Renault-FCA : mariage avorté

Le constructeur italo-américain a retiré sa proposition de fusion avec la marque au losange.

Le constructeur italo-américain a retiré sa proposition de fusion avec la marque au losange.

John Elkann avait prévenu, l’offre de FCA était à prendre ou à laisser. Fiat-Chrysler a annoncé le retrait immédiat, mercredi soir de la proposition de mariage qu’il avait émise auprès de Renault le 27 mai 2019. La veille, le constructeur français, qui devait statuer sur la question, reportait sa décision de cinq jours. Ce délai supplémentaire aurait dû permettre aux actionnaires de Renault, aux premiers rang desquels l’État français et Nissan, de discuter du bien-fondé de ce projet. FCA ne leur aura donc pas laissé ce temps. Le sort de cette offre de fusion déposé neuf jours plus tôt s’est joué dans la nuit du 5 au 6 juin après une soirée rocambolesque au siège de Renault, à Boulogne-Billancourt où seulement vingt minutes après l’annonce du report du vote du CA de Renault, FCA annonçait le retrait de sa proposition.

Nissan, la clé de voûte

Le constructeur nippon, non informé des tractations précédant la demande en mariage entre Renault et Fiat Chrysler, s’est finalement révélé être un élément clé dans cette rupture. L’accord tacite de Nissan était la condition sine qua none exigée par l’État français, principal actionnaire de Renault, pour la réalisation de la fusion entre FCA et la marque au losange. Nissan, qui détient 15 % des parts de Renault, loin d’être enthousiaste à l’idée de cette union entre le Français et l’Italo-américain a cherché à temporiser. Les deux représentants du constructeur nippon présents lors de la longue soirée de négociation au siège de Renault se sont ainsi abstenus de voter. Bien que la majorité des administrateurs présents lors de cette réunion aient été favorable au mariage, Jean-Dominique Sénard, le président de Renault, qui avait pourtant remué ciel et terre pour parvenir à ce rapprochement, a finalement décidé de ne pas forcer le pas. Seule et maigre consolation pour celui-ci : le communiqué de presse de son groupe rappelle que le conseil d’administration « n’a pas été en mesure de prendre une décision en raison du souhait exprimé par les représentants de l’État français de reporter le vote à un conseil ultérieur. » Il sera cependant difficile pour le président de la marque au losange de ne pas porter le chapeau de cet échec. À la suite du retrait de Fiat, le cours de Bourse de Renault a chuté jeudi matin à neuf heures de 8 %.

SA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

Une étude décode les impacts de l’IA en médecine

Une étude décode les impacts de l’IA en médecine

Des économies de plus d'un milliard d'euros par an, des procédures techniques réduites de 90%, des délais de dépistage divisés par deux ou encore une...

G. Karsenti (SAP) : "Nous voulons recruter 3 000 experts SAP sur les trois prochaines années"

G. Karsenti (SAP) : "Nous voulons recruter 3 000 experts SAP sur les trois prochaines années"

À la tête de la filiale française du géant allemand SAP, le spécialiste de l’ERP, Gérald Karsenti revient sur le plan d’investissement et de dépenses...

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l’IoT"

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l...

En charge du digital et des systèmes d’information du groupe Engie, Yves Le Gélard revient sur les effets de la crise sanitaire, la stratégie multi-cl...

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Fille du fondateur du distributeur de matériel électrique Sonepar, Marie-Christine Coisne-Roquette cultive le secret et l’ambition. Depuis qu’elle en...

Comment Netflix a conquis le monde

Comment Netflix a conquis le monde

Le saviez-vous ? Netflix représente 15% du trafic internet mondial. La plateforme spécialisée dans la vidéo à la demande compte aujourd’hui plus de 20...

A.Dubey (L’Oréal ) : "La personnalisation est l'avenir de la beauté"

A.Dubey (L’Oréal ) : "La personnalisation est l'avenir de la beauté"

Chief Digital et Marketing Officer du groupe L’Oréal, Asmita Dubey porte, en tant que membre du comité exécutif, les enjeux de transformation digitale...

Televisa-Univision : le streaming prend l’accent latino

Televisa-Univision : le streaming prend l’accent latino

Pour les médias traditionnels, l’heure est plus que jamais à la concentration qui apparaît comme le seul moyen de faire face à l’offensive de Netflix...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte