S.Baquet (WYD): « L'audace dans un environnement normé »

Stéphane Baquet, CEO de WYD, nous parle des spécificités de la chasse de têtes dans ses secteurs de prédilection

Stéphane Baquet, CEO de WYD, nous parle des spécificités de la chasse de têtes dans ses secteurs de prédilection

S.Baquet: Les spécificités dans l’assurance vont être généralement communes aux organisations qui évoluent dans un contexte où la réglementation et l’effet de concentration sont des facteurs significatifs de changement. C’est le cas dans la Banque, les Services Financiers, l’Assurance, mais également l’Industrie Pharmaceutique et la Grande Distribution. L’enjeu est double, voire triple. La connaissance de ces contraintes réglementaires est nécessaire/obligatoire, la connaissance des métiers est elle aussi, très importante et enfin, la connaissance des acteurs, des personnes qui s’investissent et qui travaillent dans ces secteurs permets de renforcer les relations de confiance.

A l’instar des dirigeants et des collaborateurs que nous approchons pour nos clients, nous devons également nous inscrire dans une démarche d’apport de connaissance et de création de valeur pour participer activement à la mutation que beaucoup de nos organisations clientes vivent au quotidien.

Quels sont les métiers sur lesquels les tensions de recrutement sont les plus palpables ?

Si je m’en réfère à la presse nationale de ces derniers jours, les difficultés de recrutement des PME sont à des sommets. Je pense que tous les secteurs rencontrent cette problématique à plus ou moins grande échelle.Concernant les métiers sur lesquels nous intervenons, les tensions liées aux recrutements vont se porter sur la connaissance marché, les expertises techniques ainsi que sur les métiers à forte dimension managériale. Les trois en même temps sont souvent attendues.

Les rémunérations offertes sont-elles en augmentation ?

Vaste sujet... Sans en faire une généralité, je dirais oui. Plusieurs raisons à cela, pour la première fois depuis 2011, les budgets d’augmentation des salaires repartent à la hausse selon une étude Deloitte de janvier 2018. En complément de cette information et sur des métiers spécifiques, les entreprises sont prêtes à revoir leurs propositions de rémunération si le candidat dispose de l’expertise attendue soit dans le cadre d’une contrainte réglementaire soit dans le cadre de projet stratégique.

Pour autant, une attention particulière sera portée au maintien d’une bonne équité des rémunérations vis à vis des équipes en place. Dans cette dynamique les organisations prévoient en effet de mettre en avant des éléments autres que l’augmentation de salaire annuel fixe (intéressement, participation, augmentation de primes, Perco, Compte épargne-temps, qualité de vie au travail...). Tout autant d’élément à prendre en compte dans la perception d’une augmentation ou d’une proposition de rémunération attractive.

Vos clients ont-ils modifié leur rapport au recrutement : vous sollicitent-ils plus tôt, différemment ? S’ouvrent-ils plus facilement qu’il y a quelques années à des profils plus variés ?

Cela va dépendre du besoin et de la nature de la relation que nous pouvons avoir avec nos clients. Sur ce sujet, je nous considère comme chanceux car nous avons le sentiment de travailler avec eux dans une relation de confiance. Naturellement, rien n’est jamais acquis.

Pour être efficace dans sa relation entre un cabinet et une entreprise, il est primordial de tout se dire: les aspects techniques, l’environnement du poste, la culture de l’entreprise, l’organisation interne et l’environnement managérial ou encore les projets de l’entreprise et ses ambitions de développement. Nous avons aussi notre rôle à jouer, à la fois sur les difficultés que nous pouvons rencontrer mais également sur la remontée d’informations marché tel que l’image que peut avoir la société vis à vis des candidats. Une grande partie de nos clients (pas tous), font appel à nos consultants avec parfois le sentiment que nous faisons partie intégrante de leurs équipes. C’est agréable et cela facilite, à la fois le partage d’information ainsi que la relation que nous pouvons entretenir tout au long du process de recrutement, d’intégration et de coaching.

Comment moderniser le métier du recrutement ? Faut-il entrer dans la voie de la digitalisation ?

Cela fait un certain temps que nous sommes entrés dans la voie de la digitalisation. Les outils ont évolué et bousculé nos méthodes de travail, cela fait partie de notre métier comme d’autres par ailleurs. Toutefois, l’outil est un moyen, pas une finalité. Notre industrie a considérablement évolué et de nouveaux besoins ont émergé. Outre les contraintes, les enjeux économiques et réglementaires, les perspectives de penser le management autrement, m’enthousiasme. A l’heure actuelle, on observe déjà l’émergence de nouveaux modèles d’organisations porteurs de sens et d’authenticité au sein des entreprises.

En complément des trois enjeux majeurs cités en début d’article, notre rôle est de faire également preuve de créativité et d’audace pour trouver des successeurs talentueux qui prendront la responsabilité et l’engagement de penser les organisations et le management autrement.

Stéphane Baquet, WYD

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

S.Gaymay-Palczynski (Vinci Facilities) : « Faire autorité en matière de compétences et entretenir un pouvoir d’influence »

S.Gaymay-Palczynski (Vinci Facilities) : « Faire autorité en matière de compétences et entretenir un...

Directrice des Ressources humaines de Vinci Facilities depuis quatre ans, Stéphanie Gaymay-Palczynski doit s’adapter aux spécificités d’un groupe disp...

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le chômage au plus bas en France depuis 2009

Le taux de personnes sans emploi par rapport à la population active est tombé au plus bas depuis une décennie. Un mouvement entamé depuis 2015 et qui...

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

C.Margot (Bénéteau) : « Notre groupe est industriel mais requiert un savoir-faire d’artisan »

Le groupe Bénéteau, leader de la plaisance, est l’un des employeurs les plus réputés des Pays de la Loire. Corinne Margot, sa DRH, évoque les défis de...

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes (Monster) : "Se réinventer pour se développer"

Ruth Cernes est depuis peu la dirigeante France et Europe du Sud du moteur de recherche d’emplois Monster. Diplômée en intelligence artificielle, admi...

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

O.Lajous (BPI Group) : « La gouvernance responsable »

Olivier Lajous, Amiral et ancien DRH de la marine nationale, maîtrise les problématiques de management et de leadership. C'est désormais en qualité de...

E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

E.Perrier (Viseo) : « Après 3 mois d'ancienneté, un collaborateur peut devenir actionnaire»

Viseo, ESN de 2 200 salariés double de taille tous les 4 ans. Croissance interne, rachats, management, formation, FCPE… Son cofondateur Éric Perrier r...

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

Sexisme au travail : les entreprises à la traîne

En 2018, la vague MeToo a placé le harcèlement sexuel sous le feu des projecteurs et libéré la parole des femmes sur la réalité des agissements sexist...

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

L'innovation RH dans nos territoires : focus sur la région Auvergne-Rhône-Alpes

Parcours d’évolution au sein de l’entreprise, accompagnement du changement, QVT, transparence des salaires … ces DRH d’entreprises basées en Région Au...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message