Quel avenir pour la gouvernance d’entreprise ?

La directive européenne sur le droit des actionnaires doit être transposée avant juin 2019. Le gouvernement compte profiter de la loi Pacte pour le faire.  À quoi doit-on s’attendre ?

La directive européenne sur le droit des actionnaires doit être transposée avant juin 2019. Le gouvernement compte profiter de la loi Pacte pour le faire. À quoi doit-on s’attendre ?

L’article premier de la directive européenne relative aux droits des actionnaires énonce que celle-ci fixe « des exigences spécifiques pour encourager l’engagement des actionnaires, en particulier à long terme », évoquant entre autres la nécessité « d’accroître la transparence entre les sociétés et les investisseurs ». L’Union européenne insiste sur l’idée que « l’engagement concret et durable des actionnaires est l’une des pierres angulaires du modèle de gouvernance des sociétés cotées, qui repose sur l’équilibre des pouvoirs entre les différents organes et les différentes parties prenantes ». À ce titre, la protection des actionnaires minoritaires est un sujet central. Un constat partagé par le gouvernement qui devrait profiter de la future loi entreprises pour transposer la directive. Au rang des principales propositions avancées dans le cadre des premiers travaux du Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), deux d’entre elles concernent directement la gouvernance : le renforcement du système d’autorégulation et l’amélioration du dialogue de place entre investisseurs et émetteurs pour les sujets de gouvernance. « L’actionnaire minoritaire est le plus dépendant d’une bonne gouvernance car il supporte les risques financiers sans peser directement sur la gouvernance de l’entreprise », analyse Ahmed Guenaoui, spécialiste à la Direction générale du Trésor. En promouvant un cadre de gouvernance efficace, le gouvernement espère attirer les investisseurs et stimuler la compétitivité des grandes entreprises cotées. « Une bonne autorégulation de place est également de nature à rassurer les investisseurs », conclut Ahmed Guenaoui.
 

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les fonds activistes se déploient en Europe

Depuis leur apparition dans les années 1980, les fonds activistes n’ont jamais eu bonne presse. Il faut dire qu’à leur arrivée, les investisseurs n’hésitaient pas, pour déstabiliser les dirigeants, à organiser des campagnes agressives et à livrer des batailles judiciaires coûteuses. Les médias les accusent d’avoir des pratiques douteuses, une vision court-termiste et un impact négatif sur l’emploi. Qu'en est-il réellement ? Enquête.
Sommaire Fonds activistes : actifs mais pas nocifs Le bon fonds des minoritaires Caroline Ruellan (SONJ Conseil) : « En 2016, on recensait 650 campagnes activistes dans le monde » Gilles Mentré (Lazard) : « La pire des postures est celle de l'autruche » Thierry Gontard (Simmons & Simmons) : « Les fonds activistes n'ont pas toujours un horizon court terme »
Les recettes du succès de ManoMano

Les recettes du succès de ManoMano

Après une levée de fonds de 110 millions d’euros en 2019 puis de 125 millions l’année suivante, la start-up ManoMano, une marketplace spécialisée dans...

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

La start-up spécialisée dans les titres restaurants étend son offre. Elle vise désormais les comités d’entreprise en proposant des chèques cadeaux et...

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Entre les confinements et le télétravail, la livraison de repas à domicile connaît un succès sans précédent depuis maintenant un an. Melvina Sarfati e...

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

Alors que la 5G se déploie en France, Orange lance des laboratoires où les entreprises peuvent expérimenter et s’approprier cette nouvelle technologie...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Les deux géants français, Veolia et Suez, en pourparlers depuis de nombreux mois, sont arrivés à un accord de principe sur le projet de fusion des deu...

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific, un des leaders mondiaux de services bio-analytiques, a annoncé ce jeudi l’acquisition du groupe IESPM, acteur majeur de l’analyse...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte