Rachida Dati : la stratégie du noyau dur

C’était officieux, c’est désormais officiel : Rachida Dati sera la candidate LR à la mairie de Paris. Le plus dur commence pour la maire du VIIe arrondissement.

C’était officieux, c’est désormais officiel : Rachida Dati sera la candidate LR à la mairie de Paris. Le plus dur commence pour la maire du VIIe arrondissement.

Le 6 octobre, LR a tranché: c’est Rachida Dati qui tentera de déloger Anne Hidalgo de son siège de maire de Paris. Elle a été préféré à Marie-Claire Carrère-Gée. Le maire du VIe arrondissement Jean-Pierre Lecoq a retiré sa candidature mi-octobre pour dénoncer « un choix déjà arrêté dès cet été ». Un choix par défaut pour certains, une candidature évidente pour d’autres. Et une ligne politique offensive.

Limiter la casse

À l’heure où les élus de droite en lice pour les municipales cherchent à masquer leur étiquette ou à passer des alliances, notamment avec LREM, il semblerait que la stratégie de Rachida Dati soit différente. L’ancienne ministre de la Justice revendique l’appartenance à son parti et insiste pour que celui-ci présente des candidatures autonomes dans chaque arrondissement.

À l'heure où les candidats masquent leurs étiquettes, Rachida Dati revendique l'appartenance à son parti

Un choix osé dans la mesure où LR recueille de moins en moins de voix dans la capitale. Ainsi, lors de l’élection présidentielle, François Fillon a été largement devancé par Emmanuel Macron. Aux élections européennes, François-Xavier Bellamy n’a recueilli que 10,2% des suffrages, tandis-que la liste macroniste écrasait la concurrence dans les quartiers de l’ouest parisien, bastions de LR (avec notamment 48% dans le VIIe arrondissement, fief de Rachida Dati).

Pour LR, l’enjeu principal sera de « limiter la casse » et de garder certaines mairies d’arrondissement. Selon les premières estimations, la victoire de la liste Dati semble improbable et réaliser un score similaire à celui des municipales de 2014 (35% pour Nathalie Kosciusko-Morizet) s’avérera difficile. Rachida Dati est pourtant prête à relever le défi. Ce qui suppose de rassembler au-delà de son propre camp.

Éparpillement ?

C’est donc logiquement que la première prise de parole de la candidate a pris la forme d’un appel à «une dynamique large de rassemblement comme nous avons su le faire à Paris du temps de Jacques Chirac ». Il lui faudra pour cela gommer une image clivante « d’ultra sarkozyste ». Son équipe de campagne prépare une alliance avec Libres, le mouvement de Valérie Pécresse. Celui-ci a investi Pierre Liscia comme tête de liste dans la capitale. Un candidat qui revendique « une proximité politique avec Rachida Dati » et qui « souhaite créer une relation de partenariat, un accord avec les Républicains ». En revanche, le député "Agir la droite constructive" Pierre-Yves Bournazel devrait garder son indépendance.

Autre chantier : rassembler dans son propre camp. Ainsi, le maire du Vie arrondissement Jean-Pierre Lecoq a marqué son désaccord avec Rachida Dati arguant que « des listes purement LR dans tous les arrondissements, c’est la défaite assurée à Paris ». L’équipe de campagne de Rachida Dati devra donc faire preuve de diplomatie pour éviter les défections telles que celles de Florence Berthout maire LR du Ve arrondissement de Paris qui a quitté le parti en juin,ou, Delphine Bürkli maire du IXe, qui fait désormais campagne sous les couleurs de Benjamin Griveaux, candidat LREM.

Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les bouchers, premiers communistes de France !

Les bouchers, premiers communistes de France !

Le communiste Fabien Roussel fait les yeux doux aux amateurs de viande et aux bouchers. Une stratégie qui est pertinente, en témoignent certains épiso...

La tech se toque des politiques

La tech se toque des politiques

Anciens ministres et hauts fonctionnaires sont dans le viseur des grands groupes de la tech qui recrutent de plus en plus ce type de profil. Un mariag...

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Éric Zemmour : Python au pays de Socrate

Nombreux propos d’Éric Zemmour suscitent, sciemment ou non, la polémique. Si la sortie sur les élèves handicapés a été abondamment commentée ce week-e...

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Anne Hidalgo : que contient son programme économique et fiscal ?

Hausse du Smic, égalité salariale, fiscalité verte, âge de départ à la retraite, politique industrielle… Voici les principales propositions contenues...

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle de nos diasporas"

Wilfrid Lauriano do Rego (CPA/KPMG) : "L’ambition de notre diplomatie économique passera par celle d...

Dès son arrivée au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a voulu impulser un renouveau de la relation avec le continent africain, notamment par la création...

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

L’affaire Tek Fog est un scandale qui fait trembler le gouvernement de Narendra Modi et prouve à quel point, la tech peut servir à manipuler les foule...

Ensemble Citoyens, quand la macronie se met en marche pour 2022

Ensemble Citoyens, quand la macronie se met en marche pour 2022

Pour tenter de garder sa place à l’Élysée, Emmanuel Macron compte se reposer sur une alliance plus large que LREM. Voici les mouvements qui, pour le m...

À gauche, fini de rire !

À gauche, fini de rire !

Naguère partisane de l'humour et de la caricature, la gauche, sous influence de la pensée anglo-saxonne se met à soutenir les censeurs et les bigots....

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte