Protection des données personnelles : la Chine vise les entreprises

Protection des données personnelles : la Chine vise les entreprises

Le Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire chinoise adopte la Personal Information Protection Law (Pipl), une loi consacrée à la protection des données personnelles des internautes. Inspirée du RGPD européen, elle entrera en vigueur le 1er novembre 2021.

Composée de 74 articles, la nouvelle loi chinoise sur la protection des informations personnelles vient préciser et étoffer les règles qui encadraient jusqu’alors la collecte et le traitement des données personnelles.

Encadrer les géants numériques locaux

Parmi les mesures phares, on relève : l’exigence d’un consentement préalable licite à la collecte de données, la consécration du principe de minimisation des données ou encore la possibilité de refuser des publicités ciblées. Disposant d’une portée extraterritoriale, la loi prévoit également l’interdiction de transférer des données stockées en Chine vers des pays n’accordant pas au moins le même niveau de protection des données à celles désormais en vigueur sur le territoire chinois. Les États-Unis ne possédant pas de loi nationale sur la protection des données, les entreprises américaines seront sûrement les premières touchées par cette disposition.

Avec cette loi, la Chine veut également mieux encadrer ses géants du numérique locaux (comme Alibaba, Tencent ou Didi) contre qui elle est entrée en guerre l’année dernière. Déjà accusés de collecte abusive de données, de "discrimination algorithmique" et de violation des règles anti-monopole, ces sociétés chinoises en position dominante sur le marché du numérique ont du souci à se faire. En cas de non-respect de la Pipl, elles s’exposent en effet à des amendes pouvant atteindre 5 % de leur chiffre d'affaires annuel. C’est d’ailleurs sans surprise que les actions des principales entreprises du secteur ont chuté après l’annonce de l’adoption du texte. Non concerné par cette nouvelle loi qui ne lui sera pas applicable, l’État chinois, lui, pourra continuer à surveiller sa population et collecter un maximum de données.

Léna Fernandes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un petit quiz avant l'été ?

Un petit quiz avant l'été ?

Le conseil de la rédaction pour des vacances sereines et reposantes ? Vérifier que l'actualité des six derniers mois est bien maîtrisée. À vous de jou...

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Les professionnels de la gestion de patrimoine face à la réforme du label ISR

Le nouveau comité du label investissement socialement responsable (ISR), présidé par Michèle Pappalardo, travaille à sa modernisation. Les grandes lig...

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

Lanceurs d’alerte : 9 États européens sur 27 sont en règle

La directive sur la protection des lanceurs d'alerte imposait comme date butoir de transposition par les États de l’Union européenne le 17 décembre 20...

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Quels sont les sujets incontournables de l’été pour les DPO ?

Jérôme Deroulez, associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, revient pour Décideurs Juridiques sur les thèmes qui devraient occuper les délégués à...

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Le réseau d’audit GMBA se dote d’un cabinet d’avocats

Les six professionnels du cabinet Nosten Avocats ont rejoint en mai dernier le cabinet d’experts comptables GMBA, formalisant ainsi une collaboration...

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Une gouvernance paritaire pour l’AFJE

Incarner la diversité des juristes d’entreprise pour mieux répondre aux défis du métier. C’est l’objectif que l’Association française des juristes d’e...

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Oui, investir dans le Bitcoin peut être une bonne idée

Longtemps mal vues des régulateurs car jugées trop volatiles, les monnaies virtuelles convainquent de plus en plus largement les investisseurs en quêt...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message