Retour en grâce de la perle : Schmittgall augmente son capital

Pour suivre les tendances du marché et profiter d’une reprise post-restructuration, Schmittgall accueille 30 nouveaux actionnaires à l’occasion d’une augmentation de capital. Retour sur les tenants et aboutissants de l’opération.

Pour suivre les tendances du marché et profiter d’une reprise post-restructuration, Schmittgall accueille 30 nouveaux actionnaires à l’occasion d’une augmentation de capital. Retour sur les tenants et aboutissants de l’opération.

Force est de constater que le luxe à la française connaît un essor sans précédent. Cela est particulièrement vrai pour les marques se positionnant sur la gamme du luxe accessible et démocratisé. L’émergence de nouvelles classes de consommateurs, comme celle des générations Y et Z dans les pays développés ou des « nouveaux riches » des pays asiatiques, pousse ce marché, très traditionnel jusqu’ici, à s’adapter à ces nouveaux segments. Le groupe Schmittgall, né de la fusion en 2013 des marques Schmittgall et ThienPo, a bien compris ces enjeux et a su profiter de la pertinence du positionnement de sa marque Pacôma Paris ainsi que d’un retour en grâce de la perle dans le monde de la mode.

L’entreprise a pourtant souffert d’une consommation française en berne, notamment à cause de la crise des « gilets jaunes ». La restructuration qui s’en est suivie a permis au groupe d’obtenir un résultat positif au premier semestre 2019. Au troisième trimestre 2019, le chiffre d’affaire et le résultat  en forte hausse par rapport à l’année précédente, respectivement +67 % et +71 %.

Même si ces chiffres sont de bon augure pour la reprise de l’activité, l’entreprise sera obligée de s’exporter auprès du vivier de consommateurs chinois avec l’ouverture de  deux boutiques à Canton et Shanghai et une association avec les acteurs locaux franchisés. D’autant que 75 % des perles produites dans le monde sont chinoises. Un changement de modèle forcé par les bouleversements du secteur. Pour réussir cette transformation, le géant français de la perle de culture a annoncé augmenter son capital de 11,2 % sous la forme de 30 000 actions de valeur nominale de 4 euros au prix unitaire de 8 euros.  Le 16 janvier, le groupe présente l’opération comme un succès. Celle-ci a pris la forme d’une cession de 23 328 titres, dont l’intégralité du produit a été utilisé pour souscrire à une augmentation de capital.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

P. Loustric (Scentys) : "La communication a été essentielle"

Pierre Loustric, président de Scentys, partage son expérience managériale des dernières semaines. Le chef d'entreprise revient également sur sa straté...

B. Guimbal (Hélicoptères Guimbal) : "Je me prépare à une diète salutaire"

B. Guimbal (Hélicoptères Guimbal) : "Je me prépare à une diète salutaire"

Patron de la PME Hélicoptères Guimbal, Bruno Guimbal évoque sa réorganisation dans le contexte de crise sanitaire et son cap pour les années à venir....

J. Ginart (Relais vert) : "La solution se trouve dans le collectif"

J. Ginart (Relais vert) : "La solution se trouve dans le collectif"

Grossiste biologique, Relais vert se compose de 250 salariés sur site. En période de crise sanitaire, l'entreprise s'adapte. Son patron, Jérémie Ginar...

L. Pottier Caudron (Temporis) : "L’économie n’est qu’une succession de crises et de relances"

L. Pottier Caudron (Temporis) : "L’économie n’est qu’une succession de crises et de relances"

Bien s'entourer : l'un des secrets des leaders pour resister à la crise. Laurence Pottier Caudron, présidente fondatrice de Temporis, partage son expé...

Covéa met fin aux négociations avec Exor pour le rachat de PartnerRe

Covéa met fin aux négociations avec Exor pour le rachat de PartnerRe

L’incertitude liée aux conséquences de la pandémie Covid-19 rend difficile la valorisation du réassureur PartnerRe, détenu par la famille Agnelli. Cov...

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

S. Fendler (Altixia) : "Il ne faut pas s’attendre à une baisse drastique des prix de l’immobilier"

Malgré les difficultés économiques provoquées par les mesures de confinements imposées pour enrayer l’épidémie de Covid-19, les sociétés de gestion im...

F. Bieber (Kwanko) : "Cette période de crise exacerbe les émotions"

F. Bieber (Kwanko) : "Cette période de crise exacerbe les émotions"

Entreprise de croissance spécialisée dans la performance marketing, Kwanko a rapidement anticipé la crise. Son patron, François Bieber, revient sur le...

A. Hezez (Richelieu) : "Christine Lagarde fera tout pour maintenir la stabilité économique de l’UE"

A. Hezez (Richelieu) : "Christine Lagarde fera tout pour maintenir la stabilité économique de l’UE"

Contrairement à la crise de 2008, les banques centrales ont répondu de manière rapide et massive face à la crise du coronavirus. Pour assurer leurs rô...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message