Rothschild & Co accélère outre-Manche

Rothschild & Co accélère outre-Manche

Encline à s’imposer dans le mid-cap, la banque d’affaires Rothschild & Co a fait l’acquisition de la boutique britannique Livingstone et de son équipe spécialiste de ce segment du M&A.

L’activité Global Advisory de Rothschild & Co - division du groupe qui met en œuvre des solutions stratégiques de financement et d’acquisition - s’offre le Britannique Livingstone. Première acquisition d’envergure depuis celle de l’équipe belge de L&Co en 2016, et la banque française joue stratégique avec ce nouvel achat. En effet, cette petite banque d’affaires d’une centaine de salariés dont 34 banquiers d’affaires, conseil en fusions-acquisitions et en restructuration de dette, est bien établie sur le marché outre-Manche depuis 1970. Elle intervient dans le M&A ciblé, auprès de sociétés privées et familiales de taille moyenne. Un segment de marché peu exploité par le groupe, difficile à percer, mais surtout qui s’écarte de l’activité de référence du géant Rothschild, spécialiste des mega deals. Avec cette acquisition, le groupe enrichit son action au Royaume-Uni et cible une nouvelle clientèle grâce à des équipes spécialisées et dédiées au mid-cap. La boutique britannique vient, en effet, à l’image d’une société sœur, renforcer l’action de la franchise du groupe Transaction R&Co, une division spécialisée dans ce type d’entreprises à Paris.

Une faveur pour les ETI

Le M&A européen est affecté par une vague d’incertitude et manque de cibles pour les fonds. Les géants des banques d’affaires partent désormais à la conquête du marché européen des ETI. La chasse aux entreprises non cotées de taille moyenne a donc été lancée. En effet, ces sociétés souvent en forte croissance et leaders dans leur secteur, bénéficient d’un afflux de liquidités et forment un accueil privilégié pour le capital investissement aujourd’hui. Une perspective séduisante qui n’exclut pas des obstacles. D’une part, face à la forte concurrence et l’intérêt de fonds d’investissement, mais surtout d’acteurs locaux tentés de profiter d’un marché peu visible mais en pleine croissance, d’autre part, au regard du Brexit... Pourtant, un potentiel retrait du Royaume-Uni est loin d’effrayer la banque d’affaires Rothschild qui, en fine connaisseuse du marché britannique et à l’appui d’une excellente année 2018, souhaite y accélérer son activité en 2019.

Inès Giauffret 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travailler main dans la main"

B. Stangl (Alcatel-Lucent Enterprise) : "Dans un contexte mondial tendu, nos équipes doivent travail...

En tant que directeur financier d'Alcatel-Lucent Enterprise, Bernd Stangl est responsable des finances, de la fiscalité, de la comptabilité, de l'audi...

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Figure incontournable parmi les grands influenceurs économiques de la planète, Virginie Morgon se démarque autant par ses résultats probants à la tête...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

Comment améliorer le recouvrement au niveau de son entreprise ?

En entreprise, les impayés sont plutôt courants et il n’est pas toujours facile d’encaisser 100% de son chiffre d’affaires. Or, les retards de paiemen...

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

E. de Bettignies (Advancy) : "Pour survivre, il est essentiel que les entreprises se transforment"

Avec 230 consultants, 25 associés et dix bureaux dans le monde, Advancy a réalisé, en 2021, 55% de croissance. Quelle est la recette de ce pure player...

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Dans la finance, l’inégalité salariale femmes-hommes ne s’efface pas

Pour les femmes, le secteur de la finance est plus inégalitaire que la moyenne française en termes de rémunération. Des inégalités particulièrement vi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message