S.Amara (Quadient France) : "La crise nous rappelle l’importance du collectif "

La crise sanitaire a mis les directions des ressources humaines sous le feu des projecteurs. Mais pour Sébastien Amara, DRH de Quadient France (anciennement Neopost) sa mission n’a pas changé, il facilite la vie des collaborateurs, que ce soit au bureau ou en télétravail.

La crise sanitaire a mis les directions des ressources humaines sous le feu des projecteurs. Mais pour Sébastien Amara, DRH de Quadient France (anciennement Neopost) sa mission n’a pas changé, il facilite la vie des collaborateurs, que ce soit au bureau ou en télétravail.

Décideurs. Comment l’entreprise a-t-elle vécu la mise en place généralisée du télétravail ?

Sébastien Amara. Une occasion de nous préparer s’était déjà présentée à nous, avant le confinement lors de la grève de la SNCF et de la RATP en décembre 2019 au cours duquel les collaborateurs avaient connu une période de télétravail, nous les avions donc déjà équipés du matériel nécessaire à ce moment, de même que mis à jour notre système d’informations. Nous étions parés au moment de la crise sanitaire, l’organisation du télétravail s’est donc bien déroulée.

Quel a été le message adressé aux managers ?

La consigne générale diffusée auprès des managers a été de garder un maximum de contact entre les équipes. Au niveau du comité de direction, les échanges se sont intensifiés, nous nous sommes entretenus chaque jour (au moment le plus intense) puis tous les deux jours, jusqu’au déconfinement. Je tiens à préciser que nous avions anticipé les événements et débuté des réunions de crise dès le mois de février dans le cadre de la mise en place des mesures de prévention et la mise à jour du plan de continuité d’activité.

Quelles leçons tirez-vous de cette période ?

Beaucoup de positif ! La situation nous a forcés à sortir de nos postures individuelles, donnant lieu à de la créativité avec une rapidité incroyable. Par exemple, nous avons signé, de manière électronique, un accord collectif concernant les congés payés, après deux jours de négociations à distance. Pour l’ensemble du personnel, nous avons maintenu les salaires à 100% durant le chômage partiel, en échange d’une semaine de congés payés prise à l’initiative de l’employeur. C’est une agréable surprise, je ne pensais pas réussir à parvenir à un accord au départ. Par ailleurs, nous avons vraiment pris conscience du fait que le site sur lequel nous travaillons doit apporter de la valeur. Certes, les collaborateurs chez eux, ont pu parfois se sentir en manque d’interaction sociale, en manque d’émulation, mais ils ont également pu constater le confort qu’apporte le télétravail au quotidien. C’est pourquoi, nous réfléchissons au niveau du groupe à de nouveaux modes de travail.

Quel rôle jouera désormais le DRH ? Constatez-vous de nouvelles attentes de la part des collaborateurs ?

Je ne crois pas que le rôle du DRH soit amené à changer, nous sommes là pour accompagner les évolutions des organisations peu importe les situations. Avec la crise sanitaire, nous avons simplement été projetés sur le devant de la scène. Les collaborateurs attendent qu’on leur crée les bonnes conditions de travail sur site et en télétravail.

Quelles doivent être les principales caractéristiques des dirigeants du « monde d’après » ? 

Ils devront être capables de fédérer autour d’un projet, activer l’intelligence collective et faire des choix. D’une certaine façon, le digital peut éloigner les personnes, il va falloir gérer un collectif avec plus de digital, la crise nous rappelle l’importance du collectif.

Qu'avez-vous appris sur vous-même ?

Le fait d’être à distance a réduit les temps de discussions et a apporté davantage de concentration lors des réunions. Mon activité s’est accrue mais le télétravail m’a apporté de l’efficacité. Néanmoins, ne plus pouvoir prendre le pouls de l’entreprise m’a manqué, nous avons réalisé des enquêtes chaque semaine, mais cela ne remplace pas le ressenti.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

Tirez les leçons de la crise : Zoom sur Facebook et PSA

La crise sanitaire a contraint des millions d’actifs à faire l’expérience prolongée du télétravail. Et si, dans un futur proche, il devenait la norme...

Le DRH de demain

Le DRH de demain

En première ligne pendant la crise, à pied d’œuvre pour accompagner la relance économique, les DRH ont un rôle considérable à jouer pour façonner non...

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

Congé paternité, les entreprises, moteur du changement

La déclaration de la ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, Élisabeth Moreno, en faveur de son allongement, relance le débat autour du congé pat...

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

A. Boring (économiste) : "Croire au jour où le sexe ne sera plus un signal de compétence"

Titulaire de la chaire pour l’entrepreneuriat des femmes de Sciences Po, l’économiste Anne Boring encourage les entreprises à lutter contre les stéréo...

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

B.Revol (O2 Care Services) : "Nous avons maintenu l’activité, contrairement à nos concurrents"

Leader dans les métiers de services à la personne, O2 est une entreprise en forte croissance qui a fait le choix de maintenir son activité durant la p...

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

Dialogue social : opération séduction signée Jean Castex

À l’occasion de la première "grande conférence du dialogue social", le Premier ministre a pu mesurer l’accueil réservé à sa "nouvelle méthode".

A.Richard (ANDRH) : "Pas de pause pour les DRH"

A.Richard (ANDRH) : "Pas de pause pour les DRH"

La crise sanitaire a bousculé les organisations, en matière de télétravail et de digitalisation notamment. La fonction de DRH, surexposée et très so...

Cadres, quelle vie après la crise ?

Cadres, quelle vie après la crise ?

Si la crise sanitaire a révélé la persistance du clivage entre cols bleus et cols blancs, elle offre aussi l’opportunité d’une revalorisation pour les...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message