Rencontres Private Wealth : quels impacts concrets de DDA sur l’assurance-vie luxembourgeoise ?

L’époque actuelle connaît d’importantes évolutions réglementaires en matière de gestion de fortune et de gestion d’actifs. DDA, Mifid II ou encore Priips amènent clients et professionnels du secteur à se poser des questions nouvelles auxquelles bon nombre de réponses ne sont pas toujours claires. En cette fin d’année, Lombard International organisait ces Rencontres Private Wealth à Paris autour des conséquences de DDA sur l’assurance-vie luxembourgeoise.

© dr

L’époque actuelle connaît d’importantes évolutions réglementaires en matière de gestion de fortune et de gestion d’actifs. DDA, Mifid II ou encore Priips amènent clients et professionnels du secteur à se poser des questions nouvelles auxquelles bon nombre de réponses ne sont pas toujours claires. En cette fin d’année, Lombard International organisait ces Rencontres Private Wealth à Paris autour des conséquences de DDA sur l’assurance-vie luxembourgeoise.

Une rémunération des professionnels dans l’intérêt du client

La directive sur la distribution d’assurance vient d’entrer en vigueur au 1er octobre 2018, laissant plusieurs interrogations en suspens, notamment celles liées à l’application du troisième usage du courtage. Devant une salle comble et plus de 120 participants, Lombard International invitait un panel d’experts à s’exprimer sur ces sujets brûlants d’actualité.

Joël Périé, responsable du pôle Intermédiaires Financiers chez Lombard Odier, Benoist Lombard, président de la CNCGP, David Liebmann, responsable du marché français chez Lombard International, Olivier Roumélian, avocat-associé au Cabinet Artésia et Sébastien Grasset, directeur général de Salamandre AM ont pu livrer leurs points de vue sur l’impact concret de la directive vis-à-vis des professionnels du secteur et des conséquences sur leurs clients.

De l’application de la directive au regard du troisième usage du courtage, au choix - pour le client - entre un fonds d’assurance spécialisé (FAS) ou un fonds interne dédié (FID), les débats ont mis en lumière le fait que bien que le secteur entre dans un nouveau paradigme, il a bien de beaux jours devant lui.

Les débats ont fait ressortir de manière unanime le fait DDA n’interdit pas le paiement des rétrocessions, mais renforce l’obligation de conseil et de suivi tant pour l’enveloppe d’assurance-vie que pour la sélection et le conseil en allocation des sous-jacents, sous la double casquette professionnelle de courtier et de CIF.

C’est en ce sens que vont les convictions des professionnels les plus aguerris. En effet, à l’heure où bon nombre d’acteurs s’inquiètent de la consolidation de la gestion de patrimoine dans son ensemble, d’autres se veulent bien plus confiants. Lombard International compte parmi les rangs de ces entreprises innovantes et tournées vers l’avenir, avec l’implantation récente de son bureau parisien.  

À propos de Lombard International

Acteur mondial majeur de l’assurance-vie luxembourgeoise, la compagnie met depuis vingt-sept ans son savoir-faire au service de clients présentant des caractéristiques complexes. Consciente de l’évolution des enjeux réglementaires, elle s’est bâti une expertise reconnue en matière internationale. Au 31 décembre 2017, l’assureur comptait 41,2 milliards d’euros sous administration, dont 5 milliards d’euros de new business premium, soit une progression de 7,6 % par rapport à 2016.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Revers de fortune pour UBS

Revers de fortune pour UBS

La justice française vient de prononcer une amende record de 3,7 milliards d’euros à l’encontre de la banque suisse UBS pour démarchage bancaire illég...

2018, une année record pour la legaltech

2018, une année record pour la legaltech

La legaltech connaît un record d’investissements en 2018. Elle enregistre une croissance spectaculaire de 713 %.

AGN Avocats rouvre son bureau de Limoges

AGN Avocats rouvre son bureau de Limoges

Après plusieurs rebondissements judiciaires, la cour d’appel de Limoges a tranché en faveur de l’inscription d’AGN Avocats au barreau de la ville.

DAC Beachcroft s’installe à Paris

DAC Beachcroft s’installe à Paris

Le cabinet anglais spécialiste du droit des assurances et du risque industriel Dac Beachcroft crée un bureau à Paris, dirigé par Vladimir Rostan d’Anc...

Benalla en détention : qui sont ses avocats ?

Benalla en détention : qui sont ses avocats ?

Incarcéré à la prison de la Santé le 19 février, Alexandre Benalla compte plus que jamais sur Pierre Haïk et Jacqueline Laffont, ses deux avocats.

Guillaume Aubatier nommé partner en droit immobilier chez King & Spalding

Guillaume Aubatier nommé partner en droit immobilier chez King & Spalding

Guillaume Aubatier intervient notamment pour des investisseurs, des gestionnaires d'actifs, des banques, de grandes entreprises, des family offices et...

Un ancien sénateur arrive chez DGFLA

Un ancien sénateur arrive chez DGFLA

L’ancien sénateur de la Mayenne (2001-2017) et maire de Laval depuis 2014 François Zocchetto est aussi avocat. Il rejoint la firme De Gaulle Fleurance...

Aramis nomme trois counsels

Aramis nomme trois counsels

À Paris, le cabinet Aramis nomme trois nouveaux counsel au sein de différents départements. Ils sont tous trentenaires.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message