Réchauffement climatique : les nouveaux enjeux des investisseurs

La prise de conscience collective des problématiques liées à l’environnement n’épargne pas l’immobilier d’entreprise ni ses acteurs. La Banque d’Angleterre a dressé une liste des risques globaux associés au réchauffement climatique, qu’elle compartimente en trois catégories : physique, transitoire et de responsabilité. Le groupe Savills s’est attaché à en décrire les applications au sein du secteur immobilier. Explications.

La prise de conscience collective des problématiques liées à l’environnement n’épargne pas l’immobilier d’entreprise ni ses acteurs. La Banque d’Angleterre a dressé une liste des risques globaux associés au réchauffement climatique, qu’elle compartimente en trois catégories : physique, transitoire et de responsabilité. Le groupe Savills s’est attaché à en décrire les applications au sein du secteur immobilier. Explications.

Le risque physique

Il couvre les coûts économiques des catastrophes naturelles, dont la fréquence et la violence pourraient s’accroître, favorisées par le changement climatique. Inondations, tempêtes et variations de températures notamment, affectent les bâtiments. Pour y remédier, des mesures de protection des actifs semblent inévitables et l’examen de la menace indispensable. Évaluer les différents coûts (assurances, entretien...) relatifs aux aléas qu’encourt un actif apparaît donc judicieux dans le cadre d’un investissement.

Le risque transitoire

Il s’agit là du risque généré par la volonté d’une économie plus vertueuse. Dans une industrie calquée sur l’utilisateur et ses exigences, il faut se mettre dans la peau du client, aux exigences toujours plus vertes et plus durables. Les références environnementales d’un actif s’insinuent de plus en plus au sein de la longue liste des préoccupations du locataire. Les bâtiments qui n’assurent pas les critères élémentaires de développement durable et de transition écologique pourraient se retrouver boudés par une demande toujours plus exigeante sur ces aspects. Il est donc de la responsabilité de l’investisseur ou du propriétaire de s’attacher à examiner ces critères dans leurs recherches, leurs arbitrages ou leurs mises aux normes. Sophie Chick, head of department, Savills World Research, témoigne : "Développer et posséder des actifs durables participe à l’amélioration de la réputation de l’investisseur, tout en comportant des avantages financiers non négligeables."

Le risque de responsabilité

Dans le cadre d’une cession, il est crucial de déclarer l’exposition d’un bien à tout risque d’ordre climatique. En cas d’accident, l’acquéreur pourra se retourner contre le vendeur au titre de la responsabilité de ce dernier. En attendant que l’obligation d’un rapport sur le risque climatique ne devienne obligatoire, la réalisation d’un reporting minutieux et exhaustif est vivement conseillée au vendeur, au même titre que sa lecture pour ce qui concerne l’investisseur.

"Dans le cadre d’une cession, il est crucial de déclarer l’exposition d’un bien à tout risque d’ordre climatique"

Un nouvel environnement

La maîtrise du risque constitue l’un des fondements de l’investissement en immobilier d’entreprise. L’analyse de ceux liés au changement climatique s’ajoute à celle de la gageure économique, de l’incertitude du marché ou des aléas en matière de crédit. Une vision globale, intégrant ces phénomènes nouveaux, facilitera la quête d’un portefeuille verdoyant et durable.

Alban Castres

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Ÿnsect : la foodtech qui fait le buzzzz

Ÿnsect : la foodtech qui fait le buzzzz

Fondée en 2011, Ÿnsect veut révolutionner l’alimentation humaine, végétale et animale en transformant les insectes en ingrédients premium. Une solutio...

Rémi Tardivo rejoint Paris La Défense comme directeur général adjoint

Rémi Tardivo rejoint Paris La Défense comme directeur général adjoint

Auparavant secrétaire général de Grand Paris Aménagement, Rémi Tardivo a rejoint Paris La Défense le 22 novembre dernier en qualité de directeur génér...

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l’IoT"

Y.Le Gélard (Engie) : "Ce qui tire le digital dans l’énergie aujourd’hui, c’est le temps réel donc l...

En charge du digital et des systèmes d’information du groupe Engie, Yves Le Gélard revient sur les effets de la crise sanitaire, la stratégie multi-cl...

La logistique regagne la ville

La logistique regagne la ville

La crise sanitaire a mis en évidence la nécessité de la logistique dans l’économie française et, par voie de conséquence, de la logistique urbaine dan...

La révolution du partage B2B

La révolution du partage B2B

Dans un rapport pour le think tank Terra Nova, Navi Radjou, conseiller en innovation et leadership, explore le potentiel d’une économie du partage int...

Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Mobilité électrique : ce que pensent les Français

Une étude publiée par l’Ifop, en partenariat avec Ovo Energy France, interroge les Français sur la transition vers les mobilités alternatives. Et démo...

Charrel & Associés : écouter, partager, résoudre

Charrel & Associés : écouter, partager, résoudre

Experts reconnus du droit public, Charrel & Associés accompagne ses clients depuis plus de vingt-cinq ans dans la gestion stratégique de leur acti...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte