Rémunération : mode d'emploi

Si les avocats sont nombreux à affirmer leur appartenance à une grande profession du droit, l'unité affichée s'arrête là où commence la lecture du bulletin de paie.

Si les avocats sont nombreux à affirmer leur appartenance à une grande profession du droit, l'unité affichée s'arrête là où commence la lecture du bulletin de paie.

Les trois systèmes de rémunération

Le système « eat what you kill »(littéralement « mange ce que tu tues ») repose sur une rémunération des associés selon leur rendement personnel. C’est un système méritocratique que l’on retrouve essentiellement dans les petites structures et chez les firmes américaines à très forte rentabilité.

Le lockstep est un système où la rémunération évolue tout au long de la carrière de l’avocat. À ancienneté égale, tous les associés gagnent le même montant. Ce mécanisme égalitaire reste l’apanage du Magic Circle anglais, même s’il est en voie de raréfaction.

Le système mixte ou à points : à mi-chemin entre le lockstep et le « eat what you kill », ce modèle est également très ré- pandu sur le marché. Chaque opération rapporte des points. Ainsi l’associé percevra « x » points du fait de son intervention sur un dossier et il en touchera « y » pour avoir été à l’origine d’un autre dossier. Il s’agit surtout de créer un modèle de ré- partition adapté à la structure: on peut dire qu’il existe autant de systèmes mixtes qu’il existe de cabinets.

Brut ou net ?

Pour l’ensemble de nos grilles de rémunérations, les montants cités correspondent à des rétrocessions « brutes » de charges. Pour obtenir le montant net, il faudra déduire environ 35 % de la somme pour les collaborateurs. En ce qui concerne les associés, le système est complexe puisqu’il inclut le RSI, les cotisations ordinales, les Urssaf, etc. Il est également lié à la nature du traitement, selon qu’il s’agit de rémunération ou de dividendes.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Enquête sur la rémunération des professions du droit

Ce dossier sur la rémunération est le fruit de plusieurs années de travail auprès des professionnels du droit. Son objectif : apporter un éclairage sur les disparités qui existent au sein de l’écosystème. Prévisibles car liées à la taille et au secteur de l’entreprise dans le cas des fonctions juridiques, celles-ci se révèlent subtiles et particulièrement importantes au sein des cabinets d’avocats. Cette étude menée auprès des cabinets et des professionnels du recrutement permet en effet de distinguer des rémunérations qui n’ont d’autres points communs que l’intitulé du poste du professionnel considéré. Dans un souci de confidentialité, la rédaction s’est refusée à divulguer les noms des firmes qui nous ont aimablement fourni des informations que nous savons sensibles. Pour autant, nous avons pris le parti de segmenter le marché en huit catégories représentant selon nous l’essentiel des cabinets d’affaires qui animent aujourd’hui le marché français. Éternel work in progress, cette enquête est la première du genre et sera régulièrement mise à jour à mesure qu’évolue le marché du droit.
Sommaire

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte