S. Genet (Carat Capital) : "Notre communauté d’entrepreneurs ne cesse de grandir"

Le cabinet de conseil en gestion de patrimoine Carat Capital fêtera ses 15 ans cette année. Depuis 2018, la structure s’engage particulièrement aux côtés des entrepreneurs. Sa cofondatrice, Sandrine Genet, nous en dit plus sur la spécificité de cette brillante alliance.
Entretien avec Sandrine Genet, Cofondatrice, Carat Capital

Le cabinet de conseil en gestion de patrimoine Carat Capital fêtera ses 15 ans cette année. Depuis 2018, la structure s’engage particulièrement aux côtés des entrepreneurs. Sa cofondatrice, Sandrine Genet, nous en dit plus sur la spécificité de cette brillante alliance.

Décideurs. Pourquoi avoir développé une activité "Entrepreneur Office" ?

Sandrine Genet. Depuis la création du cabinet, notre objectif est d’être un cabinet de conseil à destination des entrepreneurs, qu’ils soient indépendants, professions libérales ou dirigeants d’entreprises de croissance. En France, la protection du salarié est très développée. Faire le choix de s’installer en tant qu’indépendant, c’est dire adieu à tous ces avantages. La notion d’État-providence n’existe plus pour eux. Au fil des années, certains de ces entrepreneurs ont considérablement développé leurs entreprises et commencé à réaliser une partie de leur capital. Nous avons donc mis en place en 2018 un accompagnement très personnalisé, en quelque sorte taillé sur mesure, par rapport aux besoins de ces clients, et lancé cette activité d’Entrepreneur Office. Cette activité a par ailleurs contribué de façon très positive à notre service auprès de nos autres clients.

"Le rêve de l’entrepreneur qui a réussi est de pouvoir accéder aux produits qui sont en général inaccessibles"

Quels sont les différents besoins d’un entrepreneur dans le cadre de la gestion de son patrimoine ?

Il existe plusieurs types d’entrepreneurs mais nous pouvons relever certains traits communs.

- Ils ont tout d’abord besoin de se décharger d’un stress, à savoir celui de la gestion opérationnelle de leur patrimoine. Nous les aidons en ce sens et déterminons ensemble une stratégie, en fonction de leur situation, de leurs contraintes et de leurs objectifs. Certains de ces entrepreneurs travaillent encore dans leur entreprise mais ont fait du cash-out, après avoir converti une partie de leurs actifs. Certains doivent réinvestir une grande partie de leur produit de cession à travers un remploi apport-cession. Beaucoup travaillent dans la tech et sont investisseurs par nature.

- Ces clients ont en commun le besoin d’un accompagnement extrêmement complet. Ils ont en effet besoin d’être accompagnés sur des sujets tant juridiques – en souhaitant par exemple être éclairés à propos de la protection de leur conjoint ou de leurs parents, ou encore la transmission à leurs enfants – que financiers, sociaux, fiscaux ou encore immobiliers. Un partenaire compétent sur l’ensemble de ces domaines est nécessaire pour sécuriser leur patrimoine.

- Enfin, tous les entrepreneurs ont besoin de sécurité dans leurs placements. Cela peut paraître contre-intuitif, compte tenu de la prise de risque, prégnante chez l’entrepreneur. Et pourtant, si l’on met de côté la gestion de leur entreprise, ils cherchent le confort pour leur premier cercle, c’est-à-dire leur conjoint, leurs enfants mais aussi parfois leurs parents et frère et sœur. Une fois cet environnement sécurisé, l’entrepreneur va à nouveau prendre des risques, et ce rapidement, ce qui nécessite une grande réactivité. Lorsqu’ils font du remploi, les entrepreneurs bénéficient en général d’un sourcing important, donc les idées ne manquent pas. Ils ont plutôt besoin d’un outil d’aide à la décision. Ils peuvent bien sûr avoir besoin de nouvelles idées, et notamment en ce qui concerne les fonds de remploi.

"Tout ce qui est nouveau, alternatif et exclusif plaît aux entrepreneurs"

Ont-ils des placements favoris ?

Tout ce qui est nouveau, alternatif et exclusif plaît aux entrepreneurs. Étant attentifs à la logique de frais, la gestion passive, notamment ETF, les intéressera. Les nouveautés comme les cryptomonnaies suscitent également leur intérêt et nous les accompagnons sur ces investissements. Ils aiment les produits sur mesure, ou encore l’accès à des club-deals très limités, et n’hésitent pas à investir à l’international, que ce soit en Europe ou hors Europe. Le rêve de l’entrepreneur qui a réussi est de pouvoir accéder aux produits qui sont en général inaccessibles, ceux plutôt destinés aux investisseurs institutionnels. Cela nous amène à élargir notre spectre et a pour conséquence un phénomène de ruissellement : leurs ambitions vont nous permettre de faire accéder l’ensemble de nos clients à des solutions financières auxquelles ils n’auraient pas eu accès a priori.

Vers quelles thématiques se dirigent-ils ?

Ils ont une très bonne vision macroéconomique et misent tout naturellement sur des thématiques à long terme : l’éducation, l’environnement, la digitalisation et la santé sont leurs thèmes favoris. Ils sont conscients qu’ils prendront du risque sur leurs remplois mais sont en quête de sens dans leurs placements. Ils sont très sensibles au private equity, placement décorrélé des mouvements des marchés financiers. Nous avons accès à un sourcing de fonds très intéressant et travaillons avec de nombreuses sociétés de gestion. Les modèles de ces sociétés sont très différents et nous les analysons un par un avant de soumettre des propositions à nos clients. Il y a certes de belles histoires en private equity, mais il ne faut pas oublier qu’elles sont risquées. Les entrepreneurs peuvent enfin avoir une fibre philanthropique. Ils privilégieront alors trois grandes thématiques : la lutte contre le changement climatique, la formation et le développement de l’entrepreneuriat.

Comment Carat Capital accompagne cette clientèle particulière ?

Notre structure a la capacité de répondre à toutes ces problématiques, en travaillant notamment en interprofessionnalité pour délivrer un conseil complet. Nous pouvons intervenir en amont de leurs opérations de cession, sur la structuration juridique de leur patrimoine et de leurs investissements futurs. Notre force réside dans notre vision à 360 degrés de leur patrimoine, dans notre réactivité et notre deal flow, ainsi que dans notre communauté d’entrepreneurs nous permettant de parfaitement comprendre les enjeux de ces clients.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Racine développe sa pratique private equity

Racine développe sa pratique private equity

Anciennement avocats chez Ayache, Marie Pouget et Mathieu Maroun rejoignent la pratique corporate M&A de Racine. La nouvelle associée et le nouvea...

LMT Avocats compte un nouvel of counsel

LMT Avocats compte un nouvel of counsel

Cyril Croix rejoint le pôle construction de LMT Avocats en qualité d’of counsel.

Le Cabinet Coudray nomme deux associés

Le Cabinet Coudray nomme deux associés

Exerçant respectivement pour le Cabinet Coudray depuis dix et huit ans, Marie Berrezai et Ugo Fekri accèdent à l’association au sein du pôle contrats...

Nouveau président chez Fapes Diffusion

Nouveau président chez Fapes Diffusion

Hervé Tisserand a été nommé à la tête de Fapes Diffusion, cabinet de courtage indépendant spécialisé dans les produits d’assurance, lors de l’assemblé...

La loi Sapin 3 pour bientôt

La loi Sapin 3 pour bientôt

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées majeures pour la pro...

N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

N. Hubert (Milleis Banque): "Milleis est en très bonne place pour les années à venir"

Rencontre avec Nicolas Hubert, le directeur général de la plus jeune banque privée de la Place. Retour sur 2020, perspectives 2021, satisfaction clien...

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Lacourte Raquin Tatar complète son offre en contentieux des affaires

Après douze ans d’exercice, François de Bérard quitte Darrois Villey Maillot Brochier où il avait commencé sa carrière pour rejoindre Lacourte Raquin...

Étroite collaboration entre Legal Suite et Osidoc

Étroite collaboration entre Legal Suite et Osidoc

L’éditeur de logiciels juridiques Legal Suite propose dorénavant à ses clients entreprises un outil pour générer automatiquement leurs contrats, docum...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte