Retraites : les impacts mitigés de la réforme pour les avocats

La réforme des retraites n’affecterait pas tous les avocats de la même façon. Pour certains, elle serait avantageuse et ce, malgré la hausse des cotisations. Pour les plus modestes, elle pourrait être pénalisante dans la mesure où le minimum de pension serait abaissé.

© Romane Gagnant

Manifestation contre la réforme des retraites du 11 janvier 2020 devant l'Opéra Bastille

La réforme des retraites n’affecterait pas tous les avocats de la même façon. Pour certains, elle serait avantageuse et ce, malgré la hausse des cotisations. Pour les plus modestes, elle pourrait être pénalisante dans la mesure où le minimum de pension serait abaissé.

À l’heure où les avocats sont toujours en grève et jettent leurs robes pour contester la nouvelle réforme des retraites proposée par le gouvernement, une étude confidentielle réalisée par le cabinet EY apporte de nouveaux éléments sur les effets concrets de la réforme envisagée. Citée par Les Echos ce dimanche, cette étude indique des résultats nuancés : d’un côté une hausse avantageuse des pensions pour une partie de la profession, de l’autre une baisse du minimum retraite dommageable pour les avocats les plus modestes. 

Hausse des cotisations et des pensions

EY constate que l’application de la réforme conduirait à une augmentation des cotisations d’un peu plus de 6,5 points, passant de 21,6 % en 2025 à 28,12 % en 2045 (soit le taux de cotisation du régime universel). En revanche, l’étude indique que les pensions pourraient augmenter de 20 %. Elle prend notamment l’exemple d’un avocat gagnant 43 000 euros par an en début de carrière en 2025. Sa cotisation vieillesse serait de 8 200 euros en 2025 (contre 6 700 euros aujourd’hui) puis de 13 800 euros en 2045 (contre 8 800 euros aujourd’hui). Pour ce niveau de cotisation, la pension versée serait de 3 200 euros (contre 2700 euros aujourd’hui). La moitié de cette augmentation serait dû au changement d’assiette car la réforme prévoit que les indépendants devront payer plus de cotisations retraite et moins de CSG. Un autre élément qui pourrait favoriser les avocats : la valeur des points calculée non plus en fonction de l’inflation mais au regard de l’évolution des salaires.

Baisse du minimum de pension

En revanche, les avocats les plus modestes risquent d’être pénalisés par le nouveau système. Le minimum de pension serait d’environ 12 000 euros (contre 17 000 euros actuellement). Dans ce contexte, le gouvernement étudierait un autre mécanisme de redistribution. Il a d’ailleurs rencontré les représentants de la profession ce matin, sans parvenir à débloquer la situation. « En l’état, les mots d’ordre de grève sont donc maintenus. La mobilisation des avocats et leur détermination sont totales » peut-on lire en conclusion d'un communiqué de presse commun du Conseil national des barreaux, dubâtonnier de Paris et de la présidente de la conférence des bâtonniers.

Romane Gagnant

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Stephenson Harwood crée un département propriété intellectuelle à Paris

Stephenson Harwood crée un département propriété intellectuelle à Paris

Après presque dix-sept ans passés chez FTPA, Boriana Guimberteau rejoint Stephenson Harwood en tant qu’associée pour y lancer un nouveau département e...

Fidal Paris compte six nouveaux associés directeurs

Fidal Paris compte six nouveaux associés directeurs

Dans le but de renforcer ses bureaux de Paris et d’Île-de-France, Fidal nomme, au sein de différentes équipes, six nouveaux directeurs associés : Paul...

D. Charlet (Anacofi) : "Il faut profiter du "bonus image" créé pendant la crise"

D. Charlet (Anacofi) : "Il faut profiter du "bonus image" créé pendant la crise"

Entre vaccination et réouverture de l’économie, le contexte plus favorable de la situation sanitaire est l’occasion de jeter un regard lucide sur le p...

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

Linda Azizi rejoint Arst Avocats

Linda Azizi rejoint Arst Avocats

Arst Avocats annonce l'arrivée de Linda Azizi en qualité d'associée.

Squire Patton Boggs renforce son pôle concurrence

Squire Patton Boggs renforce son pôle concurrence

Squire Patton Boggs renforce son département droit de la concurrence à Paris en accueillant Erling Estellon en qualité d’of counsel.

Nathalie Roret (ENM) : "De la méconnaissance naît la méfiance"

Nathalie Roret (ENM) : "De la méconnaissance naît la méfiance"

Alors qu’aujourd’hui s’ouvrent les états généraux de la justice, Décideurs Juridiques se tourne vers la profession de juge. Nathalie Roret avait créé...

Contentieux des affaires : Solène Delafond crée Delafond Avocats

Contentieux des affaires : Solène Delafond crée Delafond Avocats

Après plusieurs années d’exercice au sein des cabinets Rossi Bordes & Associés et Darrois Villey Maillot Brochier, Solène Delafond prend son indép...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte