Quelques livres à lire pendant le confinement

La période est propice à la lecture. Cela tombe bien, les librairies pourraient bientôt rouvrir leur portes. Voici quelques conseils de lecture.

La période est propice à la lecture. Cela tombe bien, les librairies pourraient bientôt rouvrir leur portes. Voici quelques conseils de lecture.

Complot au Vatican

Œcuménisme, bienveillance envers l’immigration, posture résolument écologique, ouverture sociétale… Le pape François mérite le qualificatif de progressiste. Problème, il semble minoritaire parmi les catholiques pratiquants qui plébiscitent les populistes tels que Salvini, Bolsonaro ou encore Trump. Pire encore, parmi le clergé, une frange d’évêques, de nonces et de cardinaux "traditionalistes", l’accusent de tuer l’Église, lui mettent des bâtons dans les roues et semblent comploter contre lui. Avec l’appui de puissants relais d’opinion et de financiers. Le journaliste italien Marco Politi, spécialiste des arcanes du Vatican, met en lumière le conflit entre un souverain pontife aux abois et une majorité qui aiguise ses couteaux. Attendant le bon moment pour frapper.

La Solitude de François, de Marco Politi, éditions Philippe Rey, 277 pages, 19,50 euros

L’énigmatique

En 2017, six photos inédites, montrant le grand Mufti al-Husseini en compagnie de dignitaires nazis, sont adjugées 12 300 dollars lors d’une vente aux enchères à Jérusalem. Un événement repéré sur la toile par le journaliste Yves Aéroual, qui décide alors d’en dérouler les fils. Qui a vendu ses clichés ? Qui les a achetés et pourquoi ? Bien que présentée sous la forme d’un roman, l’enquête menée par le double de l’auteur, Yirhiel Azriel, rapporte des éléments historiques vérifiés sur le grand Mufti de Jérusalem. Un personnage sulfureux, prédicateur religieux bénéficiant d’une autorité administrative, dont on sait finalement peu de choses. L’ouvrage met en lumière sa haine des juifs qui trouva un écho auprès du régime nazi, avec lequel il fit alliance.

Mufti, d’Yves Azéroual, Le Passeur, 260 pages, 21 euros

Lâchés par la France

2012. Les troupes françaises commencent à se désengager progressivement du bourbier afghan. Toutes ? Pas vraiment. Près de 200 interprètes locaux sont abandonnés à leur sort. Pris en tenaille entre des talibans souhaitant se venger de « traîtres » et une administration française peu désireuse de leur accorder l’asile politique leur calvaire commence. Cette BD en noir et blanc suit le destin de trois hommes engagés pour la France... qui tarde à reconnaître leurs états de service. Traqués, cachés, vivant dans la clandestinité à l’étranger... Peu d’entre eux ont obtenu un sésame pour l’Hexagone. Espérons que cette bande dessinée médiatisera la situation de ces nouveaux harkis.

Traducteurs afghans, une trahison française, de Brice Andlauer, Quentin Muller et Pierre Tyss, La boîte à Bulles, 120 pages, 17 euros.

Fillon mis à nu

Alors que le procès Fillon bat son plein, de nombreuses questions demeurent. L’emploi de Penelope était-il vraiment fictif ? Qui a envoyé les informations au Canard enchaîné ? Nicolas Sarkozy se cache-il derrière la manœuvre ? Le célèbre duo Gérard Davet et Fabrice Lhomme ne prétend pas se substituer à la justice. Il se contente d’interroger de nombreux poids lourds de la droite qui se livrent sans filtre, que ce soit par calcul, par vengeance, pour tourner définitivement la page ou pour se dédouaner. La compilation de témoignages et l’enquête journalistiquement rigoureuse livre un portrait étrange de celui qui fut candidat à la présidentielle. François Fillon y apparaît comme un homme seul depuis le début, un homme incapable de susciter l’amour et la fidélité de troupes prêtes à le suivre au combat. Si l’ouvrage ne permet forcément de découvrir le fond de l’affaire (est-ce son but ?), il permet de comprendre pourquoi, dans son camp, certains avaient intérêt à le voir tomber.

Apocalypse, les années Fillon. L’histoire secrète de la droite française, de Gérard Davet, Fabrice Lhomme, Fayard, 346 pages, 22,50 euros.

Lucas Jakubowicz, Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L.Margueritte (Ciri) : "Nous ne vivons pas une situation de rupture d’accès au crédit"

L.Margueritte (Ciri) : "Nous ne vivons pas une situation de rupture d’accès au crédit"

Le Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri) accompagne les entreprises de plus de 400 salariés, durement touchées par la crise d...

Gestion de crise : challenges et solutions

Gestion de crise : challenges et solutions

PDG, directeurs financiers, DRH, patrons d’institutions publiques... Depuis plusieurs semaines, ils montent au front pour répondre à la crise liée au...

Édito. Union sacrée ?

Édito. Union sacrée ?

La France est en lutte, mais certains souhaitent déjà désigner et condamner des coupables. Une triste exception hexagonale.

Déconfinement, bac, municipales : voici ce qu’a dit Édouard Philippe

Déconfinement, bac, municipales : voici ce qu’a dit Édouard Philippe

Depuis le début de la crise sanitaire, le premier ministre est plus que jamais un habitué des plateaux télé. Sur TF1, le 2 avril au soir, il s’est lon...

Edouard Philippe : les points importants de son discours

Edouard Philippe : les points importants de son discours

Le Premier ministre s'est exprimé le 17 mars au soir. Attestation de sortie, confinement, économie... Voici les points à retenir.

Coronavirus, le nombre de morts sous-estimé ?

Coronavirus, le nombre de morts sous-estimé ?

Autorités publiques et chercheurs reconnaissent que le nombre de personnes décédées du Covid-19 serait plus élevé que la réalité. Une situation qui po...

F. Collet (Leem) : "La dépendance sanitaire est tout aussi dangereuse que la dépendance énergétique"

F. Collet (Leem) : "La dépendance sanitaire est tout aussi dangereuse que la dépendance énergétique"

Face à la volonté affichée du gouvernement d’être le plus transparent possible dans cette crise sanitaire sans précédent, le syndicat des industries p...

Coronavirus, la Chine aurait-elle menti ?

Coronavirus, la Chine aurait-elle menti ?

Plusieurs indices laissent penser que la Chine aurait volontairement sous-estimé le nombre de décès liés au Covid19. Pour les autres pays du monde, le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message