Robert Auffray (Schneider Digital) écrit le digital dans un langage unique

Senior Vice-président de Schneider Digital, entité transversale du groupe créée pour garantir des fondements digitaux communs à l’ensemble des métiers du groupe, Robert Auffray met l’accent sur ce besoin de standardisation des processus.
Robert Auffray, Senior Vice President, Schneider Digital

Senior Vice-président de Schneider Digital, entité transversale du groupe créée pour garantir des fondements digitaux communs à l’ensemble des métiers du groupe, Robert Auffray met l’accent sur ce besoin de standardisation des processus.

De la gestion d'un parc informatique à une mission stratégique de transformation de l’entreprise, il y a forcément, derrière l’évolution des directions des systèmes d'information, un orchestrateur à la manœuvre. Dans le cas de Schneider Electric ? Robert Auffray, ingénieur formé à l’Institut polytechnique de Grenoble, qui intègre le groupe en 2017, après quelque 24 ans à monter les échelons chez Procter & Gamble. Entré comme responsable micro-informatique et réseau local du groupe américain en 1992, il quitte en juin 2017 celui de directeur senior informatique Global Business Intelligence pour prendre la vice-présidence informatique France de Schneider. Désormais vice-président senior de Schneider Digital, entité transversale, créée pour garantir des fondements digitaux communs à l’ensemble des métiers du groupe, il met justement l’accent sur ce besoin de standardisation des processus. Si la pandémie a souligné l’urgence d’une plus grande agilité, comment se coordonner lorsque tous les systèmes ne parlent pas le même langage ? 

Reconnu de ses collaborateurs pour ses qualités de  leadership, c’est dans un environnement de Fast-Moving Consumer Goods (FMCG) que Robert Auffray évolue.

Une question d’autant plus prégnante dans une multinationale comme Schneider Electric qui s’est construite en partie par acquisitions, accumulant ainsi des centaines d’applications de gestion différentes. Reconnu de ses collaborateurs pour ses qualités de leadership, c'est dans un environnement de Fast-Moving Consumer Goods (FMCG) que Robert Auffray évolue, s'appuyant pour ses missions sur une organisation transverse basée sur des domaines fonctionnels : avec des équipes mixtes globales/locales, qui progressent vers le mode DevOps et les entités solutions digitales et e-commerce, réunies avec la DSI au sein de la filiale. S’il reconnaît que la transformation prend du temps, il se félicite de travailler dans un groupe dont l’un des leitmotiv est : « Dare to disrupt » [« Osez le point de rupture », Ndlr]. D’où l’accent mis sur la formation, les événements et le développement des compétences, qui permettent autant de renforcer celles des équipes du groupe, que de « désiloter » les services de l’IT ! 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Guide Transformation digitale et Systèmes d'information 2021

Retrouvez l'intégralité de notre édition 2021 dédiée à la transformation digitale et les SI : interviews, portraits, classements et chroniques d'experts.
Sommaire
M. Salmela (Hogan Lovells) : "Nous sommes une équipe unie et pluridisciplinaire dédiée aux industries de santé"

M. Salmela (Hogan Lovells) : "Nous sommes une équipe unie et pluridisciplinaire dédiée aux industrie...

Reconnue sur le marché, l’approche sectorielle du cabinet Hogan Lovells dans le domaine des Sciences de la vie repose sur un esprit d’équipe rare et s...

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Petit à petit, la France rattrape son retard en matière de licornes. La Javaness, Woonoz, e-attestations, laboutiqueofficielle.com : voici quatre star...

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robotisés"

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robot...

En bouclant une levée de fonds de 335 millions d’euros, Exotec, concepteur de robots préparateurs de commandes depuis 2015, devient la 25e licorne fra...

L'agence de communication Antigel sort du rang des entreprises engagées en Pays de Loire

L'agence de communication Antigel sort du rang des entreprises engagées en Pays de Loire

Basée à Nantes et Paris, Antigel, une agence de communication novatrice, qui s’appuie sur une culture collaborative de ses talents avec ses clients, a...

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

L’affaire Tek Fog est un scandale qui fait trembler le gouvernement de Narendra Modi et prouve à quel point, la tech peut servir à manipuler les foule...

Claire Calmejane : la figure de l’innovation de la Société générale

Claire Calmejane : la figure de l’innovation de la Société générale

Directrice de l'innovation de la Société générale, cette figure féminine de l’écosystème IT a développé une solide expérience dans les domaines des no...

P. Lemaire (Servier) : "La valorisation des actifs est particulièrement volatile dans l’univers pharmaceutique"

P. Lemaire (Servier) : "La valorisation des actifs est particulièrement volatile dans l’univers phar...

Le groupe Servier poursuit sa montée en puissance dans le cadre de la recherche contre le cancer. Après avoir acquis la branche oncologie du laboratoi...

Luc Barnaud (BPCE) : de la data à l'échelle industrielle

Luc Barnaud (BPCE) : de la data à l'échelle industrielle

CDO du groupe BPCE, ce polytechnicien passé par Telecom ParisTech, a occupé pendant 17 ans différents postes au sein du groupe Orange, avant de se lan...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte