S. Hersan (Vestiaire Collective) : "Encourageons les marques à obtenir la certification B Corp "

Quatre millions de tonnes de textiles, neufs ou usagés, sont jetés chaque année. Pour lutter contre la surconsommation et le gaspillage, certaines entreprises comme Vestiaire collective réinventent le concept de la vente de vêtements. La licorne française devient la première à obtenir la Certification B Corp. Sophie Hersan, sa co-fondatrice, explique le cheminement d’une telle initiative.

© Vestiaire Collective

Sophie Hersan, co-fondatrice de vestiaire collective

Quatre millions de tonnes de textiles, neufs ou usagés, sont jetés chaque année. Pour lutter contre la surconsommation et le gaspillage, certaines entreprises comme Vestiaire collective réinventent le concept de la vente de vêtements. La licorne française devient la première à obtenir la Certification B Corp. Sophie Hersan, sa co-fondatrice, explique le cheminement d’une telle initiative.

Décideurs. D'où vous est venue l'idée originale de créer Vestiaire Collective ?  

 Sophie Hersan. L’idée est née en 2009 d’un constat simple, toujours d’actualité aujourd’hui, nous ne portons environ que la moitié de notre garde-robe. Nous voulions donc lutter contre une forme trop répandue de gaspillage. Fanny Moizant et moi-même avons eu l'idée de lancer Vestiaire Collective comme une solution durable soucieuse de l'impact environnemental et social dans le secteur de l’industrie de la mode. 

En induisant un changement dans notre manière de consommer, à savoir moins et mieux, cela a bouleversé l’écosystème de la mode. À l’origine, l’idée était d’intégrer la circularité au cœur de l’industrie de la mode et dans l’esprit des consommateurs, en créant une communauté mondiale de passionnés de mode et participer ensemble à une solution durable. Et ce, en donnant une seconde vie à des articles toujours désirables qui ne sont malheureusement plus portés. 

Quel est l'ADN de Vestiaire Collective, et quel est son principe ?  

Notre entreprise est née pour transformer l'industrie de la mode pour un avenir plus durable en donnant à sa communauté le pouvoir de conduire le changement. Il s’agit de la première plateforme mondiale de mode de seconde main avec des bureaux à Paris, New York, Hong Kong, Berlin et Singapour. 

Grâce à la plateforme, nous inspirons notre communauté et offrons un lieu de confiance pour acheter et vendre des articles de mode. Nous proposons ainsi de 3 millions d'articles de seconde main, avec 20 000 nouveaux articles listés chaque jour par plus de onze millions de nos membres à travers le monde. Les acheteurs peuvent choisir de passer par notre service d'authentification avec nos équipes d'experts ou de se faire expédier directement l’article grâce au service Envoi Direct.  

Quelle est la valeur ajoutée de Vestiaire Collective par rapport à la concurrence ? 

La mode, la confiance, la durabilité et la communauté sont les quatre points forts et différenciants de Vestiaire Collective. Notre communauté représente des millions de membres à travers le monde qui se définissent comme autant d’amoureux de la mode. Nous sommes très fiers de nos adhérents qui s'engagent à promouvoir plus de circularité et une consommation davantage éco-responsable. En outre, la confiance, établie depuis le premier jour grâce à notre service d'authentification et de contrôle qualité, permet à nos membres d'acheter et de vendre en toute sérénité.  

"L’engagement écologique est primordial "

L’engagement écologique est aussi primordial. Nous avons réalisé une évaluation de notre empreinte environnementale afin de la réduire, et de viser la neutralité carbone. Un projet pour lequel nous avons tenu nos objectifs puisque nous sommes devenus la première plateforme de revente de mode au monde ainsi que la première licorne à obtenir la certification B Corp en septembre 2021.  

Quels sont les projets à venir ? 

Poursuivre le développement de notre programme « Resale as a Service », et inciter de nouvelles entreprises à rejoindre le mouvement. Il faut encourager les marques à obtenir la certification B Corp. En leur permettant d'intégrer la circularité dans leur modèle économique, la plateforme préserve la longévité des collections passées et crée un nouveau récit pour que les marques puissent se connecter avec leurs clients. 

Vestiaire Collective a construit une feuille de route à long terme en matière de durabilité et d'inclusion avec l'ambition de devenir la principale plateforme de fashion tech durable et d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2025, sans compensation en suivant le processus SBTi*. 

* Les Science-Based Targets sont des objectifs de réduction des émissions à long terme qui sont alignés sur le niveau de décarbonation requis pour atteindre l’objectif fixé par l’Accord de Paris. 

Propos recueillis par Laura Breut  

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

V. Decaux (La Poste) : "Croiser la data permettrait de faire coïncider les besoins de l’entreprise avec les projets du salarié"

V. Decaux (La Poste) : "Croiser la data permettrait de faire coïncider les besoins de l’entreprise a...

Présidente du jury du prix du DRH numérique 2020, Valérie Decaux, DRH du Groupe La Poste envisage la transformation digitale à la fois comme complémen...

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Des services publics déficients et une classe moyenne supérieure nombreuse. Le Brésil présente la configuration idéale pour se lancer dans la santé pr...

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, Jérôme Deroulez se consacre aux problématiques de protection des données personnelles en France et en E...

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

Didier Fleury accompagne depuis deux ans la transformation numérique de la Macif, société d’assurance mutuelle française.  Un défi de taille pour cett...

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

Bloom poursuit son développement en réalisant une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros et scelle un partenariat stratégique avec Dassault Sy...

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Alors que la campagne de vaccination bat son plein, l’arsenal thérapeutique reste limité contre la Covid-19. Si aucun traitement n’a encore été valid...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte