Retour en grâce de la perle : Schmittgall augmente son capital

Pour suivre les tendances du marché et profiter d’une reprise post-restructuration, Schmittgall accueille 30 nouveaux actionnaires à l’occasion d’une augmentation de capital. Retour sur les tenants et aboutissants de l’opération.

Pour suivre les tendances du marché et profiter d’une reprise post-restructuration, Schmittgall accueille 30 nouveaux actionnaires à l’occasion d’une augmentation de capital. Retour sur les tenants et aboutissants de l’opération.

Force est de constater que le luxe à la française connaît un essor sans précédent. Cela est particulièrement vrai pour les marques se positionnant sur la gamme du luxe accessible et démocratisé. L’émergence de nouvelles classes de consommateurs, comme celle des générations Y et Z dans les pays développés ou des « nouveaux riches » des pays asiatiques, pousse ce marché, très traditionnel jusqu’ici, à s’adapter à ces nouveaux segments. Le groupe Schmittgall, né de la fusion en 2013 des marques Schmittgall et ThienPo, a bien compris ces enjeux et a su profiter de la pertinence du positionnement de sa marque Pacôma Paris ainsi que d’un retour en grâce de la perle dans le monde de la mode.

L’entreprise a pourtant souffert d’une consommation française en berne, notamment à cause de la crise des « gilets jaunes ». La restructuration qui s’en est suivie a permis au groupe d’obtenir un résultat positif au premier semestre 2019. Au troisième trimestre 2019, le chiffre d’affaire et le résultat  en forte hausse par rapport à l’année précédente, respectivement +67 % et +71 %.

Même si ces chiffres sont de bon augure pour la reprise de l’activité, l’entreprise sera obligée de s’exporter auprès du vivier de consommateurs chinois avec l’ouverture de  deux boutiques à Canton et Shanghai et une association avec les acteurs locaux franchisés. D’autant que 75 % des perles produites dans le monde sont chinoises. Un changement de modèle forcé par les bouleversements du secteur. Pour réussir cette transformation, le géant français de la perle de culture a annoncé augmenter son capital de 11,2 % sous la forme de 30 000 actions de valeur nominale de 4 euros au prix unitaire de 8 euros.  Le 16 janvier, le groupe présente l’opération comme un succès. Celle-ci a pris la forme d’une cession de 23 328 titres, dont l’intégralité du produit a été utilisé pour souscrire à une augmentation de capital.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Laurent Musy (Terreal) : "L’industrie et les sociétés comme les nôtres font partie de la solution"

Laurent Musy (Terreal) : "L’industrie et les sociétés comme les nôtres font partie de la solution"

Président directeur général de Terreal, acteur de référence des matériaux de construction en terre cuite, Laurent Musy a porté de grandes transformati...

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

Dans un environnement économique et financier marqué par la crise de la Covid-19, les sociétés de gestion ont montré une certaine résilience. Si Mirel...

Stéphane Boujnah (Euronext) : "Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gagne"

Stéphane Boujnah (Euronext) : "Quand on a un projet ambitieux avec un plan cohérent et clair, on gag...

Après l’annonce de la signature d’un accord pour l’acquisition du groupe Borsa Italiana, Euronext s’impose encore dans le paysage boursier européen. S...

J.-D. Bachot (Fidelity International) : "L’ESG s’invite dans tous les conseils d’administration"

J.-D. Bachot (Fidelity International) : "L’ESG s’invite dans tous les conseils d’administration"

2020 a confirmé la montée en puissance de la prise en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans les décisions d’investissem...

D'épicier à milliardaire, l'incroyable destin d'Ilson Mateus

D'épicier à milliardaire, l'incroyable destin d'Ilson Mateus

La plus importante introduction en Bourse brésilienne de 2020 est signée Ilson Mateus. Ce self-made-man, parti d’une simple épicerie en 1984, est aujo...

Louis Margueritte (Ciri) : "Le prochain enjeu sera celui de la taille des bilans"

Louis Margueritte (Ciri) : "Le prochain enjeu sera celui de la taille des bilans"

Bras armé de l’État dans l’aide aux entreprises de plus de 400 salariés, le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) voit sa mis...

La crise sanitaire, catalyseur de la digitalisation des acteurs du wealth management ?

La crise sanitaire, catalyseur de la digitalisation des acteurs du wealth management ?

Attendue depuis plusieurs années mais souvent réalisée a minima, la digitalisation du Wealth Management redevient une priorité absolue dans le context...

Inégalités de genre : imposer les femmes à la table des discussions

Inégalités de genre : imposer les femmes à la table des discussions

Les femmes paient le prix fort de la pandémie. Pour limiter le recul déjà constaté en matière d’égalité, le Women’s Forum plaide pour une inclusion pl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte