline Lamaud et Joachim Dupont : "Anaxago entame une nouvelle phase de développement" L. Knights et A. Angel : "Kwerk veut lancer une offre à destination des grands comptes" V. Carreau : "Comet Meetings veut devenir le leader de la réunion et du séminaire non résidentiel" Retour sur les temps forts du Mipim 2019 Ronan Vaspart : "Le Mipim n’est plus seulement un animateur de la communauté immobilière"
La veille urbaine du 12 mai 2021

La veille urbaine du 12 mai 2021

Groupama Gan REIM acquiert une plateforme logistique à Garons, Kaufman & Broad remporte le projet de la rue Malbec à Bordeaux, Réalités se dote d’...

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

T. Trouvé (GRTgaz) : "La solution passe par un système énergétique hybride"

Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, nous dévoile la politique de l’entreprise en matière de gaz renouvelables ainsi que sur les projets affér...

La veille urbaine du 11 mai 2021

La veille urbaine du 11 mai 2021

Legendre Immobilier livre le nouveau site du Groupe Valeo à Créteil, première acquisition dans l’immobilier d’éducation aux Pays-Bas pour la SCPI Prim...

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Loi constitutionnelle sur l’environnement : référendum en danger

Le projet de modification de l’article 1 de la Constitution issu des 149 propositions des 150 citoyens de la Convention climat a été adopté sans encom...

La veille urbaine du 10 mai 2021

La veille urbaine du 10 mai 2021

Novaxia Investissement développe 4 projets d’urbanisme transitoire à Clichy, Edgar Suites annonce une augmentation de capital de 104 M€ auprès de BC P...

La veille urbaine du 7 mai 2021

La veille urbaine du 7 mai 2021

Hemisphere et Bain Capital Credit acquièrent un projet de bureaux à Bagneux auprès de Coffim, le Groupe GDG pré-loue l’intégralité de son immeuble “H2...

La veille urbaine du 6 mai 2021

La veille urbaine du 6 mai 2021

6e Sens Entreprises acquiert un ensemble immobilier de 18 000 m² à Lyon 9, Pictet Alternative Advisors et Immobel acquièrent un immeuble de bureaux au...

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire"

F. Le Saché (Aera Group) : "C’est en Afrique que se joue la lutte contre le réchauffement planétaire...

Chaque année depuis cinq ans, Aera, leader du trading de certificats environnementaux en Afrique, double son chiffre d’affaires. En mars dernier, l’en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte