Romain Maulin, l’ascensionniste

Fondateur du cabinet Maulin Avocats, Romain Maulin fait partie de la Relève 2021.
Romain Maulin

Fondateur du cabinet Maulin Avocats, Romain Maulin fait partie de la Relève 2021.

Né dans une famille exerçant dans le corps médical, Romain Maulin n’était pas destiné à embrasser la profession d’avocat, en droit de la concurrence qui plus est. Lorsque la question de son orientation se pose, sa conseillère l’incite à se diriger vers une école de commerce. Par esprit de contradiction ou sans doute par intuition, il décide d’emprunter, sans tergiverser, la voie de la faculté. Et c’est en côtoyant les avocats pénalistes de son écosystème familial que lui vient son intérêt pour le métier. Ce passionné de la langue anglaise s’engage alors dans des études de droit français et de droit anglais à Bordeaux, avant de poser ses valises à Londres pour son année de licence. Il y découvre le droit de la concurrence, une révélation.

Une montée en altitude

Fort de sa formation en droit de l’Union européenne à Paris 1 et en droit économique à Science Po Paris, Romain Maulin enchaîne les stages au Secrétariat général pour les Affaires européennes dans la section OCDE, puis au tribunal de première instance des Communautés européennes au Luxembourg. Un parcours marqué par des choix audacieux qui le mènera aux portes des cabinets internationaux de la place parisienne. Très impliqué dans le développement de la clientèle, dans la stratégie marketing mais surtout dans les dossiers à forts enjeux lors de sa collaboration chez Dechert, tout en menant en parallèle des activités de publication et d’enseignement, il comprend rapidement qu’il peut se faire une place dans le milieu. "Grâce à mon parcours, je ne me suis pas senti complètement illégitime." Aiguillé par son sens du business et son flair pour les principales tendances du marché, il fonde sa boutique en 2018. "Une structure que j’ai voulue à la fois artisanale et résolument efficace", confie-t-il. Avec la discrétion et la confidentialité comme credos, l’avocat est pourtant sous le feu des projecteurs un an plus tard grâce à une opération de concentration majeure, en intervenant pour le compte de Biocodex dans le cadre du rachat des laboratoires Iprad devant l’Autorité française de la concurrence.

 Les pieds sur terre

Bien qu’il s’empare de dossiers d’envergure et pour une clientèle bien établie, Romain Maulin continue à s’interroger sur sa crédibilité dans le milieu et sur sa légitimité à conseiller des entreprises qui définissent des enjeux significatifs, avant de conclure qu'en somme, "le défi c’est soi-même." Et ce qui lui plaît le plus dans l’exercice de sa profession, outre le sentiment d’indépendance qu’elle procure, c’est bien cette ouverture à l’introspection. "C’est un métier intellectuel qui, nécessairement, vous questionne de manière intime et permanente." Son humilité, son aptitude à prendre de la hauteur face à l’inconnu font de lui l’avocat qu’il a toujours voulu incarner : celui qui est avant tout à l’écoute de ses clients. 

Pour l’heure, il aspire à voir son cabinet grandir de façon méthodique, rester véritablement indépendant et devenir une référence en droit de la concurrence. "La méthode commence à faire ses preuves et le marché perçoit de mieux en mieux notre valeur", conclut-il. Si pour ses 30 ans, ce féru d’alpinisme s’était fixé comme objectif de gravir le Mont-Blanc, il poursuit aujourd’hui son ascension, les yeux toujours rivés vers le sommet, guidé par une détermination farouche.

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier La Relève 2021

Cette année encore, Décideurs Juridiques a sélectionné 30 avocats en passe de devenir des références dans leur domaine de compétences respectif. Découvrez les portraits de ces étoiles montantes du barreau d'affaires dans la troisième édition de notre dossier La Relève.
Sommaire

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message