R. Stucchi (Russell Investments France): "Le groupe s’engage à gérer ses portefeuilles neutres en carbone d’ici à 2050 "

S’appuyant sur un héritage de 85 ans d’innovation, Russell Investments travaille chaque jour à offrir une forte valeur ajoutée à ses clients. Riccardo Stucchi, Country Manager France chez Russell Investments nous présente la société ainsi que les récentes mesures prises pour atteindre son objectif zéro émission nette de carbone d’ici à 2050.
Riccardo Stucchi, Responsable chez Russell Investments France

S’appuyant sur un héritage de 85 ans d’innovation, Russell Investments travaille chaque jour à offrir une forte valeur ajoutée à ses clients. Riccardo Stucchi, Country Manager France chez Russell Investments nous présente la société ainsi que les récentes mesures prises pour atteindre son objectif zéro émission nette de carbone d’ici à 2050.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter Russell Investments en quelques mots ?  

Riccardo Stucchi. Avec 274 milliards d’euros d’encours sous gestion (au 31 mars 2021), Russell Investments est l’un des leaders mondiaux dans la mise en place de solutions et de services d’investissement. La société de gestion se distingue par son modèle et sa plateforme mondiale en architecture ouverte, qui permettent de répondre aux attentes des clients en matière de recherche de performance, de maîtrise des risques et de réduction des coûts. Ceux-ci peuvent ainsi s’appuyer sur les infrastructures et les compétences de Russell Investments en fonction de leurs besoins : la recherche sur les marchés et l’allocation d’actifs, la recherche sur les gérants, les capacités de gestion et de construction de portefeuilles multi-stratégies et les capacités d’implémentation. Présent en France depuis 1994, Russell Investments France dispose du statut de société de gestion française agréée à l’AMF depuis 2012. Avec dix collaborateurs, Russell Investments France gère plus de 13 milliards d’euros d’actifs sur des stratégies multi-actifs et overlay. 

Comment Russell Investments perçoit-il la reprise pour les prochains mois ?  

Nous restons convaincus que les conditions économiques actuelles permettent la poursuite de la progression des marchés. En effet, nous estimons à 40% que le scénario économique sera fortement haussier et à 50% que les indices resteront stables au cours des prochains mois. À l’inverse, nous estimons à 10% la probabilité qu’un scénario extrêmement pessimiste se matérialise. Pour nous, le futur est prometteur, que ce soit en termes macroéconomique, de valorisation, de sentiment de marché, de flux ou du positionnement des banques centrales. La volatilité des marchés qui se situe autour de 16 de VIX (Index) est historiquement faible même si nous prévoyons plus de volatilité dans les mois à venir. Chez Russell Investments, nous privilégions le marché actions internationales, plus particulièrement les États-Unis et les marchés asiatiques dont la Chine.  

Russell Investments a annoncé son objectif zéro émission nette de carbone en avril dernier, quelles mesures avez-vous mises en place ?  

Le groupe s’engage à gérer ses portefeuilles neutres en carbone d’ici à 2050, un objectif que nous prenons au sérieux. Russell Investments s’efforcera de faire évoluer son approche d’investissement et de prendre les mesures nécessaires pour atteindre cet objectif zéro émission nette, tout en continuant à remplir ses obligations fiduciaires envers ses clients.

"Un objectif que nous prenons au sérieux"

Cette initiative est au cœur de notre stratégie depuis de nombreuses années. En effet, nous avons démarré notre engagement d’investisseur responsable en 2009 en étant signataires des Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations unies. D’autres initiatives ont suivi comme le Carbon Disclosure Project (CDP) et l’Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC) en 2015, initiative internationale pour sensibiliser au changement climatique. 

Aujourd’hui, l’ISR et l’ESG sont au cœur des démarches des entreprises, quelle est la spécificité de vos portefeuilles ?  

Russell Investments possède une équipe de 37 analystes qui intègrent l’analyse ESG dans leur processus de sélection. Ces analystes travaillent étroitement avec les gérants d’actifs pour évaluer tant l’organisation interne des sociétés de gestion en matière d’ESG que l’intégration des critères extra-financiers dans leur processus d’investissement. Étant un acteur majeur en multigestion, il est essentiel d’analyser la stratégie et l’approche ISR de nos pairs. Russell Investments se concentre sur la construction de portefeuilles générant une valeur durable à long terme.   

Pouvez-vous nous parler des principaux enseignements que vous retenez de votre dernière enquête ESG ?  

Pour réaliser cette étude, nous avons interrogé 400 sociétés de gestion représentant plus de 15 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, ce qui constitue un panel significatif. Parmi ces sociétés de gestion, 32 étaient européennes et 13 françaises, nous permettant d’être au plus proche de nos investisseurs. Cette étude nous a révélé que l’Europe est leader dans ce domaine avec 97% des gérants d’actifs qui intègrent les facteurs ESG à leur processus d’investissement. 90% des sociétés européennes possèdent une équipe dédiée contre 36% aux États-Unis mais nous constatons une réelle progression des autres régions, notamment aux États-Unis, grâce au déploiement de moyens humains, technologiques et une approche d’analyse systématique. 

Il vous reste vingt-neuf ans pour atteindre votre objectif, quelles actions mettez-vous en place en tant qu’acteur de la multigestion ?  

Nous travaillons dans trois directions, la première est l’ESG en ayant pour objectif la réduction de CO2 de 50% associée à une réduction de 50% des réserves fossiles. À cela s’ajoute une hausse des énergies vertes tout en augmentant la note ESG globale au sein de nos portefeuilles, et ce par rapport au marché. Cette combinaison nous permet d’obtenir un portefeuille unique. Nous adoptons une approche "best in class". Russell Investments dialogue avec les différentes sociétés de gestion pour les inciter à adopter les meilleures pratiques. En leur attribuant une note ESG allant de 1 à 5, nous pouvons distinguer les meilleures, et inciter les autres à s’améliorer.   

Parmi vos actifs gérés, quelle est la part d’actifs sans carbone ?  

Russell Investments suit son processus d’investissement responsable basé sur la recherche ESG propriétaire et les critères de durabilité-matérialité du SASB (Sustainability Accounting Standards Board). La part de nos encours sans carbone représente environ 20% de nos encours globaux, soit 50 milliards d’euros sur les 274 milliards d’euros d’encours sous gestion.  

Pouvez-vous nous parler du groupe de travail mondial mis en place ?  

Russell Investments est représenté dans trente pays et est présent en France depuis plus de 25 ans. Notre responsabilité globale de gestion de nos portefeuilles neutres en carbone doit être adaptée aux contraintes locales des pays, ce qui constitue toute la difficulté de l’exercice : être à la fois global et local. Russell Investments a rejoint la nouvelle alliance de gérants d’actifs Net Zero Asset Managers Initiative visant la neutralité carbone pour 2050. Pour accélérer ces efforts, Russell Investments ajoute des ressources supplémentaires et met en place un groupe de travail mondial pour développer un plan de transition vers des émissions zéro carbone. Ce groupe de travail fixe des objectifs en collaboration avec les clients du monde entier et s'appuie sur les meilleures pratiques établies. Il se concentre également sur le programme d'actionnariat actif de la société, dont la gestion de l'environnement et le reporting des risques climatiques, qui sont les principaux piliers de cet engagement. En outre, les membres de ce groupe de travail collaboreront avec d'autres entreprises alignées sur l'initiative Net Zero Asset Managers afin d'aider à développer des cadres de meilleures pratiques au sein de l'industrie.   

Avez-vous un objectif de neutralité carbone pour vos activités commerciales ?  

En plus de son engagement sur l’objectif zéro émission nette de carbone au sein de ses portefeuilles d'investissement, Russell Investments aura le même objectif pour ses activités commerciales. Nous nous imposons les mêmes normes que les entreprises dans lesquelles nous investissons en nous engageant à ce que nos activités commerciales mondiales soient neutres en carbone d'ici à la fin de la décennie.

 "Les pratiques ESG faisant partie intégrante de la construction de nos portefeuilles"

Nous mettons en avant certaines stratégies d’investissement responsable et participons de plus en plus à des appels d’offre qui présentent une approche responsable. Nous communiquons désormais davantage sur cette thématique, avec des retours positifs des investisseurs. Nous continuons à travailler sur notre gamme de fonds et devons faire preuve de flexibilité sur nos mandats. Nos convictions profondes permettent d’apporter de la valeur, les pratiques ESG faisant partie intégrante de la construction de nos portefeuilles.  

Propos recueillis par Juliette Woods 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Après plus de trois mois d'enquête, la rédaction de Décideurs a le plaisir de vous partager ses classements des meilleurs professionnels en matière de...

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Avocate spécialiste en droit du travail et de la sécurité sociale, Rosine de Matos est nommée counsel au sein du département social du cabinet Aston A...

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Le cabinet belge Altius renouvelle sa direction et nomme Valérie Struye general manager. Il sera pour la première fois dirigé par un professionnel san...

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

Mardi 22 juin, le Parlement européen et les gouvernements des 27 ont conclu un accord provisoire sur la directive CSRD, qui prévoit de nouvelles règle...

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Le réseau d’avocats d’affaires Room Avocats accueille Gwendoline Cattier à la tête de sa pratique distribution concurrence. L’avocate est passée par c...

Google et droits voisins : la conclusion

Google et droits voisins : la conclusion

Après deux ans de tractations entre Google et l’Apig et une amende de 500 millions d’euros, le dossier des droits voisins est désormais clos pour la f...

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Le cabinet indépendant présent à l’international UGGC Avocats consolide son bureau de Marseille grâce à l’arrivée d’un nouvel associé spécialiste du d...

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Depuis seize ans, Winifrey Caudron évolue au sein du groupe Up. Retour sur son parcours et sur son intérêt croissant pour les thématiques de risk mana...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message