« Réinventer Paris » : opus II

La Ville de Paris lance la seconde édition de l’appel à projets urbains innovants qui a pour ambition de préfigurer la capitale de demain. Après avoir échafaudé des propositions toutes de hauteur et de verdure dans le premier opus, les architectes et promoteurs plancheront cette fois-ci sur les sous-sols parisiens.

© Jacques Leroy

Le tunnel des Tuileries fait partie des 34 sites de l'appel à projets

La Ville de Paris lance la seconde édition de l’appel à projets urbains innovants qui a pour ambition de préfigurer la capitale de demain. Après avoir échafaudé des propositions toutes de hauteur et de verdure dans le premier opus, les architectes et promoteurs plancheront cette fois-ci sur les sous-sols parisiens.

« Bien loin d’un Paris vitrifié par la nostalgie, ou à l’inverse noyé dans l’uniformité de la mondialisation libérale, c’est un Paris vivant, rayonnant, optimiste et conquérant que ces projets font émerger », se félicitaient Anne Hidalgo, maire de Paris et Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme, à la désignation des vingt-trois projets lauréats de la première édition de « Réinventer Paris » en février 2016. Lancé en novembre 2014, ce concours, ouvert aux candidats du monde entier leur proposait carte blanche pour imaginer de nouvelles manières d’habiter, de travailler ou de commercer. Ceci, sur des sites propriétés de la mairie ou de ses partenaires, bailleurs sociaux et aménageurs. Afin de sortir radicalement Paris de son image de ville musée, l’idée était de faire phosphorer des équipes pluridisciplinaires, mêlant architectes et promoteurs ainsi qu’artistes, paysagistes ou encore collectifs de citoyens. Les lauréats sont aujourd’hui entrés dans une phase de mise en œuvre et le dispositif, qui a suscité l’engouement, a donné lieu à la création d’appels à projets urbains similaires. Sur le même principe a été lancé « Réinventer la Seine », pour réaménager les bords du fleuve ainsi qu’« Imaginons la métropole », concernant cette fois le périmètre élargi du Grand Paris. Un appel à projets « Réinventer Paris II » était attendu et les modalités ont été dévoilées le 23 mai dernier. La particularité de cette seconde édition sera d'explorer le potentiel des sous-sols parisiens.


Dans les interstices et les mystères urbains

« Avec "Réinventer Paris I", nous avons voulu confronter l’urbanisme aux grandes mutations du XXIe siècle et faire interagir des mondes qui travaillaient trop peu ensemble. "Réinventer Paris II" s’intéresse à une nouvelle dimension de la ville : ses souterrains », explique Jean-Louis Missika. Anciens parkings ou bains-douches, tunnels désaffectés, stations de métro fantômes… Les trente-quatre sites sélectionnés vont demander « une grande dose d’imagination », selon l’adjoint à l’urbanisme. « L’imaginaire urbain a toujours fait du souterrain un lieu de mystère et de poésie », ajoute-t-il en précisant que cet appel à projets va « insuffler de la magie aux interstices urbains ». Contrairement à « Réinventer Paris I » où plusieurs lauréats ont privilégié une mixité d’usages, mêlant dans un même édifice bureaux, hôtels et logements, il ne pourra être question d’habitations dans les propositions du nouveau concours. La loi interdit en effet de dormir en sous-sol. Aux côtés de ses partenaires, la RATP, la SNCF, Renault ou encore Paris Habitat, la Ville de Paris est en attente de projets à vocation culturelle, festive, sportive ou même commerciale. Architectes et promoteurs sont invités à se constituer en équipes et à livrer « leurs manifestations d'intérêt » jusqu'au 15 novembre prochain. 
 

L. S.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Grand Paris : une transformation multisectorielle

Que ce soit au niveau économique, environnemental ou architectural, le Grand Paris s'affirme en 2017 comme le sujet à suivre de près. Les professionnels de l'immobilier, des infrastructures et de la construction participent très largement à la reconfiguration de ce territoire. Dans le même temps, les acteurs publics et institutionnels organisent les compétences de la Métropole et de la Région-Capitale.
Sommaire La Société du Grand Paris se réorganise Grand Paris Express : le projet de la ligne 18 franchit une étape symbolique OIRPC signe un partenariat avec La Française pour développer la foncière « Grand Paris » Thierry Dallard : "Le collectif, c’est la condition absolue de la réussite du Grand Paris Express" Le Grand Paris en ordre de bataille Paris 2024 : un booster pour les infrastructures Un smartgrid à Paris Nouvel obstacle pour le CDG Express Réunir professionnels de l’urbanisme et étudiants : la chaire « Aménager le grand Paris »
Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Jorge Moll Filho : l’hôpital mais pas la charité

Des services publics déficients et une classe moyenne supérieure nombreuse. Le Brésil présente la configuration idéale pour se lancer dans la santé pr...

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

D. Fleury (MACIF) : "La crise a accéléré notre transformation digitale"

Didier Fleury accompagne depuis deux ans la transformation numérique de la Macif, société d’assurance mutuelle française.  Un défi de taille pour cett...

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte