Retraites : les impacts mitigés de la réforme pour les avocats

La réforme des retraites n’affecterait pas tous les avocats de la même façon. Pour certains, elle serait avantageuse et ce, malgré la hausse des cotisations. Pour les plus modestes, elle pourrait être pénalisante dans la mesure où le minimum de pension serait abaissé.

© Romane Gagnant

Manifestation contre la réforme des retraites du 11 janvier 2020 devant l'Opéra Bastille

La réforme des retraites n’affecterait pas tous les avocats de la même façon. Pour certains, elle serait avantageuse et ce, malgré la hausse des cotisations. Pour les plus modestes, elle pourrait être pénalisante dans la mesure où le minimum de pension serait abaissé.

À l’heure où les avocats sont toujours en grève et jettent leurs robes pour contester la nouvelle réforme des retraites proposée par le gouvernement, une étude confidentielle réalisée par le cabinet EY apporte de nouveaux éléments sur les effets concrets de la réforme envisagée. Citée par Les Echos ce dimanche, cette étude indique des résultats nuancés : d’un côté une hausse avantageuse des pensions pour une partie de la profession, de l’autre une baisse du minimum retraite dommageable pour les avocats les plus modestes. 

Hausse des cotisations et des pensions

EY constate que l’application de la réforme conduirait à une augmentation des cotisations d’un peu plus de 6,5 points, passant de 21,6 % en 2025 à 28,12 % en 2045 (soit le taux de cotisation du régime universel). En revanche, l’étude indique que les pensions pourraient augmenter de 20 %. Elle prend notamment l’exemple d’un avocat gagnant 43 000 euros par an en début de carrière en 2025. Sa cotisation vieillesse serait de 8 200 euros en 2025 (contre 6 700 euros aujourd’hui) puis de 13 800 euros en 2045 (contre 8 800 euros aujourd’hui). Pour ce niveau de cotisation, la pension versée serait de 3 200 euros (contre 2700 euros aujourd’hui). La moitié de cette augmentation serait dû au changement d’assiette car la réforme prévoit que les indépendants devront payer plus de cotisations retraite et moins de CSG. Un autre élément qui pourrait favoriser les avocats : la valeur des points calculée non plus en fonction de l’inflation mais au regard de l’évolution des salaires.

Baisse du minimum de pension

En revanche, les avocats les plus modestes risquent d’être pénalisés par le nouveau système. Le minimum de pension serait d’environ 12 000 euros (contre 17 000 euros actuellement). Dans ce contexte, le gouvernement étudierait un autre mécanisme de redistribution. Il a d’ailleurs rencontré les représentants de la profession ce matin, sans parvenir à débloquer la situation. « En l’état, les mots d’ordre de grève sont donc maintenus. La mobilisation des avocats et leur détermination sont totales » peut-on lire en conclusion d'un communiqué de presse commun du Conseil national des barreaux, dubâtonnier de Paris et de la présidente de la conférence des bâtonniers.

Romane Gagnant

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Une nouvelle SCPI pour Corum AM

Une nouvelle SCPI pour Corum AM

Huit ans après la création de deux SCPI, la société de gestion Corum L’épargne enrichit son offre et fonde Eurion.

Laga devient Deloitte Legal

Laga devient Deloitte Legal

Depuis janvier, le cabinet local Laga a intégré le réseau mondial Deloitte et devient la branche juridique de son activité en Belgique.

Franklin Templeton acquiert Legg Mason

Franklin Templeton acquiert Legg Mason

Une nouvelle méga opération capitalistique vient d’être annoncée dans l'univers de la gestion d'actifs avec le rachat de Legg Mason par Franklin Templ...

CJIP Airbus : autopsie d’une négociation réussie

CJIP Airbus : autopsie d’une négociation réussie

Le 29 janvier dernier, Airbus signait des accords transactionnels avec quatre autorités de poursuite différentes ayant ouvert des enquêtes principalem...

Une journée avec Romain Burnand, fondateur de Moneta Asset Management

Une journée avec Romain Burnand, fondateur de Moneta Asset Management

Le fondateur de Moneta Asset Management, Romain Burnand, nous a ouvert, pendant une journée, les portes de sa société pour mieux faire connaître son t...

Alliance entre Légi Conseils et FV Juriconseils

Alliance entre Légi Conseils et FV Juriconseils

Les cabinets d’avocats Légi Conseils et FV Juriconseils & Associés mettent en commun leurs expertises pour créer le département Légi Conseils Terr...

NeoJusticio, lien entre les huissiers et leurs clients

NeoJusticio, lien entre les huissiers et leurs clients

Après avoir fondé NeoNotario, une marketplace notariale, le jeune entrepreneur Arthur Cassagnau lance NeoJusticio.

Autorité de la concurrence : deux nouvelles nominations

Autorité de la concurrence : deux nouvelles nominations

L’Autorité de la concurrence a désigné deux nouvelles adjointes au chef de son pôle concentrations : Anne-Sophie Delhaise et Géraldine Rousset.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message