Réchauffement climatique : les nouveaux enjeux des investisseurs

La prise de conscience collective des problématiques liées à l’environnement n’épargne pas l’immobilier d’entreprise ni ses acteurs. La Banque d’Angleterre a dressé une liste des risques globaux associés au réchauffement climatique, qu’elle compartimente en trois catégories : physique, transitoire et de responsabilité. Le groupe Savills s’est attaché à en décrire les applications au sein du secteur immobilier. Explications.

La prise de conscience collective des problématiques liées à l’environnement n’épargne pas l’immobilier d’entreprise ni ses acteurs. La Banque d’Angleterre a dressé une liste des risques globaux associés au réchauffement climatique, qu’elle compartimente en trois catégories : physique, transitoire et de responsabilité. Le groupe Savills s’est attaché à en décrire les applications au sein du secteur immobilier. Explications.

Le risque physique

Il couvre les coûts économiques des catastrophes naturelles, dont la fréquence et la violence pourraient s’accroître, favorisées par le changement climatique. Inondations, tempêtes et variations de températures notamment, affectent les bâtiments. Pour y remédier, des mesures de protection des actifs semblent inévitables et l’examen de la menace indispensable. Évaluer les différents coûts (assurances, entretien...) relatifs aux aléas qu’encourt un actif apparaît donc judicieux dans le cadre d’un investissement.

Le risque transitoire

Il s’agit là du risque généré par la volonté d’une économie plus vertueuse. Dans une industrie calquée sur l’utilisateur et ses exigences, il faut se mettre dans la peau du client, aux exigences toujours plus vertes et plus durables. Les références environnementales d’un actif s’insinuent de plus en plus au sein de la longue liste des préoccupations du locataire. Les bâtiments qui n’assurent pas les critères élémentaires de développement durable et de transition écologique pourraient se retrouver boudés par une demande toujours plus exigeante sur ces aspects. Il est donc de la responsabilité de l’investisseur ou du propriétaire de s’attacher à examiner ces critères dans leurs recherches, leurs arbitrages ou leurs mises aux normes. Sophie Chick, head of department, Savills World Research, témoigne : "Développer et posséder des actifs durables participe à l’amélioration de la réputation de l’investisseur, tout en comportant des avantages financiers non négligeables."

Le risque de responsabilité

Dans le cadre d’une cession, il est crucial de déclarer l’exposition d’un bien à tout risque d’ordre climatique. En cas d’accident, l’acquéreur pourra se retourner contre le vendeur au titre de la responsabilité de ce dernier. En attendant que l’obligation d’un rapport sur le risque climatique ne devienne obligatoire, la réalisation d’un reporting minutieux et exhaustif est vivement conseillée au vendeur, au même titre que sa lecture pour ce qui concerne l’investisseur.

"Dans le cadre d’une cession, il est crucial de déclarer l’exposition d’un bien à tout risque d’ordre climatique"

Un nouvel environnement

La maîtrise du risque constitue l’un des fondements de l’investissement en immobilier d’entreprise. L’analyse de ceux liés au changement climatique s’ajoute à celle de la gageure économique, de l’incertitude du marché ou des aléas en matière de crédit. Une vision globale, intégrant ces phénomènes nouveaux, facilitera la quête d’un portefeuille verdoyant et durable.

Alban Castres

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sobriété : comment en faire Plus ?

Sobriété : comment en faire Plus ?

A4MT lance un programme inédit de recherche : Promouvoir les usages soutenables (Plus), en partenariat avec le Shift Project. L’objectif : recenser et...

Telaqua : la start-up qui coule de source

Telaqua : la start-up qui coule de source

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Telaqua.

Canicule : parlons climat, pas météo

Canicule : parlons climat, pas météo

Pour faire face au réchauffement climatique, le dernier rapport du Giec recommande, entre autres, le remplacement des énergies fossiles, la limitation...

A.K Amadou (OYA) : "Le continent africain, ce géant et nain électrique"

A.K Amadou (OYA) : "Le continent africain, ce géant et nain électrique"

Appelé à juste titre le "continent des paradoxes" par Christine Heuraux, l’Afrique possède des ressources naturelles capables de faire face aux besoin...

Dimitri Boulte nommé directeur général de SFL

Dimitri Boulte nommé directeur général de SFL

Dimitri Boulte a été nommé directeur général de SFL. Anciennement directeur général délégué, il succède à Nicolas Reynaud qui poursuivra d'autres proj...

French Tech Green20 : la promotion 2022 dévoilée

French Tech Green20 : la promotion 2022 dévoilée

Comment réconcilier technologie et écologie ? Les vingt-deux start-up de l’écosystème greentech français, sélectionnées dans le cadre de la deuxième é...

La lutte contre le greenwashing arrive aux portes de la finance

La lutte contre le greenwashing arrive aux portes de la finance

La France l’a inscrit dans le champ des pratiques commerciales trompeuses, l’Union européenne peaufine ses textes, la justice allemande a franchi l’ét...

Buildrz : changer la donnée

Buildrz : changer la donnée

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Buildrz.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message